Publié par Team 100 jours le 21 décembre 2020

Vendredi 8 janvier 2021

  • 18h47 : Les Démocrates sur le point de déclencher une nouvelle mesure d’impeachment contre Trump.
  • 18h31 : Nous entendrons encore longtemps parler de la fraude, au fur et à mesure que des patriotes découvrent des malversations. En voilà encore une. Dreuz les rapportera au fur et à mesure qu’elles seront révélées : Justin Mealey, un scientifique du Data Integrity Group, a déclaré que l’arbitration de 106 000 bulletins de vote le jour de l’élection dans le comté de Fulton, en Géorgie, n’est « physiquement pas possible ».
  • 18h23 : Totalitarisme à l’état pur : une seule opinion permise… FACEBOOK a supprimé la campagne #WalkAway et a banni Brandon Straka qui a initié le mouvement, ainsi que CHAQUE MEMBRE de son équipe !

    Plus d’un demi-million de personnes dans #WalkAway avec des centaines de milliers de vidéos et d’histoires de témoignages sont partis en fumée. Facebook a interdit tout ce qui est lié à #WalkAway.
  • 18h21 : Le vice-président Mike Pence s’est vigoureusement opposé à invoquer le 25e amendement comme le réclament les fascistes.
  • 18h17 : L’administration Biden tente de redéfinir le « terrorisme intérieur ». Ce n’est pas l’islam, ce n’est pas Antifa… devinez qui c’est !
  • 18h04 : Twitter ayant vu son trafic chuter de 50% et son cours de bouse s’effondrer a rouvert le compte du président Trump. 

DÉCLARATION DE TWITTER : « Conformément à notre déclaration d’hier, toute violation future des règles de Twitter, y compris de nos politiques d’intégrité civique ou de menaces violentes, entraînera la suspension permanente du compte @realDonaldTrump ».

  • 18h01 : ça ne passera pas à la télé : Un partisan de Joe Biden, Alexander S. Contompasis, 37 ans, de Rensselaer, N.Y., a poignardé un supporter de Trump à Albany mercredi dernier. La victime a subi une opération d’urgence. Contompasis s’identifie explicitement comme faisant partie d’Antifa.
  • 17h55 : Nancy Pelosi, sorcière malfaisante et obsédée : « Ce matin, je me suis entretenu avec le chef d’état-major des armées, Mark Milley, pour discuter des précautions disponibles pour empêcher un président instable de déclencher des hostilités militaires ou d’accéder aux codes de lancement et d’ordonner une frappe nucléaire ».
  • 17h54 : Sondage : la majorité des Républicains reprochent à Biden l’invasion du Capitole par la foule
  • 17h27 : Tweet du président Trump : « Pour tous ceux qui l’ont demandé, je ne me rendrai pas à l’inauguration le 20 janvier. »
  • 17h25 : L’équipe juridique du président Trump a volontairement mis fin à de multiples poursuites judiciaires visant à contester les résultats des élections de 2020 dans l’État de Géorgie.

    Le retrait des poursuites a eu lieu le jour où le Congrès a certifié le vote du Collège électoral pour Joe Biden.
  • 16h25 : Tweet du président Trump : 

Les 75 000 000 de grands patriotes américains qui ont voté pour moi, AMERICA FIRST, et MAKE AMERICA GREAT AGAIN, auront une VOIX GIGANTESQUE pendant longtemps. Ils ne seront pas méprisés ou traités injustement de quelque manière que ce soit ! !!

  • 17h02 : Comment tout ceci a pu arriver ? La réponse de Marco Rubio : 

Comment cela est-il arrivé ici en Amérique ? Cela a commencé avec les millions d’Américains qui ont voté pour le président Trump, ils ont vu le parti pris permanent et les deux poids deux mesures des médias traditionnels ».

Sen. Marco Rubio: « How did this happen here in America? It kind of begins with millions of Americans who voted for President Trump, they saw the nonstop bias and double standard of the legacy media. » pic.twitter.com/bbxI168qGr— The Hill (@thehill) January 8, 2021

  • 12h59 : Le PDG du réseau social PARLER a réagi et condamné la censure des oligarques de Facebook et Twitter du président : « Si nous devons restreindre et censurer les voix des gens pour garder notre pays en sécurité, alors notre pays est déjà perdu ». Pas faux, mais cela dépasse de loin le champ des réseaux sociaux. Le fait que les gens ne puissent plus porter une casquette MAGA, déclarer publiquement leur admiration pour Donald Trump sans risquer d’être agressés, violentés, ou licenciés et être socialement expulsé de la société, du monde du travail et de leur cercle d’amis est déjà un prix très cher payé pour vivre libre.
  • 12h51 : Facebook a fermé le compte du président. Définitivement disent-ils. A voir. Car le cours en bourse de Twitter a chuté de 1,8% brutalement quand ils ont fermé le compte de Trump. Pourquoi ? 50% du trafic quotidien, c’était Trump !
  • 10h34 : A la demande de plusieurs de nos lecteurs assidus, nous rouvrons ce fil, que nous avons rebaptisé. Tant de choses doivent encore être dites…

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz