Publié par Gaia - Dreuz le 27 novembre 2020

Source : Lefigaro

L’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty confiée à un juge d’instruction pour « complicité d’assassinat terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste » se poursuit. En octobre, sept personnes, dont deux collégiens, avaient été déférées devant la justice.

Quatre autres collégiens ont été mis en examen mercredi dans l’enquête sur l’assassinat du professeur Samuel Paty, décapité le 16 octobre dernier après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Trois de ces mineurs, âgés de 13 et 14 ans, ont été mis en examen pour « complicité d’assassinat terroriste », soupçonnés d’avoir désigné la victime à l’assaillant Abdoullakh Anzorov devant leur collège de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, a précisé cette source. La quatrième personne, mise en examen pour « dénonciation calomnieuse », est la fille de Brahim Chnina, le parent d’élève à l’origine de la campagne médiatique contre Paty.

Depuis la décapitation du professeur d’histoire-géographie qui avait montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, les menaces et faits d’apologie du terrorisme explosent.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading