Publié par Team 100 jours le 17 novembre 2020

Mardi 24 novembre

  • 21h55 : Une citation à comparaître en Géorgie pour un procès électoral demande des vidéos électorales de la State Farm Arena : « Tous les enregistrements entre le 3 novembre à minuit et le 5 novembre à minuit…. »
  • 21h51 : Les Républicains du Wisconsin ont déposé une requête d’urgence auprès de la Cour suprême de l’État pour empêcher la certification finale des résultats des élections.
  • 21h24 : L’avocate de Trump @JennaEllisEsq a déclaré que les certifications délivrées par les fonctionnaires de l’État ne sont qu’une « étape de la procédure ».

« Nous allons continuer à lutter contre la fraude électorale dans tout le pays en nous battant pour compter tous les votes légaux. »

  • 21h16 : Recomptage en Georgie :

Nous travaillons dur dans le comté de Floyd pour garantir l’intégrité de nos élections.

Vous pouvez me voir ici en train de m’assurer qu’un vote par procuration est correctement jugé en fonction de l’intention de l’électeur.

  • 21h15 : A l’instant, Un groupe dépose une pétition d’urgence dans le Wisconsin après avoir découvert 150 000 bulletins de vote potentiellement frauduleux.
  • 21h12 : YouTube suspend la chaîne d’information conservatrice OAN, One America Network, qui a dépassé Fox News.
  • 20h56 : Les médias vivent dans un monde parallèle. NBC évoque l’idée d’accorder un « pardon » à Trump pour unifier la nation. Pardonner ? Trump n’est ni accusé, ni condamné, et ils veulent pardonner !
  • 20h54 : un sondage post-électoral qui fait peur et donne à réfléchir :

  • 20h25 : Rashida Tlaib encore accusée d’antisémitisme après avoir dénoncé le choix du secrétaire d’État de Biden – qui est juif.
  • 20h14 : Georgie : Destruction de preuves de fraude électorale AUJOURD’HUI dans le comté de Cobb capturée en vidéo :
  • 20h12 : Le Milwaukee « découvre » des bulletins de vote non dépouillés durant le recomptage – 3 semaines après le dépouillement !

    386 bulletins ont été découverts. Combien ne le sont pas, ou ne le seront jamais ?
  • 19h40 : Question : le FBI va-t-il continuer d’enquêter sur la corruption de Hunter Biden sous une présidence Biden ? Réponse : le FBI n’a probablement JAMAIS démarré la moindre enquête suite aux révélations sur cette corruption qui touche Hunter Biden, Joe Biden et son frère.
  • 19h36 : La Géorgie va entamer un second recomptage à la demande de la campagne Trump.

    Le secrétaire d’État géorgien Brad Raffensperger a déclaré que l’État commencera un recomptage mercredi, comme l’a demandé la campagne Trump. L’État a certifié les résultats de l’élection de Joe Biden vendredi.
  • 19h30 : Joe Biden n’est pas le président des Américains :

    Seulement 3 % des électeurs de Donald Trump pensent que Joe Biden a gagné l’élection de 2020, selon un sondage CNBC/Change Research.
  • 19h26 : Le choix de Jake Sullivan au poste de conseiller à la Sécurité nationale pose le problème suivant – qui ne dérange en rien des politiciens Démocrates corrompus : Les emails de Jake Sullivan sur le serveur de messagerie personnel d’Hillary Clinton ont alerté le FBI qui a commencé à enquêter sur les dangers à la sécurité nationale, le mauvais traitement des informations classifiées : 18 US Code §793, la collecte, la transmission ou la perte d’informations de Défense.
  • 19h23 : Le choix de Tony Blinken au poste de secrétaire d’Etat pose le problème suivant – qui ne dérange en rien des politiciens Démocrates corrompus : Blinken figure de manière importante dans le rapport de @ChuckGrassley et du @SenRonJohnson sur les conflits d’intérêts multiples impliquant la Chine, l’Ukraine et Hunter Biden.
  • 19h12 : Chronologie de la fraude en Géorgie en 2 tableaux :
    • 1) A 1h34 du matin, Biden reçoit subitement 82,4% des voix, ce qui a réduit de moitié l’avance de Trump. Puis, comme dans le Michigan et le Wisconsin, les comptes s’arrêtent soudainement.
    • 2) Les comptages reprennent, et dans les jours qui suivent, Trump se voit retirer des milliers de votes.
  • 19h02 : Les élections ont également été « volées » par les médias, révèle un nouveau sondage :

    Un nouveau sondage de @theMRC montre que 17 % des électeurs auraient évité de choisir Biden s’ils avaient eu connaissance des affaires supprimées par les médias.
  • 18h57 : un Antifa menace le président Trump : « si vous ne concédez pas d’ici dimanche, nous allons commencer à bloquer les routes des quartiers conservateurs. »
Image
  • 18h49 : Le conseil du Michigan approuve une résolution pour une mesure d’impeachment contre le gouvernement Whitmer, qui a pris de nombreuses décisions totalitaires durant ces 9 mois de coronavirus.
  • 18h41 : dans une nouvelle vidéo envoyé par un lanceur d’alerte, Eric Coomer de Dominion fait une révélation choquante : il admet en 2015 que les machines de Dominion n’ont pas la capacité de rejeter les bulletins frauduleux. A partir de la 56e minute :
  • 18h21 : L’indice Dow Jones des valeurs industrielles a franchi pour la première fois la barre des 30,000. Les journalistes diront-ils que c’est grâce à Biden ? Sans aucun doute !
  • 18h16 : la certification de la Pennsylvanie n’est pas la fin de l’histoire – loin de là : l’abus de la Cour suprême locale sera sanctionné par la Cour suprême des Etats-Unis et les bulletins de vote reçus après la date limite, décomptés.
  • 18h13 : une majorité de Républicains soutiennent l’idée et disent qu’ils voteraient pour Trump en 2024 (devons-nous remarquer que la fraude n’aura pas disparue, elle sera même plus subtile)
  • 18h08 : Lorsque vous entendrez John Kerry, nouveau responsable changement climatique de l’équipe Biden vous dire que le niveau des mers va dangereusement monter si vous ne payez pas d’énormes impôts CO2, vous vous souviendrez qu’il n’en croit pas une mot : la preuve, il a acheté une propriété de 12 millions de dollars au bord de l’eau (et Obama aussi au fait).
  • 17:59 : Trump a déclaré qu’il ne concèdera jamais la victoire à quelqu’un qui l’a remportée en trichant, confirmant les propos de Dreuz d’il y a une semaine, où nous disions que si Biden est confirmé, Trump quittera normalement ses fonctions en janvier, mais sans concéder.
  • 17h58 : La Pennsylvanie vient de certifier les résultats pour Joe Biden après que la Cour suprême de l’Etat a modifié les lois électorales pour donner la victoire à Biden.
  • 13h48 : Nouveau décompte du vote populaire :
    • 81,1 millions pour Biden, (plus fort record jamais atteint)
    • 74,2 millions pour Trump, (second plus fort record jamais atteint)
    • et 2,9 millions pour les candidats tiers,
    • soit 51,2 à 46,9 % pour Biden
  • 13h27 : 52 000 nouveaux votes de l’Etat de New York ont été comptés, 71-29% pour Biden.
  • 12h59 : Un spécialiste des cyber-valeurs a examiné les grandes masses de votes pour Biden dans le Michigan et a déterminé qu’il était physiquement impossible d’avoir traité autant de bulletins qu’ils l’ont fait dans ce laps de temps avec le matériel qu’ils possèdent (mais la vraie question est : pourquoi ce n’est pas le FBI qui enquête ?) :
  • 12h48 : si un officiel de l’administration reçoit des menaces multiples contre sa famille, son équipe et même son chien pour qu’il remette les fonds de la transition à Joe Biden, comment appelleriez-vous ça ? Fascisme ? Terrorisme ? Pas humanisme n’est-ce-pas ? Pourtant les Démocrates sont des humanistes. Allez comprendre.

    Voici la lettre d’Emily Murphy, la responsable de la GSA, à Joe Biden, sur le déblocage des fonds « en rapport avec une transition présidentielle » :

J’ai été exposée de multiples menaces (famille, personnel + même animaux domestiques) pour « me contraindre à prendre cette décision prématurément »

  • 08h27 : Un membre du Congrès de l’Iowa demande à Kamala Harris si elle descend de propriétaires d’esclaves. Dreuz a enquêté, et publié la réponse.
  • 08h21 : Tucker Carlson, de Fox News, s’est rajusté. Sans parler de Sidney Powell et sans faire amende honorable, il reconnaît la réalité des risques de fraude en lien avec le décompte électronique des bulletins de vote.

    Dans son monologue, il aborde le sujet du biais flagrant des médias et du Big Tech en faveur de Biden.

    Son invité est un professeur Démocrate qui n’a jamais voté pour Trump, mais qui a déjà témoigné devant le sénat de la capacité de Google, de Facebook et de Twitter d’altérer les résultats des élections. Ce monsieur évalue à six millions (minimum) le nombre de votes que les électeurs ont accordé à Biden sous l’influence du Big Tech.
  • 07h15 : Tiens tiens, CNN a le droit de parler de fraude électorale sans être accusé de complotisme ? Un reportage de la chaîne qui est à vendre parce qu’elle a sombré explique : « Un sombre mystère d’argent en Floride sur la campagne d’un candidat qui semble avoir aidé un Républicain à gagner par 32 voix ».
  • 07h02 : Des heures noires se profilent : Reema Dodin et Shuwanza Goff ont été nommées aux postes de directrices adjointes du Bureau des affaires législatives de Biden.

    Reema Dodin est d’origine arabe palestinienne.

    En 2002, au plus fort de la vague de terreur palestinienne meurtrière qui tuait quotidiennement des Juifs, elle a pris la parole dans une église de Lodi, en Californie :

    « Les attentats suicides étaient le dernier recours d’un peuple désespéré », a déclaré Reema Dodin.

    Dodin semble également avoir des liens avec le Council on American Islamic Relations, et elle a organisé des rassemblements anti-Israël à l’Université de Californie à Berkeley alors qu’elle était étudiante.
  • 06h40 : Deux aspects concernant la fraude dans le Nevada :

    1) Le comté de Washoe, le comté de Clark ont compté des électeurs en double, des bulletins contestés, des électeurs non inscrits (source : WASHOE_DUPLICATE_VOTER_ID.xlsx)

    2) Où est le FBI ? Pourquoi le FBI ou la NSA ne sont-ils pas au cœur des enquêtes ? Pourquoi est-ce que ce sont des personnes isolées, informaticiens, analystes, simples mortels, qui enquêtent sur les irrégularités d’une élection présidentielle, et pas la justice américaine ?

    La réponse, vous la connaissez : l’administration américaine est corrompue jusqu’à la moelle, elle a été infiltré par les Démocrates depuis deux générations, et il aura fallu Trump pour voir l’étendue du pourrissement.
  • 06h36 : excellent récapitulatif de Rudy Giuliani (jusqu’à la 12e minute), de la fraude généralisée qui a volé l’élection à Trump. Dreuz ne peut pas dire s’il pourra, devant les tribunaux, apporter toutes les preuves en temps voulu et rétablir la justice, mais devant l’opinion publique, le procès est déjà gagné :
  • 06h01 : Georgie : pendant que les médias disent que les Républicains pressent Trump d’abandonner ses procès, sur le terrain, les Républicains montent au contraire la pression. Voici le dernier message du président du GOP de Georgie David Shafer :

Nous avons demandé – et on nous a refusé – la possibilité de voir la vérification des signatures des votes par procuration en septembre. C’est pourquoi l’ensemble du comité exécutif de l’État de Georgie demande une vérification des votes par procuration.

  • 05h36 : General Motors déclare qu’il ne soutiendra plus l’administration Trump dans ses efforts juridiques visant à mettre fin au droit de la Californie de fixer ses propres normes en matière de pollution automobile. Au moins un autre grand constructeur automobile, Toyota, a déclaré qu’il pourrait se joindre à GM pour passer dans l’équipe de Californie.

    L’année dernière, General Motors, Fiat Chrysler, Toyota et dix autres petits constructeurs automobiles se sont rangés du côté de l’administration Trump dans un procès visant à déterminer si la Californie a le droit de fixer ses propres normes en matière d’émissions de gaz à effet de serre et d’économie de carburant. La coalition avait déclaré que les constructeurs automobiles étaient confrontés à de multiples chevauchements et à des normes incohérentes, ce qui entraînerait une hausse des coûts pour les consommateurs – exactement ce que veut la gauche radicale déguisée en écologistes.

    Dans sa lettre, Mary Barra, PDG de GM, écrit que la société est d’accord avec le projet de Biden d’étendre l’utilisation des véhicules électriques :

« Nous pensons que les objectifs électriques ambitieux du président élu, ceux de la Californie, et ceux de General Motors sont alignés pour faire face au changement climatique, en réduisant de manière drastique les émissions automobiles », indique la lettre.

  • La nouvelle, associée à l’annonce par GM du rappel de 7 millions de véhicules et à l’évitement d’une longue bataille juridique, a contribué à faire monter les actions du constructeur de 4 % lundi, pour clôturer à 44,77 dollars. Plus tôt dans la journée, l’action a atteint 45,16 dollars, son plus haut niveau en plus de deux ans. Le titre de GM a plus que doublé en valeur depuis le mois d’avril.

    Dans une déclaration, Biden a attaqué Trump et a déclaré que la décision de GM est encourageante pour l’économie, la planète et le succès des travailleurs américains de l’automobile.
  • Toyota a déclaré qu’il soutenait l’augmentation d’année en année des normes d’économie de carburant, et qu’il avait rejoint la coalition parce que la plupart des autres constructeurs automobiles étaient d’accord pour qu’il y ait une norme américaine unique. Mais l’entreprise a concédé que Biden adoptera bientôt une position différente.
  • BMW, Ford, Volkswagen, Volvo et Honda – ont soutenu la Californie depuis le début et approuvé des normes d’émissions et de consommation de carburant plus strictes que celles proposées par l’administration Trump. Une douzaine d’autres États suivent les normes californiennes.
  • 05h28 : Une seconde vidéo d’Eric Coomer de Dominion Voting System a émergé lundi soir, expliquant aux responsables des élections comment changer les votes :
  • 05h24 : Rappel de l’Art de la Guerre (merci Scott Fishman) :

« Quand on est tout près, ont doit faire croire à l’ennemi que nous sommes très loin. » – Sun Tzu.

  • 05h08 : Importante mise au point de Trump, dans un tweet :

En quoi le fait que la GSA soit autorisée à travailler de manière préliminaire avec les Démocrates a à voir avec la poursuite de nos différentes affaires sur ce qui sera considéré comme l’élection la plus corrompue de l’histoire politique américaine ? Nous avançons à toute allure. Nous ne céderons jamais aux faux bulletins de vote et à « Dominion ».

  • 04h50 : Les Républicains poursuivent toujours 16 procès post-électoraux dans 4 États.
  • 04h44 : L’administratrice des services généraux (GSA), Emily Murphy, a envoyé une lettre à l’ancien vice-président Joe Biden, candidat démocrate à la présidence, lundi après-midi, l’informant qu’elle autorisait l’accès de son équipe de transition aux fonds du gouvernement.

    Dans sa lettre, Murphy parle des « milliers » de menaces qu’elle a reçues suite à sa décision de retarder l’approbation des fonds de transition de Joe Biden tant que l’élection était contestée par Trump et non certifiée par les États.

    Trump a réagi en fin de journée et félicité Murphy, remarqué qu’elle était harcelée par les fascistes, et déclaré :

Je recommande qu’Emily et son équipe fassent ce qui doit être fait en ce qui concerne les protocoles initiaux, et j’ai dit à mon équipe de faire de même.

  • En laissant la GSA commencer cette partie de la transition de Biden, Trump a promis qu’il « emportera » les élections.

    C’est la première action officielle de Trump reconnaissant la possibilité de perdre l’élection au profit de Biden.
  • 04h34 : Les Démocrate demandent la radiation du bureau de Giuliani et des 22 avocats du cabinet Trump. Ils considèrent que le droit de se défendre en justice, qui est prévu et protégé par la constitution des Etats-Unis, ne doit pas s’appliquer à Trump.
  • 04h15 : Le conseil électoral de l’État du Michigan a voté lundi pour certifier les résultats des élections de l’État, accordant officiellement au président élu Joe Biden les 16 voix électorales de l’État.

Les jours précédents se trouve ici :

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

1355
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz