Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 novembre 2020

La définition de ce qui constitue un « crime de haine » ne cesse de s’élargir, et les lois qui le punissent donnent aux tribunaux un immense pouvoir sur la liberté de réfléchir et de s’exprimer.

Le dernier exemple en date est celui de la Norvège, qui vient de modifier son code pénal, afin d’interdire même les « remarques en privé » que l’extrême gauche considère comme offensantes. Reuters rapporte que « Les personnes reconnues coupables de discours de haine sont passibles d’une amende ou d’un an de prison pour les remarques faites en privé, et d’un maximum de trois ans de prison s’ils sont faits en public, selon le Code pénal ».

L’affaire, sans surprise, est partie du militantisme d’une microscopique minorité d’activistes LGBTQ mon cul, qui a décidé de ne pas baisser la pression tant qu’il restera une seule personne qui refusera de répudier la nature biologique de la race humaine : un homme, une femme. (Je serais celui-là).

Ce qui rend l’amendement intéressant est que la Norvège est, comme le dit Reuters, « l’un des pays les plus libéraux d’Europe pour les personnes LGBT+ » : la règle est l’auto-identification, sans aucun besoin médical de changement de sexe pour se déclarer homme ou femme. Comme les militants sont en réalité des fascistes, ils réclament l’obéissance totale et absolue (c’est la définition du fascisme n’est-ce pas ?) et l’ont obtenue par les tribunaux : refusez d’appeler un homme baraqué et barbu madame, et c’est la case prison. Chaque citoyen doit donc répudier la vérité biologique. Sauf les musulmans bien entendu, qui rejettent au plus profond de leur religion l’homosexualité.

Pavel Morozov était un garçon d’Union soviétique qui a dénoncé son père aux autorités et a été félicité pour ses actions dans des chansons, des pièces de théâtre et un opéra.

Y aura-t-il un Pavlik Morozov célébré en Norvège pour avoir dénoncé sa famille aux autorités ? Feront-ils de lui un héros ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

26
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz