Publié par Christian Larnet le 23 décembre 2020

Coronavirus : 173 décès en 2020 – ville fermée, économie tuée, libertés supprimées, masque imposé, vaccin recommandé.

Sur l’année, 621 personnes sont mortes d’overdose à San Francisco, Californie, USA. Aucune décision politique, aucune tentative d’arrêter l’hémorragie, aucune prévention sérieuse. Aucune déclaration politique. Rien. Mais la ville a livré de la drogue aux sans-abris.

Les dernières statistiques de San Francisco montrent que ses citoyens ont beaucoup plus de risques de mourir d’une overdose que du coronavirus.

Les statistiques publiées par le San Francisco Chronicle font état de 58 personnes tuées par l’abus de fentanyl en novembre et 621 victimes d’overdose depuis le début de l’année.

“Les derniers chiffres mettent San Francisco sur la voie de la perte de près de deux personnes par jour d’ici la fin de l’année et éclipsent de loin les 173 décès dus au COVID-19 que la ville a connus jusqu’à présent cette année”, rapporte le journal.

  • Les overdoses provoquées par la crise des opiacés en 2019 avaient atteint 441 personnes, ce qui représente déjà une augmentation de 70 % par rapport à l’année précédente.
  • Une grande concentration des décès a eu lieu dans “des immeubles d’appartements à faible revenu et dans des chambres d’hôtel financées par la ville pour les sans-abri”, a ajouté le Chronicle.

Le journal a noté que les perturbations des services de la ville liées à COVID-19 peuvent contribuer au problème en forçant les utilisateurs à s’isoler.

Autrement dit, pour protéger les uns contre la contamination, on pousse les autres vers la mort par la drogue. D’autant que la ville folle a choisi de loger les sans-abris dans des hôtels et de leur livrer alcool et drogue.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading