Publié par Manuel Gomez le 26 novembre 2020

« C’est un mensonge. Nous ne pouvons réconcilier les deux mémoires. Que le président Macron abroge d’abord cette loi de 2005 (Loi glorifiant le colonialisme). Mais nous n’accepterons pas parce que le « bourreau » et la « victime » ne peuvent être mis sur un même pied d’égalité, les deux mémoires ne peuvent pas s’associer ». 

Il s’agit là de la toute récente déclaration de Mohand Ouamar Benlhadj, secrétaire général de l’Organisation Nationale des Moudjahidine, au sujet du travail de réconciliation mémorielle, souhaité par le président Macron, entre l’Algérie et la France. 

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Il est donc évident que « l’Histoire mémorielle » souhaitée par Emmanuel Macron, ne l’est apparemment pas par les Algériens, en tous les cas par « les anciens combattants algériens », bien que, de leur côté, ils aient désigné un expert, en la personne du professeur Abdelmadjid Chikhi, pour contribuer à son écriture avec la complicité de l’historien Benjamin Stora, afin d’établir « un état des lieux juste et précis » dans l’objectif de favoriser une réconciliation franco-algérienne. 

J’ai écrit récemment ce que je pensais de cette volonté du président des Français de « vouloir atténuer » les propos qu’il avait malencontreusement tenus, c’est le moins qu’on puisse dire, en parlant de « crimes contre l’humanité commis par la colonisation ». 

En désignant, par méconnaissance de notre histoire, Benjamin Stora, pour défendre la mémoire historiée, côté Français, je pense qu’il va être servi bien au-delà de ses espérances. 

Nous avons pu, déjà, constater que « cette tâche grandiose », selon eux, qui « va révolutionner nos connaissances et sur la colonisation et sur la guerre d’Algérie » avait comme préalable une première contre-vérité, destinée à masquer, côté algérien, l’abominable massacre de dizaines de milliers de harkis, et leurs familles. 

Selon l’expert algérien Chikhi : « S’ils ont été massacrés en Algérie, ce n’est pas la faute des Algériens, mais de la France qui (et cela est vrai) les a lâchement abandonnés, après les avoir désarmés, aux mains des assassins de l’ALN et du FLN ». 

Cela commence bien, n’est-ce pas ! 

Donc n’attendons rien de « l’histoire mémorielle » qui nous sera sans doute proposée un jour…sans doute lointain ! 

D’autant plus, que de nombreuses voix s’élèvent, de l’autre côté de la Méditerranée, pour nous prévenir que « tout a été dit et écrit sur les 132 années de notre histoire commune. 

Frappons-nous la poitrine par trois fois : Tout est de notre faute, de notre très grande faute : le génocide pratiqué sur les arabes, les crimes commis par la colonisation, l’état lamentable dans lequel nous avons laissé ce pays, qui était un « eldorado » quand nous sommes arrivés, à partir de 1830, et qui est devenu « un territoire marécageux », peuplé de « miséreux », quand « nous l’avons abandonné », en 1962. 

Peut-on imaginer que l’Afrique-du-Nord fut judéo-chrétienne, et qu’elle a brillé durant des siècles, à l’époque des Tertullien, Cyprien, Saint-Augustin, alors qu’elle s’appelait « Djezirat-el-Maghreb » (L’Ile de l’Occident). Il est bien dommage qu’elle ait été par la suite envahie et conquise par les arabo-musulmans, puis par les turcs, et constater ce qu’ils en ont fait !  

Si l’histoire que vous racontez à votre jeunesse était « la vérité », si nous avons été ces tortionnaires, ces assassins, comme vous nous désignez, votre jeunesse serait-elle à ce point « masochiste » pour venir par millions se « réfugier chez nous » ? 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz