Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 janvier 2021

Il y a les paroles, et il y a les actes. Les paroles sont celles d’un ami, d’un défenseur. Les actes sont ceux d’un pays fondamentalement et toujours extrêmement antisémite.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Un examen approfondi des votes de l’Allemagne aux Nations unies au cours des dernières années révèle une nauséabonde tendance du gouvernement allemand à s’acharner contre Israël – coïncidence, c’est un Etat juif.

Le bilan, établi par UN Watch (1), un institut de surveillance des pratiques éthiques de l’ONU (oui, il a du boulot sur la planche), et résumé par notre ami et journaliste Soeren Kern pour le Gatestone Institute (2) montre que pendant son mandat au Conseil de sécurité de l’ONU, l’Allemagne a voté pour des dizaines de résolutions « dont beaucoup avaient une odeur d’antisémitisme ».

J’ajoute que l’antisémitisme n’a pas partout la même odeur. Venant d’Allemagne, l’odeur est particulière.

Un ami me faisait d’ailleurs cette juste remarque, récemment, qu’on « s’acharne encore aujourd’hui sur Jean Marie Le Pen alors qu’on a très vite pardonné aux Allemands qui étaient presque tous des nazis. »

Dans le même temps où elle votait contre Israël, l’Allemagne fermait les yeux sur les multiples violations des droits de l’homme en Chine communiste où les Ouïgours sont internés dans des camps de rééducation, en Libye où les marchés aux esclaves n’acceptent pas la carte bleue, en Mauritanie où l’esclavage continue malgré les lois l’interdisant (pendant que les indigénistes et Black Lives Matter réclament aux blancs de payer pour l’esclavage d’il y a 2 siècles), le Soudan et le Venezuela, entre autres.

Allemagne : « les juifs sont coupables de tous les maux de la terre »

En 2020, l’Allemagne a voté 13 fois pour condamner Israël, mais n’a pas eu l’envie ou la simple tentation d’introduire une seule toute petite minuscule résolution sur la situation des droits de l’homme à Cuba, en Chine, en Arabie saoudite, en Turquie, au Pakistan, en Syrie, au Soudan, en Irak, au Venezuela – ou dans 175 autres pays, rapporte UN Watch.

  • Les droits des femmes emprisonnées et torturées en Arabie saoudite ? Les Chleuhs l’ont pas vu.
  • Les artistes dissidents arrêtés à Cuba, pas important, pour les Frisés.
  • Les journalistes jetés derrière les barreaux en Turquie, les Boches ont pas entendu.
  • Les minorités religieuses attaquées au Pakistan ? Hein, quoi, où ?
  • Les membres de l’opposition persécutés au Venezuela – plus de cinq millions de personnes qui ont fui le pays pour échapper à la répression, à la faim et à l’effondrement économique ? Non, l’Allemagne n’a pas d’informations.

L’Allemagne n’a vu que les extrêmement gravissimes, extraordinairement honteuses, inhumainement à vomir et scandaleuses violations des droits de l’homme d’Israël, des Juifs, encore des juifs, toujours des juifs – absolument, totalement, complètement les juifs, les juifs et seulement les juifs.

L’Allemagne a approuvé des résolutions anti-Israël aux Nations Unies en 2016, en 2017 et en 2018 et un record de 15 fois en 2019 !

  • L’Allemagne a par exemple voté pour une résolution des Nations Unies coparrainée par les États arabes et la délégation palestinienne, qui désignait Israël comme le seul violateur au monde de la « santé mentale, physique et environnementale ».
  • L’une des résolutions approuvées par l’Allemagne faisait référence au Mont du Temple de Jérusalem uniquement sous son nom musulman de Haram al-Sharif – effacer l’histoire juive, c’est éradiquer des mémoires le peuple juif. Les Allemands savent éradiquer les juifs.
  • Une autre, introduite par la belle Syrie, protectrice des droits de l’homme (après que le régime syrien ait tué un demi-million de ses propres citoyens), condamnait Israël pour « mesures répressives » contre les citoyens syriens sur le plateau du Golan.
  • L’Allemagne a même renouvelé le mandat d’un comité spécial de l’ONU pour enquêter sur « les pratiques israéliennes affectant les droits de l’homme du peuple palestinien ».

Le 15 novembre 2019 – en une seule journée – l’Allemagne a voté sept résolutions anti-Israéliennes…

De plus, en mars 2019, par un vote de 408 voix contre 155 et 65 abstentions, le Bundestag a massivement refusé de voter une résolution pour que le gouvernement « se distancie clairement des initiatives et alliances anti-israéliennes de l’ONU, et pour qu’il protège Israël et ses intérêts légitimes des condamnations unilatérales ».

L’ambassadeur d’Allemagne à l’ONU, Christoph Heusgen, a d’ailleurs été nommé par le Centre Simon Wiesenthal en 2019 comme l’un des dix plus grands antisémites au monde.

L’homme politique de gauche, Volker Beck, a même déclaré à propos de la situation :

Je fais toujours attention à l’étiquette « antisémite ».

Mais une chose est sûre : quiconque en Allemagne condamne Israël aux Nations Unies des dizaines de fois plus souvent que tous les États voyous du monde réunis, applique deux poids deux mesures à l’État juif et participe ainsi à une campagne antisémite.

Après que le Bundestag ait qualifié le BDS d’organisation antisémite en 2019, plus de deux douzaines d’organisations allemandes, dont le Goethe-Institut, la Fondation culturelle fédérale, le Deutsches Theater de Berlin, l’Échange d’artistes universitaires allemands, le Berliner Festspiele et le Forum Einstein, et neuf cents artistes, universitaires, écrivains et autres personnalités culturelles se sont réunis en secret pendant un an, révèle le Centre Wiesenthal (3), pour tenter de renverser le vote du Bundestag.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://unwatch.org/ungas-iran-resolution-includes-massive-praise-human-rights-package-ignores-china-saudi-arabia-turkey-venezuela/
  2. https://www.gatestoneinstitute.org/16907/germany-un-security-council#.X-77vW_vFsQ.twitter
  3. https://www.wiesenthal.com/assets/pdf/top-ten-worst-global.pdf

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

31
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz