Publié par Gaia - Dreuz le 28 décembre 2020

Source : Valeursactuelles

Au coeur du litige, un texte évoquant l’islamisme comme un problème contre lequel la République doit lutter.

Des emplois détruits et une offre médiatique amoindrie. Après quelques mois à la tête de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l’édile socialiste Mathieu Hanotin impose son style : le Journal de Saint-Denis, qui a vu le jour en 1992, va tout simplement mettre la clé sous la porte après que la mairie a décidé de lui retirer ses subventions, explique Le Parisien.

« C’est une attaque contre la pluralité d’expression »

C’est ce que le nouveau maire, qui a succédé à une municipalité communiste, a annoncé lors du conseil du 17 décembre. « La crise interne au Journal de Saint-Denis, qui a abouti à la démission du directeur, est aujourd’hui un facteur déclencheur », a-t-il expliqué. Yann Lalande, le directeur de la rédaction, en place depuis trois ans, a annoncé son départ le 12 novembre dernier. Il expliquait, dans l’hebdomadaire, que cela faisait suite à l’onde de choc suscitée par un éditorial qu’il avait rédigé après l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine. Il y mentionnait l’islamisme comme un projet « fascisant » que devait combattre la République. Certains journalistes avaient exprimé leurs désaccords avec le texte, baptisé « De l’esprit munichois », et Yann Lalande n’avait pas diffusé le texte. Il avait ensuite démissionné.

Le Parisien, qui évoque le JSD comme « une source d’information locale riche», cite David Proult, élu PCF d’opposition. « Mathieu Hanotin veut faire taire ce journal, qui est un moyen d’expression pour les Dionysiens », dit-il, estimant que le maire socialiste veut « reprendre ainsi la main sur tous les moyens de communication. » « C’est une attaque contre la pluralité d’expression », dénonce-t-il aussi. L’édile, lui, explique que des « solutions de substitution seront trouvées pour informer les citoyens de ce qu’il se passe dans leur ville. » Et concernant les dix salariés de la rédaction, dont les emplois vont disparaître, il répond : « Si on peut limiter le coût social pour le personnel, on le fera ».

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading