Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 novembre 2020

La conférence de presse de l’équipe des avocats de Trump en deux mots : époustouflante, incroyable ! Jamais je n’aurais pu croire l’étendue de ce que j’ai entendu et vu.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Dreuz a suivi en direct la conférence de presse des avocats que le président Trump a sollicités pour dénoncer et faire annuler la fraude massive de l’élection 2020.

Dreuz a rapporté en détail toutes les accusations de fraude, jour après jour, comme je pense aucun autre média, en langue française ou en anglais, ne l’a fait.

La réalité est même au-delà de ça.

  • Certains médias nient totalement l’existence des fraudes.
  • D’autres affirment qu’elles ne reposent sur aucune preuve – en faisant mine d’ignorer les centaines de déclarations sous serment de témoins visuels. L’ancien maire de New York et avocat Rudy Giuliani, qui dirige l’équipe des avocats de Trump, a déclaré lors de cette conférence qu’une déclaration sous serment est une preuve, en droit. Elle peut être acceptée ou rejetée par le juge, mais c’est une preuve. En disant qu’il n’existe aucune preuve, les journalistes montrent qu’ils ne connaissent rien au sujet, qu’ils ignorent totalement le droit, qu’ils ne savent pas de quoi ils parlent – mais je ne vous apprends rien en vous disant cela.

Voici les extraits significatifs de la conférence de presse, qui a duré 1 h 30. Je dois dire qu’avant cette conférence, j’avais une opinion mitigée sur Giuliani. J’ai trouvé que cet homme, qui a lui tout seul a décimé la mafia NewYorkaise dans les années 70 quand il était le procureur de l’Etat, se vantait beaucoup mais qu’il accomplissait peu. Son intervention me l’a présenté sous un angle plus rassurant et solide.

Rudy Giuliani :

Nous avons de quoi plus que doubler l’avance de Biden en termes de preuves. Nous avons au moins un millier de témoignages. Nous en recevons tous les jours plus.

Lorsque nous avons commencé cette enquête, ce qui est apparu est une fraude dans de nombreux États, selon presque le même schéma partout. C’était comme un seul plan pour exécuter une fraude électorale dans des grandes villes, des grandes villes contrôlées par les Démocrates, des grandes villes contrôlées par les Démocrates avec une longue histoire de corruption.

Pennsylvanie

La marge est de 84 000 voix pour Biden. Mais 687 000 bulletins de vote ont été acceptés sans contrôle : il s’agit de bulletins de vote par correspondance. C’est ce qu’a dit Carter il y a 20 ans. Même le NYT a écrit sur le danger du vote par correspondance.

Ils ont triché mais ils ont fait des erreurs :

– L’une de leurs erreurs a été d’expulser les inspecteurs. Dans d’autres parties des États-Unis, il y avait des inspecteurs. Pas là.

– Autre erreur : si vous avez fait une faute sur votre bulletin et que vous vivez à Philadelphie ou à Pittsburgh – des villes à majorité Démocrates, vous étiez autorisé à la réparer. Si vous viviez dans une zone « pro-Trump », vous n’aviez pas eu cette possibilité. C’est illégal. Des centaines de témoins ont témoigné sous serment. Ce sera facile à prouver devant les tribunaux.

Puis il y a 17 000 bulletins provisionnels. 16 000 sont illégaux. Qu’est-ce qu’un bulletin provisionnel ?

– Je me présente ici pour voter aujourd’hui.
– On me dit « mais vous avez déjà voté ».
– « J’ai voté moi ? Non, je n’ai pas voté ! »
– « Vous avez voté par procuration ».
– « Non, je ne l’ai pas fait ! »

C’est arrivé 16 000 fois à Pittsburgh. Autant de gens avec une mauvaise mémoire à Pittsburgh ?

Pourquoi ? Quand ils avaient une erreur sur un bulletin, les Démocrates ont dit « signez-le pour quelqu’un d’autre, le gars pourrait ne pas se présenter ». Et 16 000 se sont présentés.

Pourquoi ne pas autoriser les gens à inspecter ? Parce qu’ils savaient qu’ils allaient utiliser ces bulletins de vote pour faire monter Biden. La seule façon de le faire, c’était en trichant. Même les inspecteurs Démocrates n’étaient pas autorisés, parce qu’ils avaient peur qu’eux aussi dénoncent la fraude. Et c’est ce qu’ils ont fait.

Nous avons perdu des avocats dans cette affaire parce qu’ils ont été menacés.

Michigan

J’ai le témoignage sous serment d’une personne qui a été assignée au vote. Elle a déclaré : « On m’a demandé d’antidater dater les votes par procuration plus tôt que la date limite ».

Elle dit !a sous serment.

Vous [la presse] pouvez dire qu’elle ment, mais vous ne pouvez pas dire qu’il n’y a pas de preuves. La prochaine fois que vous le direz, vous mentirez. Vous pouvez la contre-interroger, mais c’est une preuve.

Autre chose : pourquoi ne demandaient-ils pas de pièces d’identité ? Parce qu’ils savaient que les personnes qui ne sont pas autorisées à voter voteraient.

Ils n’ont pas fait ça dans les endroits neutres, dans des villes Républicaines, seulement dans des villes corrompues.

Cela signifie qu’ils n’ont pas tenu compte de l’ordre de la Cour suprême.

Vous, la presse, c’est votre travail de lire les déclarations sous serment, pas de dire qu’elles n’existent pas.

300 000 votes que nous pouvons identifier sont des fraudes dans le Michigan [l’écart est de 150 000 votes pour Biden]. C’est une affaire très importante, qui a été soulevée par un individu.

Wisconsin

Petite marge pour Biden, 20 000 votes. Leurs plans étaient similaires : à Milwaukee, Madison, des inspecteurs non autorisés à inspecter.

Le Wisconsin n’autorise pas le vote par correspondance. Il est illégal d’envoyer du courrier, vous devez en faire la demande personnellement.

60 000 votes à Milwaukee et 40 000 à Madison qui n’ont pas de demande. Cela ne s’est produit dans aucune autre région du Wisconsin. Si vous comptez simplement cela, c’est Trump qui a gagné.

Le sur-vote.

Qu’est-ce que le sur-vote : c’est si 200 % des personnes inscrites votent. Cela signifie que quelqu’un a voté deux fois, ou une personne hors de l’État a voté. Ce sont des votes illégaux. La plupart des comtés n’ont pas 100 % des votes. La norme maximum habituelle, c’est 80 %. Nous avons plus de 300 % de votes dans certains comtés.

L’une des raisons pour lesquelles le bureau n’a pas certifié c’est parce que c’était le cas : il y a eu un grand nombre de votes excédentaires, de sur-votes.

Géorgie

Un grand procès sera intenté demain. Mêmes problèmes. Nous avons de nombreux doubles votes, des électeurs hors de l’État, des intimidations. Etc.

Arizona : nous allons intenter un procès, nous en sommes en train de rassembler des preuves.

Nouveau-Mexique et Virginie : cela va vous surprendre. Ils suivront probablement.

Nous avons de quoi plus que doubler l’avance de Biden en termes de preuves. Nous avons au moins un millier de témoignages. Nous en recevons tous les jours plus.

Toute cette fraude était prévue à l’avance, la même chose s’est présentée dans plusieurs villes, en même temps.

Nous avons utilisé une machine à voter vénézuélienne pour compter notre vote !

Biden est en tête à cause des bulletins de vote illégaux utilisés après l’élection.

Sidney Powell évoque une autre partie du scandale :

La plupart de nos bulletins de vote sont comptés en dehors des Etats-Unis.

L’argent des communistes s’est immiscé massivement dans le processus : Venezuela, Cuba, Chine.

Les machines comptaient 0.7 voix par vote pour Trump et 1.25 pour Biden. Ainsi sur 10 votes Trump en était compté 7. Sur 10 votes Biden 12.5 ! Un glissement algorithmique faussant les résultats de plusieurs millions de voix. Une fraude massive. [Note de la rédaction : il faut bien comprendre que prouver cela prend du temps, et que cela a peu de chances de tenir devant un juge : c’est devant l’opinion publique que Trump devra remporter ce procès là, pas devant la cour, aussi il doit poursuivre cette enquête statistique jusqu’au bout]

Nous avons un témoin très fort, il a travaillé pour Smartmatic (Dominion). Il a intenté un procès. Il était avec Hugo Chavez et l’a vu opérer les machines de vote Smartmatic.

Le logiciel peut retourner les votes, prendre les votes de Trump pour les donner à Biden. C’est pourquoi ils ont arrêté le comptage au milieu de la nuit.

La fraude est visible avec des statistiques et elle est corroborée par des témoignages.

Les dirigeants de Dominion ont déménagé du jour au lendemain, on ne les trouve nulle part.

Les dirigeants de Smartmatic sont associés au gouvernement vénézuélien de Maduro.

Nous avons la preuve que 345 000 votes en faveur de Biden ont été injectés à 20 minutes d’intervalle dans la machine.

Il y a des algorithmes pour changer les résultats, des algorithmes pour détruire les votes.

Il existe des vidéos montrant comment un ado avec un téléphone portable peut pirater les machines de vote.

Une enquête criminelle à grande échelle doit être immédiatement menée par le gouvernement fédéral et les États.

Le Texas a rejeté les systèmes du Dominion. Il a été utilisé pour frauder d’autres élections dans d’autres pays.

C’est stupéfiant, déchirant, exaspérant et anti-patriotique. Et nous ne nous laisserons pas intimider, nous en avons assez, et nous allons prouver que Trump a gagné l’élection.

Nous ne serons pas intimidés. Nous n’allons pas reculer. Nous allons nettoyer ce gâchis, maintenant. Le président Trump l’a emporté haut la main. Nous allons le prouver et nous allons reconquérir les États-Unis d’Amérique pour les personnes qui votent pour la liberté.

Jenna Ellis

Ce dont nous avons parlé aujourd’hui, c’est ce que vous pouvez vous attendre à voir au tribunal. C’est ce que cachent les Fake News.

S’adressant aux journalistes : ceci est le tribunal de l’opinion publique. À cause des Fake News, si vous étiez membres du jury, je vous rejetterais à 100 %.

Et de nombreux employés de Dominion nous ont contactés pour dénoncer la fraude.

Giuliani sur les Fake News

Nous sommes frustrés par ce que nous lisons dans la presse, quand vous dites que nous n’avons pas de preuves. Le témoignage sous serment est une preuve.

Nos votes sont comptés en Allemagne et en Espagne par un allié de Chavez. C’est un problème majeur. Mais nous avons suffisamment de preuves pour renverser l’élection.

S’adressant à la salle remplie de journalistes, qui ne semblent pas du tout concernés, comme si on parlait de banalités : « Mon Dieu, que devons-nous faire, pour que vous disiez la vérité au peuple ! »

De quoi avez-vous besoin de plus pour faire votre travail et informer le peuple américain !

Je connais le crime, je le sens. Je peux prouver que Trump a gagné.

Notre but est de contourner le rideau de fer de la censure. Il y a des faits, tout cela est arrivé. Les déclarations sous serment sont vraies. Vous les cachez.

Sidney Powell

Notre pays a vu son vote compté dans un pays étranger, par des associés à un pays étranger hostile. Que devons-nous faire pour que le FBI se réveille ! C’est le 1775 de notre génération.

Un journaliste lance à Powell : « Kraken ? »

Powell : « Nous ne devrions plus jamais utiliser la machine de Dominion et Smartmatic dans ce pays. »

Giuliani

C’est une attaque massive contre l’intégrité de la Démocratie. Ce n’était pas une idée individuelle. Ils ont fait la même chose dans dix grandes villes corrompues. Ils ont choisi les endroits où ils pouvaient le faire. Ils ont choisi des villes où ils ont des juges, des élus, et un shérif qui refusera d’exécuter une ordonnance du tribunal.

Ne pas inspecter des bulletins de vote de 700 000 personnes est stupéfiant.

Je ne sais pas si Biden est au courant ou non, je ne sais pas s’il décide ou combien est décidé pour lui.

Dans le Michigan, la secrétaire d’État n’a rien dit sachant que les votes sont envoyés en Allemagne par une société vénézuélienne ? Peut-être sont-ils incompétents, ou qu’ils ne veulent pas savoir. Vous pensez qu’elle est crédible ?

C’est honteux ce qu’ils ont fait aux citoyens du Michigan.

Si j’étais encore au gouvernement, il y aurait beaucoup de gens arrêtés à l’heure actuelle parce qu’il y a beaucoup de causes prouvables.

Autre chose : nous n’avons pas un seul procès qui a été rejeté. Aucun. C’est une Fake News. Des procès engagés par des personnes privées ont été rejetés, et à juste raison parce qu’ils n’avaient pas présenté de preuve. Trump, nous, n’avons aucun procès rejeté.

La censure est presque aussi dangereuse que la fraude.

  • voici la carte des procès et recomptages qui peuvent apporter la victoire à Trump (copie écran du tableau de la conférence de l’équipe des avocats de Trump) :

Conclusion

Faire honnêtement son métier de journaliste consiste à rapporter les informations, les faits, et les commenter. Pas à faire des plans sur la comète et des spéculations sur le futur. Ne comptez donc pas sur moi pour déborder de mon rôle et faire comme mes confrères, ces incapables crétins qui vous disent ce que sera demain en vous faisant croire que c’est de l’information.

Ne me demandez pas de vous dire si les actions en justice vont aboutir et si Donald Trump va remporter l’élection.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

92
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz