Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 décembre 2020

Dans un premier temps, Mitch McConnell, le président de la majorité Républicaine au sénat, a encouragé le président Trump a jeter l’éponge et concéder sa défaite, ce qui a rendu furieux des centaines de millions d’Américains.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






En ce moment, McConnell tente de passer outre le veto du président Trump, qui refuse de signer la loi sur la Défense militaire, tant que l’article 230 (qui donne une protection anormale et indue aux BigTech) ne sera pas repoussé, et tant que ne sera pas annulée la décision de renommer les bases militaires qui portent des noms de généraux confédérés, sous la pression des activistes progressistes. Un tour de passe-passe de dernier instant n’a pas réussi à dissimuler son hostilité.

En Georgie, où le sort du pays se joue pour les années à venir – au moins les deux années à venir jusqu’aux élections de mi-mandat, McConnell joue aussi contre le président, en ce qu’il n’a pas encouragé les candidats à soutenir Trump dans son combat pour dénoncer la fraude.

Mitch McConnell, donc, se désolidarise et abandonne Donald Trump. Il appelle les candidats au sénat de Georgie à ne pas soutenir les derniers efforts du président pour annuler la fraude électorale. Ces derniers, qui savent avoir besoin du président pour se faire élire, ont soutenu la demande de Trump d’une assistance aux Américains de 2000 $ et non 600 $.

L’étonnant comportement de Mc Connell peut s’expliquer du fait qu’il n’a jamais été vraiment pro-Trump, mais l’est devenu provisoirement par la force et la logique de la loi du plus fort. Cela peut s’expliquer aussi du fait qu’il est l’un des plus authentiques symboles du marécage, Joe Biden et Kamala Harris aussi.

Au-delà, n’oublions pas que McConnell est un sale type – ou un politicien, c’est la même chose : il a bloqué l’excellente loi Kate Steinle (suivant le nom de cette jeune femme qui a été abattue sur les quais à San Francisco par un criminel étranger illégalement sur le territoire, qui avait été expulsé cinq fois) juste pour ne pas donner une victoire à Bill O’Reilly, qui avait eu l’idée de ce projet de loi et l’avait soutenu à bout de bras, alors que cette loi aurait non seulement fait reculer l’immigration illégale des criminels, mais honoré une femme qui n’aurait jamais dû mourir si les lois sur l’immigration étaient solides et cohérentes, et respectées.

Des voix commencent à se faire entendre et se demandent si McConnell n’est pas en train de suivre la politique du pire pour sortir l’Amérique de l’ornière socialiste – une garantie de faillite.

Ces commentateurs se demandent si McConnel ne serait pas en train de vouloir saboter le sénat pour prouver une bonne fois pour toutes que le socialisme que les Démocrates mettront en place s’ils ont la majorité au sénat, détruira l’Amérique, afin que les Américains se réveillent et rejettent le parti Démocrate.

Si le sénat passe à majorité démocrate :

  • Il n’y aura aucun pare-feu pour empêcher la mise en œuvre du Green New Deal (qui a la capacité d’écrouler l’économie du pays en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire).
  • Les Démocrates pourront remplir les tribunaux d’activistes radicaux qui fermeront les yeux sur les violations de la Constitution, et libéreront les criminels sans caution, comme c’est le cas depuis quelques mois dans plusieurs villes Démocrates qui ont vu, par lien direct de cause à effet, la criminalité s’envoler (et les habitants fuir vers des contrées plus douces : le Texas et la Floride)
  • Ils pourront faire du bourrage de juges à la Cour suprême en faisant nommer une quinzaine de juges pour noyer les Conservateurs et légiférer depuis la Cour.
  • Ils pourront faire entrer deux nouveaux Etats dans l’Union, des Etats à majorité Démocrate, qui donneront une majorité Démocrate définitive au Sénat pendant des décennies.
  • Ils légaliseront 12 à 20 millions d’illégaux, qui deviendront des électeurs Démocrates, ce qui détruira toute alternance au pouvoir et poussera le pays vers le totalitarisme socialiste.
  • Et nous pourrons dire adieu aux premier et second amendement, qui protègent notre liberté religieuse, notre liberté de parole, et notre droit de posséder une arme pour nous protéger.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading