Publié par Guy Millière le 26 novembre 2020

Le moment venu, j’expliquerai bien davantage encore que dans les livres que j’ai écrit sur le sujet ce que Donald Trump a accompli pour les Etats Unis et pour le monde en moins de quatre ans (deux chapitres de Après Trump ? * traitent amplement de ces accomplissements, et je dirai que qui n’a pas lu ce livre ne peut pas pleinement comprendre).

J’expliquerai aussi bien davantage encore que je l’aie fait jusqu’ici pourquoi Donald Trump est l’un des plus grands Présidents de l’histoire des Etats-Unis et un très grand homme, ce que sont incapable de discerner les très méprisables adeptes du ressentiment qui lui crachent dessus en ce moment. Mais pour l’heure, il y a plus urgent.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Le coup d’Etat en cours menace les Etats-Unis mais menace aussi bien davantage qu’eux, et il doit être combattu. Strictement tout doit être fait pour qu’il échoue, et il n’a pas encore réussi, quoi que disent les médias de propagande. Des procès sont en cours dans six Etats du pays, menés par les avocats qui travaillent avec Rudy Giuliani. Une première plainte a été déposée aujourd’hui en Géorgie par deux des plus grands avocats américains, Sidney Powell, qui a sauvé le Général Michael Flynn des griffes venimeuses de ceux qui voulaient le détruire (le Général Flynn vient de recevoir un pardon présidentiel), et Lin Wood (ceux qui ont vu le film Le Cas Richard Jewell, de Clint Eastwood, savent qui il est) : la plainte concerne les machines à voter Dominion et le système de décompte Smartmatic. Et ce doit être dit : les machines Dominion et le système de décompte Smartmatic permettent des fraudes massives. Ils ont été utilisés avec succès pour cela au Venezuela. Des décomptes de voix sont certifiés dans plusieurs Etats, mais tant que des procès sont en cours, les législatures des Etats ne peuvent nommer des grands électeurs, et la certification des décomptes vient d’être bloquée en Pennsylvanie par un juge fédéral. Le crapuleux vieillard sénile Joe Biden n’a pas 270 grands électeurs, non. Les législatures de la quasi-totalité des Etats concernés sont des législatures républicaines, et c’est elles, et elles seulement, qui nommeront les grands électeurs. La législature de Pennsylvanie vient de se réunir et d’écouter Rudy Giuliani et des témoins qui ont décrit des pratiques inadmissibles et qui constituent des crimes fédéraux. Donald Trump a pris la parole par téléphone et a été acclamé.

Donald Trump n’a ni renoncé ni baissé les bras. Il est l’inverse d’un homme qui renonce et baisse les bras. Il attend le moment propice pour parler. Il a gagné l’élection présidentielle le 3 novembre, par un raz de marée (il a obtenu selon les décomptes actuels 73,8 millions de voix, soit près de dix millions de voix de plus qu’en 2016, et il en a sans doute obtenu 80 millions). L’élection lui a été volée et elle a été volée aux millions d’électeurs qui ont voté pour lui.  Quand Rudy Giuliani dit que la fraude a été massive et organisée, il dit la vérité. Et quand le crapuleux vieillard sénile Joe Biden a dit que les Démocrates avaient monté la plus vaste et la plus perfectionnée de toutes les fraudes électorales il a dit vrai (la sénilité fait que des vérités qu’il ne faut pas dire échappent à ceux qui en sont atteints). Quand Sidney Powell dit que des moyens électroniques ont été utilisés pour falsifier les décomptes de voix, en retirer à Donald Trump et en ajouter à Joe Biden, elle dit vrai. Quand Lin Wood parle d’impossibilités statistiques très flagrantes dans les décomptes il dit vrai aussi. Tous les éléments requis sont ou seront présentés à la justice. Imaginer qu’un crapuleux vieillard sénile reclus dans sa cave a pulvérisé les records de voix obtenus par Obama en 2012 implique de se moquer du monde entier et de croire que le vieillard susdit a obtenu cent pour cent des voix dans plusieurs bureau de vote très suspects où la participation électorale a elle-même souvent pulvérisé des records et dépassé cent pour cent des électeurs inscrits : même Joseph Staline en Union Soviétique n’osait pas afficher des chiffres semblables…

L’action de Rudy Giuliani, des avocats qui travaillent avec lui, celle de Sidney Powell, de Lin Wood, serait plus facile si des juges fédéraux nommés par Barack Obama ne restaient pas en place dans tout le pays et n’avaient pu être remplacés car ils sont inamovibles, et si ces juges étaient encore dignes du nom de juges et ne passaient pas leur temps à piétiner les lois, mais il y a aussi heureusement des juges encore dignes de ce nom qui ne balaieront pas les preuves qui leur sont présentées (il s’en est trouvé un Pennsylvanie, je l’ai dit).

L’action de Rudy Giuliani, des avocats qui travaillent avec lui, celle de Sidney Powell, de Lin Wood, serait plus facile aussi si le FBI faisait son travail, mais Christopher Wray, nommé en remplacement de James Comey, se révèle toujours davantage comme ne valant pas mieux que James Comey et comme étant aussi crapuleux que ce dernier : il est hélas trop tard pour que Trump le révoque et le remplace. Des menaces de morts contre tous les avocats que je viens de citer ne font l’objet d’aucune enquête fédérale. Les menaces exercées contre Emily Murphy, contre sa famille, ses enfants, sa maison, ses animaux de compagnie ne font l’objet d’aucune enquête non plus, et c’est seulement pour que les menaces cessent que Trump a accepté qu’elle accorde des fonds de transition au crapuleux vieillard sénile. Mais cela ne fait pas renoncer Trump et cela ne fait pas renoncer Rudy Giuliani, les avocats qui travaillent avec lui, Sidney Powell, Lin Wood. Que le FBI ferme les yeux sur des méthodes de truands et que le parti islamo-gauchiste appelé Parti Démocrate utilise des méthodes de truands ne peut que renforcer leur détermination.

Ils ne combattent pas seulement parce que l’élection du 3 novembre a été volée. Ils combattent pour que la Constitution des Etats-Unis survive, pour que le droit ne soit pas aboli aux Etats-Unis et remplacé par la loi de la pègre et du léninisme. Ils combattent pour que la liberté survive et pour que la vérité ne soit pas écrasée.

Ils font face à un ensemble immense et monstrueux où les juges qui piétinent les lois, les créatures cloacales et hypocrites comme Christopher Wray, les truands qui exercent des menaces, l’appareil du parti islamo-gauchiste appelé Parti Démocrate, les gens qui entourent le crapuleux vieillard sénile, et le crapuleux vieillard sénile lui-même, bénéficient du soutien de quasiment tous les médias américains, des milliardaires propriétaires de ces médias, de Google, de Facebook, de Twitter, de la Chine, de l’Iran des mollah, de l’Union Européenne, de la quasi-totalité des médias d’Europe occidentale.

Ils savent que cet ensemble monstrueux et ceux qui le soutiennent veulent détruire les Etats-Unis et contribuer à détruire la liberté sur terre, et ils ne peuvent renoncer, non.

Ils voient qu’il y a des traitres autour d’eux, et la liste des traitres s’allonge et ne se limite pas à Christopher Wray, nouveau venu sur la liste : aux noms de Bill Kristol, Mitt Romney et John Bolton s’ajoutent ceux de sénateurs en exercice qui doivent leur siège à Donald Trump, tels Ben Sasse, ceux aussi du Général Mattis, de Chris Christie, de Christopher Krebs, responsable de la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency, qui a osé dire, sans rire, que les élections du 3 novembre avaient été les plus sures de l’histoire du pays.

Rudy Giuliani, les avocats qui travaillent avec lui, Sidney Powell, Lin Wood, voient qu’il y a des tièdes et des défaitistes.

Ils savent que si les tièdes et les défaitistes avaient dominé à l’époque, il n’y aurait jamais eu de Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis, jamais d’insurgés prêts à se battre contre l’armée anglaise, qui était à l’époque la première armée du monde occidental, et dès lors pas d’Etats-Unis.

Ils savent que si le coup d’Etat est entériné et la fraude acceptée, il n’y aura vraisemblablement plus d’élections libres et pluralistes aux Etats-Unis. Ils savent que, si le coup d’Etat est entériné et la fraude acceptée, des pseudo Républicains (les traitres susdits, d’autres encore) sont prêts à jouer le rôle d’opposants éternels du parti unique que serait alors le parti islamo-gauchiste appelé Parti Démocrate, et tout disposés à se vendre (nombre d’entre eux sont déjà vendus).

Ils savent ce que préparent les auteurs du coup d’Etat, et ce qu’ils feraient s’ils arrivaient au pouvoir. Les médias conservateurs qui subsistent maintenant que Fox News est tombé et vaut à peine mieux que CNN (Fox News est en chute libre et a perdu plus de la moitié de ses téléspectateurs depuis son virage à gauche) seront attaqués jusqu’à ce qu’ils tombent et soient marginalisés, ou anéantis. Les écoles privées sous contrat avec le Ministère de l’éducation (charter schools) seront asphyxiées. Des millions de gens seront poussés vers la pauvreté et la dépendance. Des milliers de petites et moyennes entreprises seront poussées vers la faillite ou n’auront pas d’autre choix que de se trouver placées elles-mêmes en dépendance. L’insécurité, qui permet de maintenir les populations dans la peur et la soumission, remontera, et les milices au service du parti islamo-gauchiste appelé Parti Démocrate veilleront à ce que l’insécurité subsiste. Les Etats-Unis redeviendront dépendants énergétiquement de puissances ennemies. Onze millions d’immigrants illégaux deviendront citoyens et auront le droit de voter pour le parti islamo-gauchiste.

A l’échelle internationale, la Chine pourra devenir la première puissance du monde et contribuer à instaurer un totalitarisme planétaire. Au Proche-Orient, l’Iran pourra renouer avec ses ambitions hégémoniques régionales, financer à nouveau le terrorisme islamique, et Israël sera très menacé, tout comme les pays arabes sunnites qui verront remonter en puissance les Frères Musulmans, soutenus par l’Iran et le parti islamo-gauchiste.

Les Européens n’auront rien à gagner dans tout cela, sinon le retour des attentats, mais leurs dirigeants eux, auront beaucoup à gagner. Le but des dirigeants de l’Union Européenne est de continuer à broyer les identités nationales, d’imposer le multiculturalisme, de dissoudre les populations européennes par l’islamisation, de réduire encore davantage ce qui reste de démocratie en Europe. Ils auront pour tout cela le soutien du parti islamo-gauchiste.  

Je pourrai dans un autre article parler des personnages fangeux dont s’entoure le crapuleux vieillard sénile (ou plus exactement dont on entoure le crapuleux vieillard sénile, car je pense qu’il n’a guère son mot à dire) : voir la façon dont ces personnages sont décrits dans la presse française ne fait qu’accentuer mon dégout, déjà intense, envers celle-ci.

Mais au vu de la façon dont les médias français traitent Donald Trump, et au vu de la façon dont ils parlent de Rudy Giuliani, je sais déjà que les médias français n’ont honte de rien. Il y reste quelques journalistes honnêtes, je sais : ils sont très seuls.  

On me demande souvent mon pronostic concernant la suite des choses. Je dois dire que je ne peux faire aucun pronostic définitif à ce stade. Je peux dire que Trump se battra jusqu’au bout. Rudy Giuliani, les avocats qui travaillent avec lui, Sidney Powell, Lin Wood aussi. Je peux dire que si des juges dignes encore du nom de juge font leur travail, comme un juge fédéral hier en Pennsylvanie, si la Cour Suprême, qui devra sans doute trancher en dernier recours, fait-elle aussi son travail et ne trahit pas sa mission, Trump restera Président, accomplira encore de grandes choses, et la démocratie américaine sera sauvée : c’est possible, car les preuves sont accablantes. Les partisans du coup d’Etat en cours diront que Trump fait un coup d’Etat et des émeutes se produiront sans doute.

Si les juges dignes encore du nom de juge ne font pas leur travail et ne suivent pas l’exemple du juge fédéral de Pennsylvanie, et si la Cour Suprême trahit sa mission, ce sera très différent, et l’avenir sera très sombre. Je ne sais si des patriotes américains se soulèveront.

Si l’avenir se fait très sombre, je ne croirai guère, peut-être à tort, à un retour gagnant des Républicains en 2022 ou 2024. Je sais de quoi sont capables des islamo-gauchistes lorsqu’ils ont le pouvoir, et je sais, oui, que si le coup d’Etat est entériné et la fraude acceptée il y aura d’autres fraudes.

Pour l’heure, je veux penser que des juges feront leur travail comme un juge fédéral hier en Pennsylvanie et que la Cour Suprême fera le sien. La place de Joe Biden est en prison, celle du vraisemblable maître d’œuvre du coup d’Etat, Barack Obama est en prison aussi.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

*En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

53
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz