Publié par Magali Marc le 27 novembre 2020

Même ceux et celles qui ne suivent pas le football de près savent qui était Diego Maradona. Il fut l’un des meilleurs techniciens du football. Dribbleur génial, sa petite taille (1m65) lui donnait un centre de gravité très bas, et donc un équilibre à toute épreuve qui le rendait quasiment insaisissable. Buteur capable de marquer les buts les plus improbables, il était aussi un remarquable passeur et stratège.

Diego Armando Maradona est mort mercredi à Buenos Aires. Il venait d’avoir 60 ans. Le monde du sport est endeuillé par la disparition d’un des joueurs les plus doués, les plus charismatiques et les plus controversés de l’histoire.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Le « Pibe de Oro » (« gamin en or »), est décédé des suites d’un arrêt cardiaque en Argentine, selon son porte-parole Sebastian Sanchi.

Son aura a dépassé le cadre des passionnés de football, tant Maradona a marqué les esprits par ses buts et ses dribbles spectaculaires comme ses excès, oscillant entre grandeur et flamboyance, et déchéance, drogue et polémiques.

Né le 30 octobre 1960, dans une famille modeste de paysans originaires de la province de Corrientes, il était le quatrième enfant de Diego Chitoro Maradona et Dalma Salvadora Franco. Ses deux frères plus jeunes que lui, Hugo et Eduardo, deviendront également footballeurs.

Il a grandi dans le bidonville surpeuplé et insalubre de Villa Fiorito en banlieue de Buenos Aires où son père travaillait sur des chantiers de construction tandis que sa mère faisait des ménages et des lessives.

Le 22 juin 1986, il est l’auteur de deux buts de légende, dont l’un de la main (“La Main de Dieu”), lors de la victoire (2-1) contre l’Angleterre, en quart de finale de la Coupe du Monde au Mexique. L’équipe argentine obtiendra la victoire face à l’Allemagne en finale (3-2).

En juillet 1990, Maradona perd la finale de la Coupe du monde en Italie face à l’Allemagne (1-0).

En juin 1994, lors de son dernier match avec l’Argentine, lors du Mondial des États-Unis, Maradona est testé positif à l’éphédrine, et suspendu pendant quinze mois. Quelques années auparavant, il avait déjà été contrôlé positif à la cocaïne à l’issue d’un match avec Naples contre Bari et avait écopé d’une suspension de quinze mois.

Maradona a annoncé la fin de sa carrière de joueur en 1997.

Il a combattu sa dépendance à la drogue et un surpoids qui menaçaient sa santé.

Le 3 novembre dernier, quatre jours après son 60e anniversaire, il a été opéré pour un hématome à la tête.

En convalescence, depuis , il est mort le 25 novembre 2020.

On pardonnera à ce footballeur génial, pas très futé en matière de politique, son parti pris gauchiste (amitié avec Fidel Castro, péronisme, soutien de Néstor Kirchner, etc.) qui s’explique par son origine modeste et le fait d’avoir vécu sous la dictature des militaires argentins (1966-1973), tout comme son compatriote, le Pape François, lui aussi plutôt à gauche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

36
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz