Publié par Team 100 jours le 22 décembre 2020

Merci de rafraîchir cette page régulièrement pour lire les dernières mises à jour.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Lundi 21 décembre

  • 21h44 : L’avocate de Trump, Jenna Ellis, s’oppose à l’utilisation de l’Insurrection Act, et déclare que les Américains ne veulent pas de cela.

    L’Insurrection Act de 1807 est une loi fédérale qui donne au président le pouvoir, dans des circonstances très spécifiques, de déployer les forces armées américaines pour réprimer le désordre civil, la rébellion ou l’insurrection. Ellis explique qu’il s’agirait pour le président de prendre « l’armée et d’aller saisir des biens dans les souverainetés des États », par exemple les machines Dominion Voting Systems. 

« Certainement, je ne dirais pas que le peuple américain souhaite cela » en raison du « précédent que cela créerait », a déclaré Ellis.

« Nous avons un processus constitutionnel pour une raison, et nous avons le pouvoir judiciaire qui doit vraiment intervenir », a-t-elle déclaré à l’animateur de « The Water Cooler », David Brody.

« Je pense que la Cour suprême a absolument laissé tomber le peuple américain en refusant de se saisir de l’affaire du Texas. »

Malgré sa déception face au pouvoir judiciaire et au comportement de certains législateurs de l’État, Ellis a souligné que l’utilisation de l’Insurrection Act n’est pas la façon dont les fondateurs envisageaient l’application de la loi.

« Les législatures des États peuvent se pencher sur toute cette corruption, ils peuvent étudier comment leurs lois et leurs États ont été totalement ignorés, et ils peuvent reprendre leurs délégués à tout moment », a déclaré Ellis.

« Et ils peuvent refuser d’accepter les certifications qui sont absolument fausses et frauduleuses. C’est cela, la solution constitutionnelle ».

  • 19h06 : FOX aurait interdit à Hannity et Lou Dobs d’inviter l’avocat Matthew Deperno pour parler du rapport informatique explosif du comté d’Antrim sur les machines de vote de Dominion. Nous attendons une confirmation pour savoir si c’est vrai.
  • 18h59 : Le président Trump annonce qu’il y va y avoir de « grandes nouvelles » en Pennsylvanie avec sa contestation des résultats des élections dans cet État. Dreuz veut dire ceci : hélas, à force d’entendre ce genre de messages depuis 1 mois, ça devient Pierre et le loup.
  • 18h41 : tout est verrouillé bis : Consetta Johnson, assistante juridique à la retraite, et surveillante du recomptage en Géorgie, témoigne qu’elle a filmé des travailleurs déplaçant des bulletins vote d’une pile de Trump vers celle de Biden pendant le recomptage de Cobb County.
  • 18h26 : Tout est verrouillé, et bien verrouillé. Georgie : un comité électoral a rejeté la contestation de plus de 16 000 personnes inscrites apparemment illégalement sur les listes électorales du comté de Cobb, l même comté qui fait un audit des machines Dominion.
  • 18h05 : Ce soir à 18h (heure de l’Est), Rudy Giulianisera sur Newsmax pour expliquer la stratégie juridique de Donald Trump.

    La campagne de Trump a déposé une requête de « certiorari » devant la Cour suprême pour faire annuler trois d’affaires de la Cour suprême de Pennsylvanie qui a illégalement modifié la loi sur le vote par correspondance en Pennsylvanie juste avant et après l’élection présidentielle de 2020.

    La question légale qui a fait capoter le procès devant la Cour suprême de Pennsylvanie était que la loi avait été modifiée en 2019, et que le juge a reproché aux plaignants Républicains d’avoir tardé pour déposer leur recours, et les avait rejetés en disant : « vous vous plaignez d’une loi que vous pouviez contester en 2019 juste parce que votre candidat n’a pas gagné ».
  • 17h55 : Fox diffuse un reportage contestant les accusations de fraude électorale contre Smartmatic après une menace d’action en justice.
  • 17h07 : Le compte Twitter du président Trump a encore perdu 100,000 abonnés, il est à 88.5 millions.
  • 13h37 : En rouge, là où on a voté pour Trump. En bleu, là où on a voté pour Biden. Qui en a le plus ?
  • 13h10 : Un groupe de 26 nouveaux élus Républicains qui ont remporté les élections sur des Démocrates sortants, a envoyé une lettre à la Présidente de la Chambre des représentants, la Démocrate Nancy Pelosi pour qu’elle ouvre une enquête sur les allégations de fraude électorale. Le bureau de Pelosi n’a pas répondu : ils sont nouveaux, ils ont encore des illusions de démocratie, de mission, de probité…
  • 08h41 : Dreuz a vérifié, l’information est en partie vraie, et elle demande une explication approfondie que nous n’avons pas :

    Donald Trump a retweeté l’information suivante basée sur les chiffres de worldpopulationreview.com/ :
    • 212 millions d’électeurs officiellement inscrits.
    • 140 344 millions, soit 66,2 % des votants, ont officiellement voté.
    • Trump a obtenu 74 millions.
    • Ol ne reste plus que 66 344 millions pour Biden
    • Or on lui en attribue 80 !
  • Cependant, tout le monde n’est pas d’accord avec ces chiffres…
    • Selon Elect Project, 239,247,182 Américains avaient le droit de voter en 2020.
    • Associated Press affirme que le nombre d’électeurs était de 143,087,019 et pas 140,344.
    • Le site How Many People voted a compté 158,431,914 votants.
    • Wikipedia en a compté 158,383,935.
    • Statista rapporte un taux de participation de 66,7%, et non 66,2%/
  • 07h59 : tardif, mais digne d’intérêt : La campagne Trump dépose pour la première fois une demande officielle directement auprès de la Cour suprême pour qu’elle annule certaines décisions de la Cour suprême de Pennsylvanie concernant les élections.
  • 05h38 : A l’instant. Le rapport de la commission judiciaire du Sénat de Georgie sur la fraude électorale vient d’être publié. Il récapitule, sur 15 pages, toutes les preuves et témoignages de la fraude électorale de l’Etat.
    Le rapport se termine avec la demande que la majorité de l’Assemblée générale approuve ses conclusions, annule la certification de l’élection, et modifie la liste des grands électeurs qui a été envoyée au Congrès, pour remplacer les Démocrates par des Républicains.
  • 05h05 : Un audit réalisé fin de semaine a confirmé la victoire de Trump dans le comté d’Antrim, dans le Michigan, par 12 voix sur 15 962 votes. Cette victoire n’a pas d’incidence sur le résultat final, puisque Biden a environ 150 000 voix d’avance.
  • 04h55 : L’analyste de cybersécurité qui a conduit l’expertise des équipements de Dominion Voting Systems dans le comté d’Antrim, dans le Michigan, a prédit la publication dans les prochains jours d’informations importantes qui pourraient perturber les résultats de l’élection de 2020. Russell Ramsland Jr, le co-fondateur d’Allied Security qui a rédigé le rapport a déclaré sur Newsmax que les efforts du président Trump pour renverser la victoire de Biden ne trouveront pas de succès devant les tribunaux, du moins pas dans l’état actuel des choses. Mais il a déclaré : « Je pense que certaines informations qui seront publiées dans les prochains jours vont changer radicalement les choses ».
    Ramsland a affirmé que les preuves contenues dans le rapport, caviardées à la demande du juge, montreraient une activité suspecte d’un algorithme de Dominion, des messages d’erreur « massifs » et des votes par correspondance basculés.
  • 04h34 : Le conseiller de la Maison Blanche Peter Navarro approuve l’idée de reporter les élections en Géorgie – qui ont déjà commencé – pour permettre aux fonctionnaires de faire la lumière sur les fraudes et irrégularités présumées concernant les élections de 2020.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz