Publié par Team 100 jours le 3 novembre 2020

Mercredi 28 octobre : jour J-7

Trump

  • Mardi matin, Le Président a tweeté :

« Grosse projection du PIB. Pelosi ne cherche qu’à renflouer les villes démocrates mal gérées. Tape, Tape, Tape, Tape sur nous. Elle n’a que peu d’intérêt à aider les gens. »

« 3 % de hausse en Pennsylvanie ! »

« Merci beaucoup à l’excellent Washington Times pour la merveilleuse approbation du travail que j’ai fait en tant que président : « Son bilan de réalisations au cours de son premier mandat est inégalé par un président des temps modernes. Un second mandat devrait lui apporter plus de succès et une Amérique plus forte ».

« Jusqu’au 4 novembre, Fake News Media fait le plein sur Covid, Covid, Covid. Nous sommes dans un tournant. 99.9 %. »

« Trois GRANDS ralliements aujourd’hui. Lansing dans le Michigan. West Salem dans le Wisconsin. Omaha dans le Nebraska. Nous gagnons partout. A plus tard ! !! »

  • Lansing, Michigan :
  • West Salem, Wisconsin :
https://twitter.com/shanalouise007/status/1321276518652325893?s=20
  • Omaha, Nebraska :

« Le taux de mortalité des personnes qui se rendent à l’hôpital est BEAUCOUP PLUS FAIBLE qu’auparavant selon MSNBC. Wow, MSNBC a fait du chemin ! Le fait est que nous avons appris et fait beaucoup de choses sur ce virus. Il est très différent de ce qu’il était lorsqu’il est arrivé de Chine ! »

« Obama attire un très petit nombre (minuscule) de personnes. Biden n’attire presque personne. Nous attirons des dizaines de milliers de personnes. Vous le verrez encore aujourd’hui. La grande vague rouge arrive !!! »

  • 14h30 – Le Président a prononcé un discours lors d’un rassemblement de campagne sur le thème de « Make America Great Again » à l’Aéroport international de Lansing, la capitale du Michigan.
    Entre autres remarques, le Président a averti les électeurs du Michigan que Joe Biden se retirerait, s’il était élu, afin que la Sénatrice Kamala Harris (D-CA) devienne présidente.
https://twitter.com/annaleclaire/status/1321293766897111044?s=20

« S’il est élu, trois semaines après le début de sa présidence, les électeurs diront : « Kamala, êtes-vous prête ? Allons-y », a déclaré M. Trump, en faisant référence aux partisans de la gauche radicale qui contrôleraient la présidence de M. Biden.

  • Le Président a fait référence à la législation introduite par la présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi et au Représentant Jamie Raskin qui créerait une commission pour évaluer le président en vue de sa destitution en se basant sur le 25e amendement.
  • 17h45 – Le Président a prononcé un discours lors d’un rassemblement de campagne sur le thème de « Make America Great Again » à la MotorSports Management Company de West Salem dans le Wisconsin.
  • 21h – Le Président a prononcé un discours lors d’un rassemblement de campagne sur le thème de « Make America Great Again » à l’Aérodrome d’Eppley, à Omaha dans le Nebraska.

Le scandale de corruption de Biden

  • Mardi soir, Tucker Carlson a consacré toute son émission d’une heure à interviewer l’ancien associé de la famille Biden dans les affaires de corruption avec le parti communiste chinois, Tony Bobulinski.
  • M. Bobulinski était particulièrement insulté du fait que Joe Biden, ait dénoncé les récents rapports sur les relations commerciales de son fils Hunter avec des pays étrangers, et ait affirmé que ces informations font partie d’une campagne de désinformation russe.
  • M. Bobulinski a décrit en détails ses rencontres et ses voyages avec Hunter Biden et les projets d’ententes commerciales de la famille Biden, basés non pas sur les compétences (inexistantes) de Hunter Biden, mais sur la notoriété de l’ex-vice-président qui comptait déjà, à l’époque, se présenter à la présidence des États-Unis.

Biden

  • Mardi après-midi, Joe Biden a participé un drive-in à Atlanta pour encourager les habitants de Géorgie à voter.
  • L’ex-vice-président s’est adressé à quelques dizaines de participants, en comptant les représentants des médias, lors de cette intervention à Warm Springs, en Géorgie.
  • Une vidéo montrait Joe Biden descendant des marches vers la scène, où il a prononcé un sombre discours de campagne.

Le Parti Républicain géorgien a souligné l’enthousiasme de Warm Springs pour le Président Donald Trump, en diffusant une vidéo des partisans du président se rassemblant sur le bord d’une route au passage du cortège de Joe Biden. On pouvait voir les partisans de Trump chanter « Trump ! » et agiter les drapeaux rouge, blanc et bleu « Trump 2020 ».

  • Dans son discours, Joe Biden a surtout critiqué le Président Trump pour sa « mauvaise gestion » de la pandémie du coronavirus :

« Il n’a pour ainsi dire rien fait » (contre la pandémie)

L’Amérique Bidenisée

  • Selon Vanessa Yurkevich, la correspondante de CNN pour les affaires et la politique, les électeurs de l’ouest de la Pennsylvanie sont « encore assez confus » quant à la position de Joe Biden, concernant la fracturation.
  • Joe Biden et sa colistière, la Sénatrice Kamala Harris, ont tous deux déclaré, au cours de la campagne, qu’ils étaient favorables à l’interdiction de la fracturation, bien que Joe Biden ait récemment affirmé, lors du dernier débat présidentiel, qu’il n’avait jamais dit qu’il s’y opposait.
  • Mme Yurkevich a indiqué lors de l’émission « CNN Newsroom » que les électeurs de l’ouest de la Pennsylvanie veulent être rassurés :

Les personnes à qui nous avons parlé dans l’ouest de la Pennsylvanie sont encore assez confuses sur la position de l’ex-vice-président, que ce soit ce que Donald Trump dit sur Joe Biden ou le manque de clarté de ce dernier. Les électeurs sont à la recherche de certitude en ce moment. Et cela est d’une importance capitale dans l’ouest de la Pennsylvanie, où la fracturation est reine. Elle a contribué à faire monter le prix des maisons, à augmenter les revenus médians et à fournir des milliers d’emplois. Nous nous sommes rendus à Elysburg, en Pennsylvanie, et nous avons parlé aux électeurs de cette très petite ville, en particulier aux propriétaires d’entreprises qui disent qu’ils ne survivront pas si la fracturation disparaît.

SCOTUS

  • Amy Coney Barrett, la juge associée de la Cour suprême nouvellement assermentée, a souligné les différences fondamentales entre le pouvoir judiciaire fédéral et le pouvoir législatif dans un discours suivant sa cérémonie d’assermentation.
  • Mme Barrett a expliqué qu’un juge « déclare son indépendance non seulement par rapport au Congrès et au président, mais aussi par rapport aux convictions privées qui pourraient autrement l’émouvoir ».
  • Dans un discours suivant la cérémonie, Barrett a exprimé sa gratitude pour avoir eu l’opportunité de servir dans la plus haute cour du pays et s’est engagée à « remplir mes fonctions au mieux de mes capacités ».
  • Au cours de son bref discours, Mme Barrett a expliqué la différence entre le système judiciaire fédéral et le Congrès, car le processus de confirmation, a-t-elle dit, a rendu les différences encore plus claires pour elle :

« … peut-être que la plus (grande différence) est le rôle des préférences politiques. C’est le travail d’un sénateur de poursuivre ses préférences politiques. En fait, ce serait un manquement à son devoir que de mettre de côté ses objectifs politiques », a déclaré Mme Barrett.

« En revanche, c’est le travail d’un juge de résister à ses préférences politiques. Ce serait un manquement à son devoir que de s’y plier. Les juges fédéraux ne se présentent pas aux élections », a-t-elle poursuivi. « Ils n’ont donc aucune raison de prétendre que leurs préférences reflètent celles du peuple. »

  • La co-animatrice de l’émission « The View » sur ABC, Whoopi Goldberg, a suggéré mardi que les Démocrates destituent des juges de la Cour suprême afin de rétablir l’équilibre au sein de cette dernière.
  • Mme Goldberg a fait ces remarques parce que le Sénat contrôlé par les Républicains a voté pour confirmer le juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême.

Élection

  • Le représentant au Congrès, le Démocrate Max Rose est en train de dégringoler dans les sondages. Il est engagé dans une course contre la Républicaine Nicole Malliotakis, qui a été soutenue par le Président Donald Trump.
  • Max Rose a suscité de fortes réactions pour avoir insulté un électeur devant une épicerie de Staten Island alors que l’homme semble ne pas être d’accord avec lui :

« Monsieur, je pensais que vous aviez perdu la tête (you were out of your fucking mind) », a dit M. Rose à un homme dans une vidéo publiée sur le site web Shorefront News.

  • La pop star portoricaine Ricky Martin s’en est pris au soutien croissant des Hispaniques pour le Président Donald Trump, le qualifiant de « vraiment effrayant » et affirmant que le candidat démocrate Joe Biden est la « seule option » dont dispose actuellement l’Amérique.
  • Dans une interview accordée à Variety en vue de l’élection de la semaine prochaine, Ricky Martin a fait valoir les décennies de politique de haut niveau de Joe Biden comme une raison de voter pour lui :

« J’appuie Biden depuis toujours. Je pense qu’il est la seule option que nous ayons, il est génial et il a été en politique toute sa vie. C’est le moment. Nous devons tous nous rassembler et faire entendre notre voix sur le cours de cette nation. »

Vote

  • Plus de 67 millions d’Américains ont voté par anticipation, dont 40 millions qui ont utilisé le vote par correspondance.

Sondages

  • Le Président Donald Trump a pris une légère avance en Pennsylvanie, selon un sondage Trafalgar Group publié mardi – une semaine avant le jour du scrutin – qui a été réalisé les 24 et 25 octobre auprès de 1 077 personnes interrogées et qui a révélé que M. Trump avait une légère avance dans cet État, avec 48,4 %, contre 47,6 % pour l’ex-vice-président Joe Biden.
    Les résultats, qui incluent ceux qui penchent vers l’un ou l’autre des candidats, montrent que 2,2 % appuient le candidat libertaire Jo Jorgensen et que 1 % des électeurs demeurent indécis.
    La marge d’erreur du sondage est de +/- 2,91 %. Selon Robert Cahaly, sondeur en chef du Trafalgar Group, le sondage montre que les électeurs indécis sont en diminution. C’est la première fois que M. Trump prend une légère avance.

Coronavirus

  • Le Maire de la ville de New York, le Démocrate gauchiste Bill de Blasio, a demandé aux New-Yorkais d’éviter de voyager durant les congés, suggérant qu’ils risquent de ramener le coronavirus de Wuhan dans la ville et d’infecter d’autres résidents.

J’exhorte tous les New-Yorkais : ne voyagez pas hors de l’État pendant les vacances. N’allez pas dans un État où le taux d’infection est élevé. N’allez pas dans un pays qui a un taux d’infection élevé. Ceux qui voyagent, reconnaissez qu’il est important de vous faire tester et sachez qu’il existe une quarantaine très stricte dans l’État de New York et que si vous allez ailleurs, vous devrez observer à votre retour une quarantaine de deux semaines. Il y a quelques Etats, ce qui n’est pas vrai pour – seulement quelques Etats – la grande majorité des Etats américains sont maintenant sur la liste de quarantaine de l’État de New York.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

101
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz