Publié par Magali Marc le 7 décembre 2020

On ne voit plus l’avocate Sidney Powell sur Fox News depuis qu’elle a été «limogée» de l’équipe juridique du Président Trump dont elle ne faisait pas partie de toute façon. Mais Me Powell ne lâche pas. Elle continue de jouer son rôle et elle est fréquemment invitée sur la chaîne Newsmax TV pour parler des preuves de fraude électorale qu’elle détient. Tandis que les médias de masse font grand cas des échecs devant les tribunaux des États, Me Rudy Giuliani et Me Sidney Powell pensent que rien n’est encore joué et que le temps joue en faveur du président.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Mike Miller, paru sur le site de Red State, le 5 décembre.

*****************

Sidney Powell interviewée par Newsmax TV, a parlé des votes bidon pré-marqués, des sacs de bulletins déchiquetés, et de tout le temps qu’il reste pour corriger les résultats frauduleux des élections

Il y a deux semaines, j’ai écrit un article intitulé « Sidney Powell déclare à Newsmax TV que les cas de fraude électorale qu’elle va déposer cette semaine seront de dimension biblique ».

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Comme je l’avais indiqué à ce moment là, l’avocate Sidney Powell a déclaré à NewsMax TV qu’elle avait « des tonnes de preuves » pouvant démontrer qu’il y a eu fraude électorale :

Il y en a tellement qu’il est difficile de tout rassembler. J’espère que cette semaine, nous allons achever la préparation du dossier, et qu’il sera biblique. C’est un projet de grande envergure que de rassembler cette plainte de fraude avec les preuves que je veux apporter.

Au cours des deux dernières semaines, je ne suis pas sûr que nous ayons vu quelque chose de dimension «biblique», mais plusieurs États ont certifié Joe Biden comme le vainqueur de l’élection.

Vendredi (le 4 décembre), la Cour suprême du Wisconsin a rejeté un procès intenté par l’équipe juridique de M. Trump, estimant que l’affaire devait d’abord passer par les tribunaux inférieurs de l’État.

Néanmoins, comme Donald Trump lui-même l’a dit, Me Powell a insisté sur le fait que l’équipe juridique du président a tout le temps nécessaire pour infirmer les résultats de l’élection.

Lors d’une apparition vendredi soir à l’émission «Stinchfield» de Newsmax TV, faisant référence à la date limite du 8 décembre qui offre un « espace de sécurité » visant à libérer un État de toute contestation ultérieure s’il résout tous les litiges et certifie les résultats du vote, Me Powell a déclaré :

Avec cette affaire de fraude, la date limite du 8 décembre ne s’applique pas.

Nous avons au moins jusqu’au 14 décembre. Nous pourrions déposer d’autres plaintes. Le tribunal du Michigan ou du Wisconsin vient de nous accorder aujourd’hui une importante décision reconnaissant cela. Ce ne sont pas de simples contestations électorales que nous déposons. Il s’agit de poursuites pour fraude massive qui peuvent à tout moment annuler les résultats de l’élection en raison de cette fraude. Les États ne devraient pas certifier les résultats des élections face à cela .

Comme exemple de preuve de fraude, Mme Powell a déclaré à Newsmax qu’elle avait « un énorme sac de bulletins de vote déchiquetés dans son bureau », ajoutant :

J’ai hâte de voir ce que cela révèle – et il y en a d’autres en route.

Tandis que les tribunaux continuent de rejeter les plaintes de l’avocat de M. Trump, Mme Powell reste convaincue que le Président l’emportera.

« Le peuple ne va pas permettre que notre président soit défait », a-t-elle déclaré.

« Le peuple américain ne va pas permettre que notre président soit défait par des mécanismes électoraux frauduleux. Ces gens ont utilisé toutes les manières et tous les moyens de fraude électorale que vous pouvez imaginer. C’était fortement coordonné, c’était très bien financé ».

En parlant de ses échecs devant les tribunaux, l’avocat personnel de M. Trump, Rudy Giuliani, a déclaré vendredi soir à l’animateur de Fox News, Sean Hannity, qu’il n’était pas découragé par la récente série de pertes devant la Cour d’appel fédérale :

Les tribunaux ont rejeté les poursuites de l’équipe juridique de M. Trump dans six États clés – Arizona, Géorgie, Michigan, Minnesota, Nevada et Wisconsin. L’Arizona est devenu le plus récent revers vendredi lorsque la cour d’état a rejeté le procès de la présidente du GOP de l’Arizona, Kelli Ward, alléguant que les bulletins de vote avaient été changés de M. Trump vers M. Biden.

« Nous n’avons pas besoin de tribunaux », a déclaré Me Giuliani à Hannity.

Me Giuliani a laissé entendre que ce sont les assemblées législatives des États qui pourraient en fin de compte déterminer le résultat des élections.

Le fait est que nous n’avons pas besoin de tribunaux. La Constitution des États-Unis donne au seul corps législatif des États le pouvoir de décider des élections présidentielles. En fait, les Pères fondateurs nous diraient que nous faisons fausse route. Cette question devrait être soumise à la Chambre des Représentants et au Sénat de chaque État et ils devraient tenir des audiences, ils devraient avoir des déterminations factuelles et ils devraient décider de ce qu’est le bon compte de vote.

Je voulais contourner les tribunaux pour que les faits soient connus

M. Giuliani

Alors nous y voilà. En supposant que Me Powell ait raison de dire que la date limite «sécuritaire» du 8 décembre ne s’applique pas aux cas de fraude – les avocats de Sidney Powell et de l’équipe juridique de M. Trump ont encore neuf jours pour faire valoir leur point de vue.

Ce sera devant la Cour suprême ou devant les législatures des États, comme l’a suggéré Rudy Giuliani à Hannity ?

Restez à l’écoute – et gardez la machine à pop-corn pas loin.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.



Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz