Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 décembre 2020

Le 5 novembre au matin, des agents fédéraux de l’Arizona ont fait une descente dans une maison de Fountain Hills, dans le comté de Maricopa, suite à des soupçons de piratage informatique concernant les élections.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Coïncidence, les affaires de fraude tournent toujours autour des mêmes 7 ou 8 comtés, seulement situés dans les Etats qui pouvaient basculer d’un côté ou l’autre, seulement tenus par les Démocrates, et coïncidence, ce sont les comtés qui ont effectivement fait basculer l’élection présidentielle de Trump à Biden dans la nuit du 3 au 4 novembre, alors que Trump avait largement gagné le 3 novembre, soir de l’élection. Ce qui permet d’ailleurs d’affirmer que le 3 novembre, Donald Trump avait remporté les élections. Tout a basculé ensuite…

Les agents fédéraux cherchaient des preuves d’une cyber-attaque et de données d’électeurs volées. Ils sont repartis (1) avec huit disques durs, trois ordinateurs et un sac de clés USB. Le résident de la propriété, un expert en informatique de 56 ans s’appelle Elliot Kerwin.

L’information a été découverte (1) sans doute par hasard par Thomas Brewster, rédacteur en chef adjoint de Forbes couvrant la cybercriminalité, la vie privée, la sécurité et la surveillance.

Forbes révèle que les agents enquêtaient sur une intrusion informatique dans un bureau de vote – qui n’est pas nommé – entre le 21 octobre le 4 novembre, soit autour des élections. A la résidence Kerwin, ils cherchaient des preuves que les ordinateurs ont été utilisés pour accéder au réseau informatique du bureau de vote, ainsi que des « informations électorales protégées » et si elles avaient été diffusées à d’autres personnes.

Souvenez-vous que les ordinateurs électoraux ne doivent pas être connectés à internet.

Etant donné que le bureau de vote n’était pas mentionné dans le mandat du FBI (3), Forbes a fait ce que les journalistes sont supposés faire : une enquête. Je le précise, parce que les journalistes, aujourd’hui, refusent d’informer, donc d’enquêter sur les sujets dont ils ne veulent pas que le public ait connaissance. Forbes a donc questionné les 15 bureaux des comtés, et un seul a confirmé que des données sur les électeurs avaient été volées, et confirmé qu’une enquête fédérale était en cours : bingo, c’est celui du comté de Maricopa, où la plus grosse partie de la fraude qui a donné la victoire à Biden est suspectée de s’être produite (voir notre fil sur les élections américaines en temps réel)

Selon le site AZ Central (2), les enquêteurs recherchaient des dossiers, des informations et des communications liés à ceux du bureau de vote :

  • Les identifiants et les comptes de connexion.
  • Les dossiers d’inscription des électeurs et les informations, y compris les informations confidentielles et protégées des électeurs.
  • Le transfert, le partage ou la diffusion des dossiers et des informations sur l’inscription des électeurs.
  • L’accès non autorisé au site web et aux systèmes informatiques du bureau de vote.
  • Tentatives ou menaces d’endommagement des systèmes informatiques.

Qui est l’informaticien Elliot Kerwin

Il semble que Kerwin n’est pas étranger à la fraude électorale, et qu’il n’en est pas à son premier coup.

Selon un rapport de police obtenu par Forbes, Kerwin a été interrogé par la police concernant des emails frauduleux, envoyés juste avant une élection locale le 1er avril 2011, alors qu’il était l’administrateur informatique de la ville d’Ashland, Wisconsin.

A son adresse actuelle, est listée (4) une société à la fois d’informatique et de vente d’armes, Desert Oasis Tactical.

Nous avons retracé les adresses précédentes de Kerwin, 56 ans. Nous avons également tous ses numéros de téléphone, et ses adresses email :

  • 420 Warnick Ct Granbury, TX 76049 (juillet 2016 – août 2020)
  • 4420 Eastwood Ct Granbury, TX 76049 (juillet 2016 – juin 2020)
  • 2597W County Road J Mercer, WI 54547 (Nov 2018)
  • 6024 N Cramer Lake Rd Mercer, WI 54547 (Jan 2018 – Jan 2018)
  • 2597 W County J Mercer, WI 54547 (déc 1969 – juin 2017)
  • 601 Main St W Ashland, WI 54806 (mai 2014)
  • 2597 County Road J Mercer, WI 54547 (mai 2013)
  • 601 Main St Ashland, WI 54806 (février 2012)
  • 17315 Zacharias Dr EFountain Hills, AZ (septembre 2010)
  • 2597 W County Road J Mercer, WI 54547 (décembre 2009)
  • 2597 W County Road J Mercer, WI 54547 (décembre 2009)
  • 17315 E Zaharis Dr Fountain Hills, AZ 85268 (avril 2003 – juin 2005)
  • 1004 N Elmhurst Rd Prospect Heights, IL 60070 (sept 1990 – juil 2003)
  • 1022 Greenview AveCook, IL (mai 2000)
  • 10004 Elmhurst Prospect Heights, IL 60070 (déc. 1996)
  • 10004 Elmhurst Prospect Hts, IL 60070 (déc. 1993)
  • 1022 Greenview Ave Des Plaines, IL 60016 (mai 1993)

Forbes couvre ses arrières

Il y a clairement deux parties dans l’article de Forbes : la description factuelle, rigoureuse des faits, et la propagande destinée à induire le lecteur en errer et faire taire toute tentative de réfléchir et de poser des questions, sans que le lecteur ne s’en rende compte, en brouillant les lignes entre les faits et l’opinion du journaliste.

Ainsi, l’enquête du FBI n’est pas encore terminée que Forbes s’est empressé de la conclure à sa place, parce que tous les médias ont décidé comme un seul homme, d’ignorer toute accusation de fraude.

  1. « Il n’y a aucune preuve que le vol des données d’inscription des électeurs aurait pu avoir un impact sur les élections en Arizona », écrit Brewster en faisant croire qu’il s’agit d’une information, d’une réalité factuelle.

    Mais si l’on prête attention, comment peut-il le savoir ? Il ne peut pas.

    Comment sait-il qu’il n’y a pas de preuve, puisque l’enquête est en cours ? Il ne le sait pas.

    D’autant que dans son article, le journaliste apporte sa propre contradiction en expliquant que le FBI, qu’il a contacté, « n’a ni confirmé ni nié l’existence de l’enquête ».
  2. Pour décourager un peu plus les lecteurs audacieux, ceux qui malgré tout se posent des questions légitimes, Brewster se livre à un exercice de grand écart totalement hors sujet que seul un lecteur attentif remarquera.

    Il écrit « il est possible d’acheter les données des électeurs du comté de Maricopa, pour seulement 328 dollars pour un million de dossiers ou plus ».

    Pourquoi écrire ceci, pourquoi cette hypothèse au milieu d’un article relatant des faits ?

    Pour sous-entendre que l’affaire est banale. Circulez, il n’y a rien à voir, puisque les données sont disponibles pour 328 dollars.

    Là encore, le journaliste, en cherchant à couvrir son affaire, se prend les pieds dans le tapis :
    1. Pourquoi Kerwin aurait-il pris le risque de commettre un délit pénal qui peut l’envoyer en prison pour de nombreuses années, si les données qu’il a volées sont disponibles pour 328 dollars ? Ca n’a pas de sens.
    2. Le FBI se déplace pour 328 dollars ?
    3. Et le FBI cherche à savoir – ce sont les mots du journaliste – à qui Kerwin a pu transmettre les informations, alors qu’une multitude de gens peuvent les acheter pour 328 dollars ?
  3. Cerise sur le gâteau, le journaliste de Forbes fait passer une autre supposition pour un fait établi, et écrit : « les systèmes utilisés pour compter les votes dans le comté de Maricopa n’ont pas été affectés ». Et ça, nous savons que c’est impossible à savoir, puisque les machines n’ont pas été expertisées par des experts en informatique – le secrétaire d’Etat ayant refusé de l’accepter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. Forbes
  2. AZ Central
  3. Mandat de perquisition et de saisie :
  1. http://fflgundealers.net/site-knowledge-inc.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

23
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz