Publié par Team 100 jours le 3 novembre 2020

Dimanche 1er novembre : jour J-3

Trump

  • Les derniers mots de Sean Connery ont été « Réélisez @realDonaldTrump ». (non confirmé)
Photos des rassemblements Trump vs. Biden dans les États clés aujourd’hui. Trump est seul. Biden est avec Obama
  • Tweet Trump :

« La nuit dernière, les braves guerriers de notre pays ont sauvé un otage américain au Nigeria. Notre Nation salue les courageux soldats qui ont participé à l’audacieuse opération de sauvetage nocturne et célèbre le retour en toute sécurité d’un autre citoyen américain ! »

  • Tweet Trump :

« Je viens de signer un ordre pour protéger la fracturation et l’industrie du pétrole et du gaz. Cela signifie des emplois, des factures d’énergie réduites et le maintien de l’INDEPENDANCE ENERGETIQUE AMERICAINE ! Sleepy Joe interdirait la fracturation et détruirait les emplois américains dans le secteur de l’énergie ! Il n’en a aucune idée ! »

  • Le président Trump salue ses partisans avant de quitter la Maison-Blanche pour une série de rassemblements en Pennsylvanie samedi.
  • Donald Trump est à Newtown, PA, pour son premier des quatre rassemblements.
  • Le président Trump a prévu quatre événements en Pennsylvanie.
  • La foule de Trump à Butler, Pennsylvanie, est époustouflante :
  • Trump à Montoursville, en Pennsylvanie !
https://twitter.com/realdonaldtrump/status/1322720031508176899?s=21
  • Les #WomenForTrump dans le Wisconsin pour soutenir le président Trump !

« Sleepy Joe ? Je ne peux pas voter pour un président qui ne sait même pas de quoi il parle. Je ne peux pas. »

« Nous voulons un président qui fait bouger les choses ! »

  • Trump :

« Les femmes des banlieues sont très attachées à notre campagne parce qu’elles veulent de la SÉCURITÉ, et elles aiment le fait que j’ai mis fin au RÈGLEMENT qui détruirait leur quartier et avec lui, le rêve américain.

Biden ramènerait le REGLEMENT sous une forme BEAUCOUP plus forte ! !! [Explication : Les Démocrates veulent réduire les inégalités en construisant des logements sociaux dans les beaux quartiers des banlieues]

  • Les supporters de Trump remplissent les rues de Beverly Hills : « La majorité silencieuse n’est plus réduite au silence » disent les messages.
    OK. Beverly Hills. C’est le quartier adjacent de là où habite un des auteurs de Dreuz, et cette vision n’est peut-être pas significative pour vous, mais c’est comme si le 16e arrondissement de Paris manifestait pour Mélenchon.
https://twitter.com/gregrubini/status/1322718451081859072?s=21
https://twitter.com/thislajenn/status/1322708982851534848?s=21
  • Des supporters dans les rues pour le président Donald Trump lors de son arrivée en Pennsylvanie :
  • Trump a terminé son 4ème meeting en Pennsylvanie et a dit à son équipe : « Alors, avons-nous le temps pour un de plus ce soir ? »
  • Trump en Israël :
    Les motards israéliens pour Trump à Jérusalem
  • Trump au Mexique :
    Samedi, des manifestants au Mexique ont brûlé des effigies de Donald Trump, condamnant les politiques migratoires du président Donald Trump qui ne laisse pas entrer les immigrés clandestins illégaux.
  • Trump en Asie :
    Il a attaqué les normes diplomatiques, et le président est salué en Asie pour avoir bloqué l’avancée impérialiste de la Chine.

La corruption de Biden

  • Le mur de la censure totale établi par toutes les télévisions et tous les journaux du pays sur l’affaire de corruption de Biden afin de le faire élire, se fissure. ABC News a craqué le mur et diffusé un court reportage. C’est la première station grand-public, à part Fox News (et NewsMaxTV) qui en parle :
  • Hunter Biden a un deuxième ordinateur portable saisi par les autorités suite à une descente dans le cabinet du célèbre psychiatre Dr Keith Ablow
  • Selon les analyses des emails de Hunter Biden, les associés commerciaux considéraient Hunter Biden comme le pipeline vers l’administration Obama.
  • Le lanceur d’alerte et ex-PDG de la société de Hunter Biden a accepté de fournir tous ses documents au Sénat.

Biden

  • Joe Biden dit aux électeurs « Je n’ai pas besoin de vous pour me faire élire ».
  • Joe Biden vient d’appeler le général à la retraite Stanley McChrystal « Stanley McGeneral ».
  • Tara Reade, qui a été violée par Joe Biden quand elle travaillait pour lui au Sénat, s’est exprimée sur NBC News lors d’une interview après que Joe Biden ait nié son viol.
  • Joe Biden :

« Les paroles d’un président comptent. Et à maintes reprises, Donald Trump s’est servi des siennes pour inciter à la violence, attiser les flammes de la haine et de la division, et nous éloigner encore plus les uns des autres. Il est temps que cela cesse ». [Oui, et l’on se souvient que la semaine dernière, Biden a qualifié les partisans de Trump « des gens horribles »]

  • Joe Biden :

« Barack et moi pensons que c’est un droit pour les gens d’avoir badakathcare ».

  • Joe Biden : « Je vais mener une stratégie efficace pour mobiliser [bredouillage] !
  • Joe Biden :

« [Le président Obama] a traversé 8 ans sans la moindre trace de scandale – ce sera bien de revenir là-dessus.

[Exact. A part le scandale de l’ambassade américaine de Benghazi où l’ambassadeur et 4 agents américains ont été tués par les islamistes ; l’opération Fast and Furious où un garde-frontière américain a été tué avec des armes américaines données aux cartels de drogue mexicains ; les associations sans but lucratif conservatrices et pro-israéliennes ciblées par des contrôles fiscaux interminables qui ont provoqué la démission de la directrice de l’IRS ; la mise sur écoute de tous les reporters de l’Associated Press ; la mise sur écoute des téléphones d’Angela Merkel ; les palettes de centaines de millions de dollars en argent liquide envoyées à l’Iran en secret dans des avions-cargo ; le retrait des mosquées de la liste de surveillance du FBI contre le terrorisme ; la mise sur écoute, l’espionnage de la campagne Trump, et le déclenchement d’une enquête de contre-espionnage contre Donald Trump par le FBI ; à part tout ça, il n’y a eu aucun scandale sous l’administration Obama. Et j’en oublie certainement]

  • Obama fera campagne pour Biden en Floride, Géorgie, lundi, ce qui veut dire que les Démocrates pensent qu’ils vont perdre ces Etats, en contradiction avec les sondages.
  • Ici à Flint, Michigan :
  • Bien joué ! Très beau coup du tac au tac de Joe Biden contre les attaques de Donald Trump, qui accuse Biden de passer sa vie dans son sous-sol au lieu d’être sur le terrain (ce qui est vrai mais puisque ça lui réussi, pourquoi pas) qui déclare qu’il y a personne à ses meetings politiques (ce qui est généralement vrai, mais pas là), et qui l’accuse d’avoir perdu la tête (ce qui est attesté par un nombre incalculable de vidéos – sauf, et c’est suspect, durant les débats, laissant supposer qu’il est dopé) :

« Qui a laissé entrer tous ces gens dans ma cave ? » a tweeté Biden devant une photo de la foule :

  • L’enthousiasme pour Kamala Harris :
  • Le Bus de Biden entouré de camions pour Trump au Texas :
https://twitter.com/realdonaldtrump/status/1322700188624932869?s=21
  • Steve Wonder joue pour Biden (qui n’aime pas Steve Wonder !)
  • Joe Biden a l’air paumé :

L’Amérique bidenisée

  • Facebook et Twitter ont censuré les révélations sur la corruption de Biden du New York Post. Puis Twitter a pris peur face aux pressions politiques et a débloqué le compte du journal. Pas un mot dans les médias français…
  • Dans une longue diatribe lors de l’audience de mercredi sur Big Tech au Capitole, le sénateur Ted Cruz s’en est pris au PDG de Twitter, Jack Dorsey, à propos de la censure par le réseau social du reportage du New York Post sur Hunter Biden.

« M. Dorsey, qui vous a élu et vous a confié la responsabilité de ce que les médias sont autorisés à rapporter et de ce que le peuple américain est autorisé à entendre ?», a lancé le républicain texan au magnat des réseaux sociaux.

« Pourquoi persistez-vous à vous comporter comme un grand parrain du parti démocrate [«a Democratic super PAC»], faisant taire les opinions contraires à vos convictions politiques ? »

  • Dorsey répond :

« Nous avons une politique sur les matériaux piratés… qui limite la diffusion des matériaux qui sont piratés. Nous ne voulions pas que Twitter soit un distributeur de matériel piraté. Nous avons découvert que le New York Post, parce qu’il montrait les documents directs… [et] il n’était pas clair comment ceux-ci étaient obtenus, relevait de cette politique. » [Dorsey ment, car il a laissé publier les déclarations d’impôts de Trump par le New York Times, qui les a obtenues illégalement : elles ont été piratées]

  • Cruz a également fait la distinction nette entre Twitter s’attaquant à un utilisateur marginal des réseaux sociaux, et Twitter s’attaquant à un grand média d’information :

« Soyons clairs : le New York Post n’est pas n’importe quel type avec un compte Twitter. Le New York Post a le quatrième plus grand tirage de tous les journaux d’Amérique. Le New York Post a 200 ans. Le New York Post a été fondé par Alexander Hamilton », a-t-il déclaré. « Et votre position est que vous pouvez vous asseoir depuis la Silicon Valley et leur dire quelles histoires ils peuvent publier, et dire au peuple américain quels reportages ils peuvent entendre, c’est bien cela ? »

« Les trois témoins que nous avons devant cette commission aujourd’hui représentent, je crois, la plus grande menace pour la liberté d’expression en Amérique, et la plus grande menace que nous avons pour des élections libres et équitables », a déclaré M. Cruz.

  • Twitter a suspendu le compte du commissaire des frontières Mark Morgan de l’U.S. Customs and Border Protection (CBP) pour un post célébrant le succès du mur de la frontière sud des États-Unis, qui empêche les criminels violents d’atteindre les communautés américaines.
  • Twitter a verrouillé le compte de Morgan mercredi après-midi pour avoir apparemment violé les règles de la plateforme régissant la « conduite haineuse » après que le commissaire eut tenté de tweeter sur les avantages du mur.

« Vous ne pouvez pas promouvoir la violence contre, menacer ou harceler d’autres personnes sur la base de la race, l’ethnicité, l’origine nationale, l’orientation sexuelle, le sexe, l’identité sexuelle, l’affiliation religieuse, l’âge, le handicap ou d’une maladie grave », a écrit Twitter dans un courriel expliquant la suspension.

  • Comme il ressort clairement du texte du message interdit, le commissaire n’a menacé personne sur la base de la race, de l’origine nationale ou de toute autre raison, mais il a promu des idées contraires à celles que Twitter tolère, à savoir un monde sans frontière où il n’existe aucun illégaux.
  • Le compte du haut-fonctionnaire a fini par être rétabli, et Twitter a prétexté une erreur. La réalité est que Fox News s’en est mêlé ainsi que des membres du Congrès.
  • En ce jour de 1926, Benito Mussolini ordonne la fermeture du journal italien « Il Mondo » après qu’il ait publié une série d’articles avertissant les citoyens des dangers du fascisme. Aujourd’hui, Biden a ordonné aux journaux et télévisions américains de ne pas publier d’articles sur les affaires louches de Hunter. 
  • Antifa 
https://vimeo.com/474230602
  • Durement touchés par les précédentes émeutes pro-Biden, les commerces de Georgetown à Washington DC se préparent pour la troisième fois en prévision des émeutes que vont déclencher les extrémistes de gauche de Black Lives Matter et Antifa juste après les élections.
  • Antifa a déclaré qu’elle mènerait une action directe si Trump gagne.
  • Les trois quarts des Américains sont préoccupés par la possibilité de violences le jour du scrutin et après celui-ci, selon un nouveau sondage qui montre que le nombre d’Américains inquiets a augmenté de manière significative depuis 2016.
  • La gauche affirme que nous devrions respecter les morts. Ce qu’ils veulent dire, c’est que nous devrions respecter les morts, pas eux :

« Sean Connery était un bon acteur, un excellent Bond. Un Bond suave, fringant et charismatique, mais défini par une masculinité toxique qu’il semblait malheureusement afficher hors écran. Une personnalité problématique. RIP ».

  • Les supporters de Trump roulent en convoi avec des drapeaux, les médias disent : « C’est le nouveau Klan ! Ces fascistes circulent en essayant d’assassiner les partisans de Biden avec des armes de guerre ».
    Antifa/BLM agressent et tuent des gens, les médias disent : « Principalement des manifestations pacifiques. »
  • Le journaliste Glenn Greenwald a choqué son lectorat jeudi, lorsqu’il a brusquement annoncé sa démission de theIntercept, le site de six ans devenu célèbre après que Greenwald a publié des documents piratés par Edward Snowden.
    L’incident qui a déclenché le départ de Greenwald a été le refus de theIntercept de publier son article qui critiquait une grande partie des médias américains pour ne pas avoir sérieusement couvert les allégations de l’ancien associé de Hunter Biden selon lesquelles la famille Biden a utilisé sa position pour profiter d’accords commerciaux dans des pays étrangers.
  • La campagne de Biden a annulé le meeting au Texas après que des voitures pro-Trump aient encerclé son bus.
  • Un journaliste respecté (@TexasTribAbby) du très réputé Texas Tribune a contacté le Parti Républicain du Texas pour un commentaire sur l’incident du bus d’hier sur la I-35.
    La réponse d’Allen West est musclée :
  • L’incident en question est que les Démocrates affirment qu’un « truck pour Trump » a heurté un SUV à côté du bus.
    Malheureusement pour eux, une vidéo montre le contraire : le SUV, sans doute un pro-Biden en colère, a essayé de couper la route et de faire une queue de poisson au gros 4X4 pour Trump, qui n’a pas bougé. Le SUV a empiété sur la file du 4X4 et il l’a heurté (et pas l’inverse).
    Voici la vidéo (que les médias ne vous montreront pas) :

Election

  • Des hackers ont volé 2,3 millions de dollars sur le compte de campagne du Parti républicain du Wisconsin qui était utilisé pour aider à réélire le président Donald Trump dans l’État clé, a déclaré jeudi le président du parti à l’Associated Press.
  • Hitt a déclaré qu’il n’était au courant qu’un autre État GOP ait été ciblé pour un piratage similaire, mais les États ont été avertis lors de la Convention nationale républicaine cet été d’être à l’affût des cyberattaques.
  • Biden a plusieurs pistes réalistes pour obtenir les 270 votes électoraux nécessaires pour revendiquer la Maison-Blanche, et un glissement de terrain pour les Démocrates est également possible.
    Mais il existe des scénarios plausibles qui donnent à Trump un chemin étroit vers un second mandat – et ils donnent aux Démocrates des nuits blanches.
    Michael Moore par exemple, ne semble pas trop optimiste à propos de Joe Biden.

« Quoi qu’ils disent, l’avance de Biden est réduite de moitié. »

« Trump croit qu’il va gagner, et ça me suffit. S’il pense qu’il va gagner, alors je pense qu’il va gagner. »

  • À partir de dimanche et jusqu’à la fermeture des bureaux de vote, la page d’accueil de YouTube appartiendra au président Trump. La manière dont cela s’est passé est une source de tension entre les Démocrates et la société Google.
  • M. Trump reconnaît que la Pennsylvanie n’aura pas de résultats le soir des élections.

« Je pense qu’il est très probable que vous n’aurez pas de décision… Le 3 novembre va se passer et nous ne le saurons pas, et nous allons avoir du grabuge dans le pays. »

Vote

  • Jusqu’à maintenant, plus de 100 millions de personnes ont voté (sur un total attendu d’environ 150 millions).

« Le niveau d’anxiété des Démocrates est hallucinant », avoue le sondeur jadis guru des sondages et Démocrate Nat Silver.

  • Les « Etats modérément penchants » d’Arizona et du Minnesota semblent bien partis pour Trump.
  • L’avantage des Démocrates vient de passer sous la barre des 100K en Floride : la dominance des Démocrates parmi le vote anticipé est maintenant bloquée sous la barre des 100K, à 99641. Trump franchira la barre des 96 000 points (point de référence de 2016) dans les prochaines heures ! Cela signifie que Trump gagnera la Floride.
  • Un autre rapport sur la Floride :
  • La Floride, dernière mise à jour au moment d’écrire ces lignes (10/31)
    • 8,66 millions TOTAL (+430K) (39,2-38,2% Dem/Rep)
    • 4,57 millions par courrier (45,5-31% Dem/Rep)
    • 4,08 millions en personne (46-32% Rep/Dem)
  • Celui-ci est de CNN (donc 100 % anti-Trump) : « Les Démocrates s’inquiètent de la participation accrue des Républicains dans un important comté de Floride – CNNPolitics »
  • Des nouvelles positives pour le GOP en Caroline du Nord : L’avance des Démocrates tombe à 255 000 (en 2016, ils menaient par 310 000 et ont perdu par 3,8 points).
  • Le vote des Noirs de Caroline du Nord pour les Démocrates a chuté pour la sixième journée consécutive, passant de 21 % (en 2016) à 19,4 %.
  • Pennsylvanie : 2,4 millions de personnes ont voté.
    • Par affiliation politique – qui ont envoyé leur bulletin de vote :
    • Dems – 1 573 422
    • Républicains – 542 255
    • Indépendants – 238 046
    • Les Dems ont retourné 81 % des bulletins de vote, les Reps 69 %.
    • Nous avons encore 373 000 bulletins de vote en suspens.

Vote par correspondance

  • Un nombre record de courriers électoral met à rude épreuve le service postal, laissant des millions de bulletins de vote par correspondance risquant de ne pas être comptés. On nous a assuré que tout se passerait bien ! (Et qui sont les gens qui votent par correspondance ? Principalement les Démocrates, qui ont tout fait pour que le vote se fasse par courrier, contrairement aux résistances des Républicains.)

Sondages

  • Nat Silver (ancien gourou des sondages) admet que les sondages fonctionnent en « troupeau » (c’est-à-dire qu’ils trichent) :

« Les sondages nationaux finaux sont généralement assez élevés, car les gens sont souvent réticents à s’écarter de plus de 2 ou 3 points dans l’une ou l’autre direction de tout consensus qui se développe.

  • Rasmussen :
    Arizona : Trump 48 %, Biden 45%
  • Un sondage « hautement respecté » (c’est-à-dire de gauche) du Des Moines Register/Mediacom Iowa révèle que l’Iowa est en plein boom pour Trump.
    Trump devance Biden de 7 points, en dehors de la marge d’erreur de 3,4 % du sondage.
    Ce sondage, publié samedi, révèle que Trump a un avantage de 14 points sur ceux qui s’identifient comme indépendants, obtenant 49 % de soutien de la part de cette population contre 35 % pour Biden.
    Le président détient également un avantage de 24 points sur Biden pour les hommes (56 % à 32 %).
    Biden compte 5 points de plus d’électrices, ce qui lui permet d’obtenir 50 % de soutien de la part de cette population, contre 41 % pour Trump.
  • Dans la course au Sénat de l’Iowa, la sénatrice républicaine Joni Ernst mène son adversaire Démocrate Theresa Greenfield de 46 à 42 %, un chiffre qui la place juste en dehors de la marge d’erreur du sondage. 

« Dans le sondage Iowa de septembre du Register, Biden mène avec des indépendants de 50 à 38 %. Mais aujourd’hui, Trump les reconquiert et mène 49 % à 35 %. »

  • Michigan, course sénatoriale (RMG Research/@ScottWRasmussen) :
    Peters (D-inc) 50 % (+9)
    James (R) 41
  • Le sondeur de Trump @JMcLghln dit en privé que Trump est en tête dans TOUS les États charnière – y compris Pennsylvanie et Michigan, et à égalité au Wisconsin. S’il a raison, c’est un génie. S’il a tort, il ne travaillera plus jamais sur le terrain.
  • Cependant, 
    StatesPoll a maintenant Minnesota qui penche vers Trump. Il voit Trump mener dans les 4 Etats de la Rust Belt (Minnesota, Wisconsin, Michigan, Pennsylvania). Avec ça, Trump arrive à 322 grands électeurs.
  • Pennsylvanie (selon @atlas_intel, LV, 10/29-30)
    Trump 50 % (+1)
    Biden 49
  • L’avantage de Biden se rétrécit en Pennsylvanie.
  • Les Républicains déciment de jour en jour l’avance des Démocrates sur le plan du vote anticipé en Floride.
  • Trump est maintenant en tête des sondages en Arizona.
  • Mise à jour de l’approbation présidentielle pour Trump (29-31 octobre) :
    • Democracy Institute : 52%
    • Gravis : 52 %.
    • Rasmussen : 51%
    • The Hill/ Harris X : 49% (très à gauche)
    • Gallup : 46 % (résolument à gauche)
    • Fox News 46 % (s’est toujours trompé, de beaucoup)
    • Moyenne : 49.3 %

Coronavirus 

  • L’Association médicale américaine s’insurge contre l’affirmation de Trump selon laquelle les médecins gonflent les chiffres COVID : « Malveillant, scandaleux et complètement malavisé ». C’est donc probablement vrai.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

101
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz