Publié par Dreuz Info le 29 novembre 2020

« We fixed that. » Eric Coomer, DOMINION

Des allégations de fraude électorale massive sont portées par les Républicains depuis le 4 novembre. Plutôt que d’ajouter un commentaire aux commentaires, je me suis intéressé au détail de l’une de ces plaintes, introduite avant-hier le 25 novembre au Michigan.

J’en retiens, parmi d’autres, quatre éléments saillants : les votes « orphelins », le fractionnement du vote, l’impossibilité physique de comptabiliser 384.000 votes en 2 heures dans quatre « precincts » (division électorale), le rôle revendiqué par l’ingénieur DOMINION Eric Coomer.

Ces allégations reposent sur une profusion d’ « affivadits »  — témoignages sous serment, signés et notariés, passibles de poursuites criminelles en cas de fausse déclaration, qui ont valeur de preuve devant la justice américaine.

1. Les votes orphelins

Il est allégué que 30.000 électeurs ont reçu un bulletin de vote par correspondance sans l’avoir sollicité — ce qui est obligatoire au Michigan — et que 30.000 électeurs qui ont retourné leur bulletin de vote par correspondance sont indiqués comme « manquants ». Soixante mille bulletins du fait même disponibles pour comptabilisation directe :

2. Fractionnement du vote

Il est allégué que le système de comptage électoral DOMINION en usage au Michigan — qui est un dérivé du logiciel vénézuélien SMARTMATIC, conçu à la demande expresse du président CHAVEZ avec l’argent du gouvernement communiste vénézuélien — comptabilise les votes selon des fractions, avec des décimales, selon un algorithme prédéterminé :

3. Impossibilité physique

Il est allégué que 384.000 votes par correspondance ont été dépouillés dans 4 « precincts » en deux heures, dans la nuit du 3 au 4 novembre, dans leur écrasante majorité pour le candidat Démocrate, soit quatre fois plus qu’il n’est physiquement possible de le réaliser avec les machines de vote disponibles sur place :

4. Eric Coomer

Eric Coomer, vice-président de « US Engineering » puis « Voting Systems Officer of Strategy and Security » pour DOMINION, s’est vanté sur un forum « ANTIFA » avant l’élection : « Don’t worry Trump won’t win the election, we fixed that. »

Il reste à déterminer si M. Coomer est un homme de parole.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Drieu Godefridi pour Dreuz.info.

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz