Publié par Pierre Rehov le 23 décembre 2020

Après avoir rejeté pendant des mois un projet de loi qui aurait aidé les travailleurs, commerçants et petits entrepreneurs à survivre, les Démocrates ont pondu un texte qui, sous prétexte d’apporter un « soulagement » économique aux victimes du virus chinois, leur permet de financer des causes promues par l’extrême gauche. Du Cambodge à l’Egypte en passant par les millions d’immigrés illégaux, ce projet de loi plonge directement dans la poche des Américains pour disperser des fonds précieux et financer des gabegies. Nul ne vous l’expliquera mieux que le Président Trump ( qui s’apprête à déposer son véto ). C’est pour cela que nous vous avons traduit cette partie de son discours.

Tout au long de l’été, les Démocrates ont cruellement bloqué la législation d’aide à COVID dans un effort pour faire avancer leur programme d’extrême gauche et influencer l’élection. Puis, il y a quelques mois, le Congrès a entamé des négociations sur un nouveau train de mesures visant à apporter au peuple américain l’aide dont il a un besoin urgent. Cela a pris une éternité. Cependant, le projet de loi qu’ils envisagent maintenant de me renvoyer est bien différent de ce qui avait été prévu. C’est vraiment une honte.

Par exemple, parmi les plus de 5 000 pages de ce projet de loi, que personne au Congrès n’a lu en raison de sa longueur et de sa complexité, il est appelé COVID Relief Bill, mais il n’a presque rien à voir avec COVID. Ce projet de loi prévoit 85,5 millions de dollars pour l’aide au Cambodge, 134 millions de dollars pour la Birmanie, 1,3 milliard de dollars pour l’Égypte et l’armée égyptienne, qui achètera presque exclusivement du matériel militaire russe. 25 millions de dollars pour des programmes de démocratie et d’égalité des sexes au Pakistan, 505 millions de dollars pour le Belize, le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et le Panama. 40 millions de dollars pour le Kennedy Center à Washington, DC, qui n’est même pas ouvert au commerce. 1 milliard de dollars pour le Smithsonian et 154 millions de dollars supplémentaires pour la National Gallery of Art. De même, ces installations ne sont pour l’essentiel pas ouvertes.

7 millions de dollars pour la gestion des poissons de récif, 25 milliards de dollars pour combattre la carpe asiatique, 2,5 millions de dollars pour compter le nombre de sérioles dans le golfe du Mexique. Une disposition visant à promouvoir l’élevage de poissons dans les écloseries fédérales, 3 millions de dollars pour la technologie de production de volaille, 2 millions de dollars pour la recherche sur l’impact des abattages d’arbres, 566 millions de dollars pour des projets de construction au FBI.

Le projet de loi autorise également les contrôles de relance pour les membres de la famille des étrangers en situation irrégulière, leur permettant d’obtenir jusqu’à 1 800 dollars chacun. C’est beaucoup plus que ce que les Américains reçoivent. Malgré toutes ces dépenses inutiles et bien plus encore, le paquet de 900 milliards de dollars ne fournit aux contribuables qui travaillent dur que 600 dollars chacun en paiements d’aide et les petites entreprises ne reçoivent pas assez d’argent. Et en particulier les restaurants, dont les propriétaires ont tant souffert. Ils n’ont bénéficié d’une déduction que pour deux ans pour permettre à d’autres personnes d’utiliser leur restaurant dans le cadre de leur activité professionnelle. Cette période de deux ans doit être supprimée, ce qui permettra aux propriétaires d’obtenir un financement et de remettre leur restaurant en état. Le Congrès peut y mettre fin à une date beaucoup plus tardive, mais deux ans n’est pas acceptable. Ce n’est pas suffisant.

Le Congrès a trouvé beaucoup d’argent pour les pays étrangers, les lobbyistes et les intérêts particuliers tout en envoyant le strict minimum au peuple américain qui en a besoin. Ce n’était pas leur faute, c’était celle de la Chine. Ce n’est pas leur faute. Je demande au Congrès d’amender ce projet de loi et d’augmenter les 600 dollars ridiculement bas à 2 000 ou 4 000 dollars pour un couple. Je demande également au Congrès de se débarrasser immédiatement des éléments inutiles et gaspilleurs de cette législation et de m’envoyer un projet de loi approprié, sinon la prochaine administration devra fournir un ensemble de mesures d’aide COVID, et peut-être que cette administration sera moi, et nous y arriverons. Je vous remercie beaucoup.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading