Publié par Pierre Rehov le 15 décembre 2020

Oakland county, Michigan – La police de l’État du Michigan a arrêté une célèbre fonctionnaire du Parti démocrate récemment pour plusieurs chefs d’accusation liés à des divergences entre les électeurs.

Le fonctionnaire du Michigan, qui a reçu cette année un prix du Parti démocrate de l’État, est maintenant accusé de six délits pour avoir falsifié des dossiers et avoir faussement marqué les bulletins de vote par correspondance comme non valables lors des élections de 2018, a rapporté le Detroit News.

Sherikia Hawkins, 38 ans, secrétaire municipale de la ville de Southfield, a été arrêtée lundi après que le bureau du greffier du comté d’Oakland ait remarqué des divergences dans le décompte des électeurs alors qu’elle certifiait des bulletins de vote par correspondance provenant de Southfield. La police d’État a enquêté et a découvert que les dossiers avaient été modifiés de sorte que près de 200 dossiers d’électeurs ont été incorrectement répertoriés comme non valables.

“Nos élections sont le fondement de notre démocratie, et sous mon administration et celle du procureur général [Dana] Nessel, il n’y aura aucune tolérance pour des actions qui sapent ce fondement – n’importe où, n’importe quand, par n’importe quelle personne ou fonctionnaire”, a déclaré le secrétaire d’État du Michigan, Jocelyn Benson.

Selon des documents judiciaires, la police du Michigan a découvert que 193 dossiers d’électeurs absents ont été modifiés dans le système informatique de la ville pour indiquer qu’ils n’avaient pas de signature ou de date de retour, alors qu’ils avaient à la fois des signatures et des dates de retour valides. La police a déclaré qu’après que le directeur des élections du comté d’Oakland, Joseph Rozell, ait découvert que Hawkins avait soumis des rapports modifiés, son personnel a trouvé les originaux dans une poubelle au bureau de la division électorale.

Benson a insisté sur le fait que la fraude présumée n’avait pas affecté le résultat de l’élection. Sauf, évidemment, si cette découverte n’est que la pointe de l’iceberg, ce qui est presque certains quand l’on connait les méhodes crapuleuses des gauchistes Démocrates.

“Tous les votes valides de l’élection ont finalement été comptés et le total officiel final des votes était exact”, a-t-elle déclaré, selon The Detroit News.

Police de l’Etat du Michigan

L’arrestation de Mme Hawkins survient quelques mois seulement après qu’elle ait été honorée le 18 mai lors du Legacy Dinner du parti démocratique du Michigan, où elle a reçu le prix Dingell/Levin. En 2017, elle figurait sur la liste des “40 under 40” du Michigan Chronicle, selon une biographie gouvernementale de son précédent rôle de greffier de la ville de Pontiac.

A l’époque, Hawkins est entré dans l’histoire en tant que premier Afro-Américain élu au poste de greffier de la ville de Southfield, selon le site web de la ville.

Elle a également administré 16 élections dans le comté d’Oakland et détient un titre de maître greffier municipal de l’Institut international des greffiers municipaux.

“Sherikia est fière d’utiliser des méthodes non conventionnelles pour inciter la communauté à voter”, indique le site web.

Son mandat doit prendre fin en 2021.

Hawkins a été accusé de falsification de dossiers en violation de la loi électorale de l’État, de falsification d’un dossier public, de mauvaise conduite dans l’exercice de ses fonctions et de trois chefs d’accusation d’utilisation d’un ordinateur pour commettre un crime. Le chef d’accusation le plus grave est passible d’une peine maximale de 14 ans de prison, a rapporté Fox News. Elle a été mise en accusation lundi et libérée moyennant une caution de 15 000 dollars, selon un communiqué de presse de l’État. Hawkins a une conférence de cause probable prévue pour le 30 septembre, et une autre audience prévue pour le 15 octobre.

Malgré ce qui semble être une tonne de preuves pointant vers Hawkins, ses avocats ont dit que ce n’était qu’un détail technique.

L’avocat David Jones a déclaré que Hawkins a supervisé des élections sans problème dans le passé et n’avait aucun motif de changer les bulletins de vote des absents.

“En fait, la propre conférence de presse de Jocelyn Benson et Dana Nessel indique qu’il n’y a pas eu de privation de droit de vote”, a souligné Jones. “Ainsi, bien qu’il ait pu y avoir des problèmes techniques concernant la liste électorale ou les résultats, aucun électeur n’a été privé de son droit de vote. Chaque vote a été compté. Je pense qu’il s’agit d’une question de technique plutôt que de fond, et je pense qu’elle va être justifiée”.

L’unité d’intégrité publique de l’AG va poursuivre l’affaire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Albert Soued  pour Dreuz.info.

Source : https://www.lawofficer.com/michigan-state-police-arrest-democratic-official-six-felony-charges-election-fraud/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading