Publié par Dreuz Info le 7 décembre 2020

Dialogia a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence le 07 décembre 2020 de 18.00 à 22.00 (heure d’Israël) sur internet, via la plateforme ZOOM

Inscription ICI

https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_7_gVGFTrQkC_nI8I14Oylw

Programme de la conférence

  • 18h00-18h15 : Introduction – Shmuel Trigano, Le grand renversement, Qu’est-ce qui a changé dans l’univers démocratique ?
  • 18h15- 19h15 : La politique des identités –
  • 18h15-18h45 : Haïm Navon : Pourquoi la politique des identités est elle un danger pour l’identité * –
  • 18h45-19h15 : Rachel Israël, « Malaise dans la Culture » : de l’essai de Freud à l’actualité sociétale
  • 19h15- 20h15 : L’homme et le citoyen –
  • 19h15-19h45 : Gadi Taub, Politique d’immigration et montée du libéralisme anti-démocrate * –
  • 19h45-20h15 : Shmuel Trigano, La figure de l'”homme”: des deux Déclarations universelles à nos jours
  • 20h15- 21h45 : Etat des lieux israéliens –
  • 20h15-20h45 : Pierre Lurçat, Le pouvoir judiciaire contre le peuple : Comment la Cour suprême est devenue le premier pouvoir en Israël –
  • 20h45-21h15 : Mordekhai Nisan, La démocratie israélienne – idéologie, citoyenneté et guerre * –
  • 21h15-21h45 : Ronen Shoval, Perspectives croisées : la tradition moderne et l’héritage politique du judaïsme *
  • 21h45-22h00 : Débat et Conclusion

La démocratie est couramment invoquée dans le débat public, souvent en vertu d’arguments contradictoires. Il n’est pas sûr que ceux qui la convoquent pour légitimer leur parti-pris en aient la même définition mais ce qui est sûr c’est que la démocratie telle qu’elle est vécue n’est plus ce qu’elle était il y a 50 ans. Si l’équilibre des pouvoirs lui-même est ébranlé par les nouvelles technologies, c’est surtout la société qui s’est éloignée du régime démocratique, censé la porter. Le domaine sociétal, le domaine des fondements, sont concernés, comme celui de la redéfinition de la famille, du sexe, de l’identité, du citoyen, du vivant, de la Terre, de la légitimité… Les droits du citoyen ont été relégués dans les marges au nom des droits de l’homme. Mais quel homme ? Est-on toujours en « démocratie » ? En son nom, ne nous dirigeons-nous pas vers sa fin, ou à tout le moins sa mutation inquiétante ? Et cette dérive ne nous dit rien d’une autre crise, cette fois-ci politique, qui frappe le régime démocratique lui-même et dans laquelle le peuple, le demos, se voit ravalé au “populisme” et la majorité parlementaire au “fascisme”.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading