Publié par Magali Marc le 30 novembre 2020

Les médias qui, contre toute attente, ont confirmé l’élection haut la main de Joe Biden à la présidence, en dépit des nombreuses fraudes dont ils n’ont trouvé aucune preuve, faute d’en avoir cherchée, s’attardent maintenant sur les personnes que le «président-élu» souhaite nommer à son cabinet, mais plus important: l’attention se porte sur les animaux de compagnie du président en attente de confirmation. Une nouvelle ère s’annonce ! Miaou !

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bonchie, paru sur le site de Red State, le 28 novembre.

*********************

La dernière séance de presse des médias avec Joe Biden vous rendra dubitatifs

L’ampleur de la folie dont Donald Trump est victime dans les médias, nous donne parfois de la difficulté à suivre le rythme.

Pourtant, leur mesquinerie ne connaît pas de limites, et cela s’est manifesté très tôt lorsque le Président Trump a été réprimandé parce qu’il n’avait pas amené d’animal de compagnie à la Maison Blanche.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Il était en rupture avec des décennies de tradition et c’était clairement un signe qu’il est le diable incarné. (Je ne plaisante qu’à moitié).

Mais n’ayez crainte. Joe Biden aura un chat, et les médias en perdent la tête.
La chaîne CBS News a décidé que cette histoire valait la peine d’être racontée:

Tweet de CBS/ Sunday Morning :

Et maintenant, quelques nouvelles de dernière minute : Le président élu Joe Biden et son épouse, le Dr Jill Biden, ne se contenteront pas d’amener leurs bergers allemands, Major et Champ, à la Maison Blanche. Les Biden nous ont dit en exclusivité que bientôt ils seront rejoints par un chat.

Bon d’accord, c’est sûr que l’économie va plonger et que notre politique étrangère va redevenir un feu de poubelle, mais Biden aura un chat, et n’est-ce pas ce qui compte vraiment ?

Criez-le à tous les cols bleus qui vont perdre leur emploi au cours des quatre prochaines années. Vous avez probablement avoir un Premier Chat pour vous remonter le moral !

Voici un Tweet de Anna James Zeigler (auteure pour la revue en ligne The Federalist), le 28 novembre :

Ce sera littéralement quatre années d’enfer au Moyen-Orient pendant que les médias vont aduler un chat.

Elle a raison. C’est un aperçu de ce que nous allons voir dans les médias si Joe Biden prend ses fonctions en janvier.

Les inquiétudes concernant le coronavirus vont disparaître.

Au moins, les médias cesseront d’en rejeter la faute sur le président.

Le Moyen-Orient va devenir une terre lointaine, sauf à se vanter de nos relations avec l’Iran. Toute contraction économique sera la faute de Trump.

Mais Joe va avoir un chat !

Gardez à l’esprit que nos médias n’ont pas pu trouver une seule histoire positive à publier sur Donald Trump après quatre longues années de son mandat, et pourtant ils ont des histoires de chat prêtes à être publiées avant même que Joe Biden ne prête serment.

Si cela ne vous indique pas à quel point nos médias sont fondamentalement frivoles, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Ce sont des médiocres qui se croient intelligents.

Ce sont les mêmes qui ont amené au pays les divisions que nous connaissons aujourd’hui.

Ils ne sont pas capables de se montrer impartiaux, ni même de penser de manière rationnelle.

Ils voient tout à travers une lentille partisane, et tout doit servir la vision de conte de fées qu’ils veulent nous faire adopter.

Il en résulte des histoires de chat au lieu de regards critiques sur la santé mentale de Hunter Biden ou de son père.

Et ce sont eux qui se présentent comme étant les gardiens de la démocratie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.


Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

27
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz