Publié par Pierre Rehov le 9 décembre 2020

Il ne s’agit pas d’une théorie du complot de plus, mais de l’affirmation très sérieuse du général israélien à la retraite, ancien chef de la sécurité spaciale, et professeur d’université Haim Eshed.

Dans une interview au Yediot Aharonot, Eshed – qui a été à la tête du programme de sécurité spatiale d’Israël pendant près de 30 ans et qui a reçu trois fois l’Israel Security Award – a expliqué qu’Israël et les Etats-Unis ont tous deux eu affaire à des « aliens » pendant des années.

Et cela ne fait nullement référence aux immigrants. Eshed évoque l’existence d’une « Fédération Galactique ».

L’ancien chef de la sécurité spatiale, âgé de 87 ans, a décrit plus en détail les accords conclus entre les étrangers et les États-Unis, qui ont apparemment été conclus parce qu’ils souhaitent rechercher et comprendre « le tissu de l’univers ». Cette coopération comprend une base souterraine secrète sur Mars, où se trouvent des représentants américains et extraterrestres

SI CELA EST VRAI CELA COINCIDERAIT AVEC LA CREATION PAR LE PRESIDENT TRUMP DE LA SPACE FORCE

Si cela est vrai, cela coïnciderait avec la création par le président américain Donald Trump de la Space Force, cinquième branche des forces armées américaines, bien que l’on ne sache pas depuis combien de temps ce type de relation, s’il en existe une, existe entre les États-Unis et leurs alliés extraterrestres présumés.

Mais Eshed insiste sur le fait que Trump est au courant de leur existence, et qu’il était « sur le point » de la révéler ( en même temps qu’il s’apprête à déclassifier tous les documents sur l’assassinat de Kennedy ). Cependant, la Fédération Galactique l’aurait empêché de le faire, disant qu’ils voulaient empêcher l’hystérie de masse car ils estimaient que l’humanité devait « évoluer et atteindre un stade où elle serait capable de… comprendre ce que sont l’espace et les vaisseaux spatiaux », rapporte le Yediot Aharonot.

Quant à la raison pour laquelle il a décidé de révéler cette information maintenant, Eshed a expliqué que le moment choisi était simplement dû à l’ampleur des changements dans le paysage académique et au respect qu’il a dans le milieu universitaire.

« Si j’étais arrivé à ce que je dis aujourd’hui il y a cinq ans, j’aurais été hospitalisé », a-t-il expliqué au Yediot.

Il a ajouté qu' »aujourd’hui, ils parlent déjà différemment ». Je n’ai rien à perdre. J’ai reçu mes diplômes et mes prix ; je suis respecté dans les universités à l’étranger, où la tendance est également en train de changer ».

Eshed a fourni plus d’informations dans son dernier livre, The Universe Beyond the Horizon – des conversations avec le professeur Haim Eshed, ainsi que d’autres détails tels que la façon dont les extraterrestres ont empêché les apocalypses nucléaires et « quand nous pouvons sauter dans le vide et rendre visite aux Men in Black ». Le livre est disponible dès maintenant pour NIS 98.

Bien qu’il ne soit pas clair s’il existe des preuves qui pourraient soutenir les affirmations d’Eshed, elles sont arrivées juste avant une annonce récente de SpaceIL, le groupe derrière la tentative ratée d’Israël de faire atterrir un vaisseau spatial sur la lune en 2019.

L’annonce a été téléchargée sur les médias sociaux avec le texte « Ready to get excited again ? », et contient une vidéo de 15 secondes de la lune avec un texte disant « Back to the Moon », suivi de la date du 9 décembre 2020.

Il s’agit probablement de la suite du vaisseau spatial Beresheet, qui s’est écrasé après que les ingénieurs aient perdu le contact avec lui quelques minutes avant son atterrissage. Cependant, le projet de suivi, intitulé Beresheet 2, devrait prendre trois ans pour être prêt.

Dreuz n’a pas été en mesure de contacter la Fédération Galactique pour obtenir des commentaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pierre Rehov pour Dreuz.info.

https://www.jpost.com/omg/former-israeli-space-security-chief-says-aliens-exist-humanity-not-ready-651405

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

50
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz