Publié par Magali Marc le 25 novembre 2020

Depuis dimanche passé (le 22 novembre), tout le monde se demande pourquoi l’équipe juridique du Président Donald Trump a annoncé qu’elle ne travaillait plus avec l’avocate Sidney Powell, sans donner d’explication. Les médias se sont précipités avec délice sur cette nouvelle, alléguant que les responsables de la campagne de M. Trump s’étaient sentis obligés de désavouer l’avocate, à cause de ses affirmations surprenantes et de ses accusations «sans fondement».

La semaine dernière, Me Powell a fait part aux médias d’une théorie sur la fraude électorale massive des compagnies de logiciels Dominion et Smartmatic. Puis samedi, elle a accusé Brian Kemp, le Gouverneur républicain de la Géorgie, d’être de mèche avec la Dominion, la société de logiciel qui aurait a changé des millions de voix des électeurs de M. Trump en faveur de Joe Biden. Elle a également accusé le Secrétaire d’État de la Géorgie, le Républicain Brad Raffensperger, de corruption. C’est le dernier qui a certifié vendredi la victoire de Joe Biden en Géorgie, un bastion conservateur, avec plus de 12 000 voix d’avance. Or, l’élection complémentaire en Géorgie de janvier prochain qui déterminera si les Républicains conservent les deux sièges de cet État est d’une importance cruciale pour empêcher un éventuel président Biden d’avoir une majorité de Démocrates au Sénat. Quelques intervenants, même des sympathisants de M. Trump ont répété à l’envie que Me Powell n’a aucune preuve et qu’elle dit n’importe quoi pour faire l’intéressante.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Robert Kirk*, paru sur le site d’American Thinker, le 24 novembre.

***********************

Les preuves indirectes de Sidney Powell sont justifiées

Depuis dimanche, on a beaucoup spéculé sur les raisons pour lesquelles l’équipe juridique de Trump a rompu ses liens avec l’avocate Sidney Powell.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Il a été suggéré, non seulement par les médias de gauche, mais aussi par ceux qui étaient auparavant considérés comme des sources d’information fiables, que l’affirmation de Me Powell selon laquelle l’élection a été volée en grande partie grâce aux manipulations des machines à voter de la Dominion utilisées dans les États-charnière, est le fruit de divagations dignes d’une théorie complotiste délirante.

Mon opinion diffère.

Cette opinion, probablement partagée par une grande partie des 73 millions d’électeurs qui ont voté pour M. Trump, est fondée non seulement sur le bon sens et le respect de la vérité, mais aussi sur mon travail de procureur ayant plaidé avec succès lors de nombreux procès devant juges et jurys.

Le résumé des faits cités par Mme Powell, tel qu’il a été présenté lors de la conférence de presse de jeudi dernier (le 19 novembre) et tel qu’il a été exposé ces derniers jours, est le type même de preuves substantielles qui, si elles étaient présentées à un jury, permettraient facilement d’aboutir à un verdict unanime des douze jurés, au-delà de tout doute raisonnable, selon lequel la réélection de Donald J. Trump a été usurpée grâce à l’utilisation des logiciels de vote de la Dominion installés dans les États de notre pays.

Pour ceux qui veulent se rafraîchir la mémoire, je recommande l’excellent article de Jim Hoft, publié le 23 novembre sur le site de Gateway Pundit, où il résume non seulement nos observations de bon sens concernant l’enthousiasme national pour Donald Trump par rapport à Sous-Sol-Joe, mais fournit également une litanie d’analyses expertes et statistiques, dont celle du Dr Shiva Ayyadurai du MIT, qui convergent toutes vers une conclusion inévitable et raisonnable : l’élection a été volée.

D’aucuns diront que nous ne disposons pas de preuves «directes» telles que les données des serveurs. La seule preuve dont dispose M. Trump est «circonstancielle», comme les avis des experts.

Quand je travaillais comme procureur, j’ai gagné de nombreux procès en me basant uniquement sur des «preuves circonstancielles». Une règle fondamentale du droit pénal, dont chaque juré dans une affaire pénale reçoit les instructions, informe le jury que «les preuves directes et circonstancielles sont des types de preuves acceptables … Aucune de ces preuves n’a plus de poids que l’autre».

En outre, le jury est informé que si l’on vous présente deux interprétations des preuves indirectes, l’une raisonnable et l’autre déraisonnable, «vous ne devez accepter que les conclusions raisonnables et rejeter celles qui sont déraisonnables».

Nous avons donc vu de nos propres yeux l’enthousiasme massif suscité par Donald Trump au cours des campagnes successives, lorsque des dizaines de milliers de personnes se présentaient à chacune de ses escales dans les aéroports du pays.

Lors des derniers jours de campagne, M. Trump a fait quatre ou cinq arrêts par jour pour sillonner l’Amérique. Et nous avons comparé cela avec le Vieux Joe et les six ou huit personnes ou, lors de ses quelques rassemblements à succès, les quelques centaines de personnes qui se présentaient.

Vint le soir de l’élection.

Des centaines de milliers de votes ont été enregistrés, puis le décompte des voix s’est soudainement arrêté dans tous les États-charnières jusqu’à ce que, au petit matin, à la faveur de l’obscurité, des dizaines et des centaines de milliers de votes aient été trouvés – la plupart, et dans certains cas, la totalité, en faveur de Biden.

Et puis nous avons les experts comme le Dr Shiva Ayyadurai, qui ont expliqué les anomalies statistiques en affirmant ce que nous savons – l’impossibilité que cela se soit produit en fait et en vérité.

Il n’y a qu’une seule explication raisonnable à partir de ces preuves. L’«élection» de Joe Biden a été «gagnée» de façon frauduleuse.

Peu importe le nombre d’animateurs pontifiants des médias, mignons ou intelligents qui nous disent le contraire ou qui prétendent qu’il n’y a pas de «preuve» de fraude.

Nous savons par des preuves substantielles qui a gagné cette élection et l’a remportée de manière écrasante.

Alors pourquoi l’équipe juridique du Président Trump a-t-elle désavoué Me Sidney Powell ?

Ma théorie est conforme au caractère de Mme Powell. C’est une femme courageuse, totalement dévouée à la vérité. Mais Mme Powell n’est pas une politicienne.

Tout allait bien entre Sidney et l’équipe juridique de M. Trump jusqu’à ce que, quelques jours après leur conférence de presse commune, elle accorde une interview à Newsmax (une chaîne télévisée en ligne) dans laquelle elle a affirmé que le Gouverneur de la Géorgie et son Secrétaire d’État (tous deux des Républicains, soit dit en passant) ont conspiré et reçu des pots-de-vin pour installer le système de vote de la Dominion dans leur État.

On peut aisément supposer qu’il y a eu quelques appels téléphoniques à la Maison-Blanche de la part d’individus fâchés d’entendre de telles allégations.

Je ne sais pas si ces allégations sont vraies, mais la question de savoir si les hauts responsables du Parti Républicain ont reçu des pots-de-vin ou ont été complices de l’installation du système de la Dominion est bien secondaire par rapport à la question de savoir si le logiciel pernicieux des machines de vote de la Dominion sera totalement retiré des machines du processus électoral américain.

Si Me Sidney Powell et l’équipe de M. Trump échouent à corriger cette situation, alors non seulement le Président Trump perdra cette réélection, mais nous, le peuple, aurons également perdu notre république constitutionnelle.

* Robert Kirk est un procureur à la retraite.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

37
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz