Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 janvier 2021

La semaine dernière, les législateurs iraniens ont annoncé un plan en 16 articles (1) de représailles pour le meurtre du commandant de la Force Quds, Qassem Soleimani, dont l’obligation faite au gouvernement iranien de détruire Israël d’ici 1420 sur le calendrier persan – c’est-à-dire dans 20 ans. C’est une première.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

La législation a été introduite la semaine dernière avant le premier anniversaire de l’assassinat du général Qasem Soleimani, lors d’une attaque aérienne américaine à Bagdad le 3 janvier 2020.

Dans la proposition de législation qui sera discutée et éventuellement votée, deux étapes spécifiques sont mentionnées concernant la « destruction d’Israël ».

  • La première est de « briser le siège de Gaza » en fournissant gratuitement des « biens essentiels » si nécessaire (Gaza vient d’ouvrir un nouveau centre commercial, ce qui veut dire que pour les Mollahs, « biens essentiels » signifient armement lourd et missiles longue portée.
  • La seconde est d’offrir « des infrastructures et des services » pour mettre en œuvre le droit au retour des Palestiniens.

Le fait nouveau est que dans le passé, la disparition d’Israël était une prévision ; mais maintenant, selon ce plan, c’est une obligation.

L’Azerbaïdjan, allé stratégique et vital d’Israël dans la région, a immédiatement relayé l’information sur Azerbaycan24 (2), tandis que l’AFP est restée silencieuse.

L’Article 5 du projet de loi précise que « Le gouvernement est tenu de prendre les dispositions suivantes pour détruire le régime sioniste usurpateur d’ici 1420. »

  • 1- Rompre le siège de Gaza en envoyant des biens de première nécessité depuis les bases navales officielles vers Gaza en échange d’argent ou gratuitement ; Le premier envoi, comprenant au moins l’aide publique et les institutions privées, sera effectué dans les six mois suivant l’entrée en vigueur de cette loi.
  • 2- Poursuivre la fourniture de services et d’infrastructures de protection sociale, de sécurité économique et de soutien à la marche populaire « Droit au retour des réfugiés palestiniens » et soutenir son développement dans d’autres frontières des territoires occupés sous des rubriques telles que « Retour à Jérusalem », « Libération des hauteurs du Golan », « Pèlerinage à Quds ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.azerbaycan24.com/en/press-iranian-parliament-proposed-a-bill-calling-for-israel-s-destruction/
  2. https://www.entekhab.ir/fa/news/594022/مجلس-دولت-را-به-نابودی-اسرائیل-مکلف-کرد

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

28
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz