Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 15 novembre 2020

L’industrie du mensonge était jusqu’ici au service de la guerre de domination des racailles covidistes.

L’industrie du mensonge et de la propagande covidiste a imposé le confinement pour tous contre la vie des gens qui composent le peuple soumis avec autant d’indifférence que les tyrans. Son objectif était la domination-soumission des Français pour l’appropriation de la richesse par les copains des Gafa contre le bonheur des gens. On voit comment le subjectivisme et l’arbitraire des confinementeurs racailles totalitaires ont agi contre l’objectivité, le réel, le matérialisme et l’activité professionnelle de tous ceux qui travaillent à leur compte et qui ne vont pas attendre pour payer des taxes et impôts, et par suite voir leur existence ruinée !

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

La religion covidiste et les confinementeurs racailles totalitaires ont mis la société dans l’état de ruine.

La solution des confinementeurs racailles totalitaires n’est possible que d’une manière totalitaire et que leur solution n’est aucunement fondée sur la seule connaissance de l’épidémie, mais sur une idéologie mortifère irréelle qui profite aux spéculateurs. C’est pourquoi le Véran de la macronnerie vulgaire n’a pu résoudre en rien l’épidémie en rejetant idéologiquement le traitement précoce du Pr Raoult pour remplir les hôpitaux. Cela, pour un vaccin imaginaire parce qu’il a interdit l’hydroxy-chloroquine conçue idéologiquement comme un traitement inutile et une solution impossible pour épargner la charge des services de réanimation.

On voit comment l’histoire de l’industrie du mensonge a impacté négativement l’existence objective des malades du Covid-19 dénoncée par l’industrie du mensonge comme la conséquence de la psychologie de l’homme irresponsable et insoumis face à la religion covidiste et à la tyrannie des confinementeurs racailles.

L’industrie du mensonge est lisible dans le livre ouvert des incompétences nullissimes dans la gestion calamiteuse de l’épidémie par Véran et la clique ignare des pieds nickelés de la macronnerie vulgaire.

La psychologie de l’homme normal est concrètement présente dans la méfiance créée directement par l’industrie du mensonge de la religion covidiste et des confinementeurs racailles. Et jusqu’à présent, on ne concevait pas l’industrie du mensonge dans sa connexion avec la mise à mort des gens âgés malades du Covid-19 notamment en Ehpad, mais toujours uniquement du point de vue de quelque relation d’utilité, parce que l’aliénation idéologique de Véran ne pouvait concevoir d’autre réalité que le traitement à l’hôpital !

Pourquoi Véran veut empêcher les généralistes de soigner avec l’hydroxy-chloroquine ? Parce que les confinementeurs racailles ont tout misé sur l’hôpital submergé, sur le remdesivir de Gilead, et sur le mythe du vaccin providentiel imaginaire pour la spéculation et les super-profits fabuleux comme ceux de Pfizer !

Boursorama : Le PDG de Pfizer a vendu 5,6 millions de dollars d’actions le jour même de l’annonce de l’efficacité de son vaccin avec Media Services. Selon CNN, les ventes d’actions d’Albert Bourla faisaient partie d’un plan lorsque le titre aurait atteint un certain prix. Les marchés boursiers ont décollé le 9 novembre après (la rumeur soit) une annonce des laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech qui ont affirmé que leur candidat vaccin était « efficace à 90% » contre le Covid-19, selon l’essai à grande échelle de phase 3 en cours, dernière étape avant une demande d’homologation. L’action Pfizer s’était envolée de près de 14% !

Une envolée en bourse qui a largement profité au PDG du laboratoire américain. Selon un document déposé auprès des autorités boursières américaines de la SEC, Albert Bourla a vendu 132.508 titres au prix de 41,94 dollars à Wall Street, soit près de 5,6 millions de dollars. La vice-présidente de Pfizer, Sally Susman, a cédé le même jour pour 1,8 million de dollars, vendant 43.662 titres. Interrogé par l’AFP sur ces ventes de titres dignes des spéculations de Gilead, Pfizer n’a pas répondu. Et cela le jour de l’annonce par le groupe de bons résultats préliminaires (non définitifs) sur l’efficacité (très présumée) d’un vaccin contre le Covid-19.

Ce sont là les forces essentielles qui sont à l’œuvre dans la crise du Coronavirus. Et en même temps, la religion covidiste et les confinementeurs racailles totalitaires mettent à bas toute activité légitime et ruinent l’existence des petits commerçants. La spéculation en vue des super-profits fabuleux comme ceux de Pfizer est la vraie religion universelle à l’œuvre dans la crise du Coronavirus. C’est l’histoire vraie dans son essence concrète de l’industrie du mensonge politique dans l’aggravation de la crise du Coronavirus. Nous avons sous les yeux, devant nous, sous une forme très concrète, la forme de l’aliénation de la population confinée et ruinée par les forces essentielles de la spéculation de la finance internationale très concrètement en action !

La religion covidiste et les confinementeurs racailles sont précisément la partie la plus visible et la plus accessible de l’histoire de la spéculation financière. Si la religion covidiste ne peut devenir une science réelle, elle est pourtant très riche de résultats sonnants et trébuchants pour les spéculateurs en bourse !

Que penser d’une science de la spéculation en bourse qui fait abstraction de la plus grande partie du malaise humain, et qui n’a pas le sentiment de ses lacunes, tant que toute la richesse est accumulée par cette spéculation en bourse. Cela alors que la médecine de premier recours ne peut être déployée en urgence avec un traitement efficace comme l’hydroxy-chloroquine arbitrairement interdit par le dangereux socialiste Véran.

Soigner les gens ne lui dit rien, sinon peut-être à l’hôpital submergé ! Et cela pour faire peur aux gens, parce que la religion covidiste répand la menace mortelle de la maladie qu’il veut « non traitée » du Covid 19 !

C’est pourquoi les sciences spéculatives ont déployé une énorme activité en bourse et elles ont fait un super-profit qui va grandissant. Et en même temps, il est évident que la philosophie du soin de terrain et de premier recours pour soigner les malades au tout début de la maladie leur est restée absolument étrangère !

Leur union momentanée avec les spéculateurs en bourse n’était pas qu’une illusion de l’imagination !

La volonté d’empêcher les généralistes de soigner avec l’hydroxy-chloroquine était bien là, alors que les capacités des réanimations manquaient cruellement par le seul fait de la nullité du pouvoir d’État !

On prévoyait 500 000 morts au Royaume-Uni ! Les autorités ont voulu faire peur !

L’infectiologue Christian Perronne dénonce le plus grand canular de l’épidémie : la projection, par Neil Ferguson, de 500 000 morts au Royaume Uni. Les modélisations absurdes de l’épidémiologiste fou furieux de l’Imperial College of London ont pesé sur les décisions des États européens et de la France afin de prendre des mesures sévères contre les gens pour endiguer l’épidémie. La modélisation absurde de l’épidémiologiste fou furieux entendait faire peur et inventer le risque encouru si aucune mesure n’était prise contre l’épidémie.

Le confinement a été décrété pour éviter le risque inventé de ces 500 000 morts imaginaires !

Avec le Rivotril, l’État a organisé l’euthanasie des seniors en Ehpad, selon Serge Rader, pharmacien et figure du mouvement anti-vaccin. Un décret a été publié fin mars pour faciliter la dispensation du Rivotril.

L’État aurait organisé l’euthanasie des personnes âgées en Ehpad autorisant par décret l’utilisation du Rivotril, un sédatif utilisé en soins palliatifs. L’État voulait pallier la pénurie de midazolam utilisé pour endormir les patients en réanimation et en soins palliatifs pour adoucir la fin de vie provoquée des malades.

Le Monde : L’intox du Rivotril et de l’euthanasie des personnes âgées. Pour évoquer le sort de nos anciens sacrifiés, interdits d’hospitalisation et de réanimation, corrélé au nombre de morts a[yant] explosé dans les Ehpad, Serge Rader témoigne : L’autorisation par le gouvernement de la vente en pharmacie du médicament sédatif Rivotril est la porte ouverte à une légalisation de l’euthanasie des personnes âgées.

On ne les a pas placés en réanimation et on leur a préparé la seringue de Rivotril pour les achever alors qu’ils étaient déjà en détresse respiratoire. Le député Meyer Habib a dénoncé sur son compte Twitter ce permis légal d’euthanasier en France, une allégation reprise en nombre sur les réseaux sociaux. Pourquoi ?

Le gouvernement a adopté un décret donnant droit aux pharmacies d’officine de dispenser sous forme injectable le Rivotril aux patients âgés atteints du Covid-19 dans les Ehpad. L’objectif est la prise en charge palliative des patients âgés confrontés à un état asphyxique et ne pouvant être admis en réanimation. Pourquoi ? ou pour lesquels une décision de limitation de traitements actifs a été prise ! Pourquoi ?

Cette facilité de prescription s’est justifiée par la volonté d’améliorer le confort d’un malade propulsé en fin de vie, hors du cadre hospitalier. Il s’agissait d’une injection létale, pas d’une euthanasie. (???) Le socialiste Véran a dénoncé ces accusations mais pas ces pratiques honteuses : On ne pouvait plus utiliser les médicaments de confort de fin de vie pour des gens qui allaient mourir dans les Ehpad ! Pourquoi ?

On avait deux options : Ou on laissait les gens (sans soins) mourir d’agonie dans les Ehpad (…), ou on les accompagnait pour les soulager avec un médicament, le Rivotril, conforme aux recommandations de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs. (Le Monde, Adrien Sénécat et Assma Maad)

Alors, que peut-on attendre de ces gens-là, ces milliardaires spéculateurs en bourse sur le dos des malades victimes de l’épidémie du Coronavirus, et aussi des « pieds nickelés de la science des affaires« , les copains de Macron gay-friendly socialiste, opportuniste, incompétent, mystificateur, lâche et manipulateur ?

La France soumise à la corruption des confinementeurs totalitaires et des complices spéculateurs en bourse comme Pfizer brûle, et pas seulement avec ses églises.

Comme le dit si bien h16 : Ce pays est foutu !

Assurément, tout ça va mal finir !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

24
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz