Publié par Team 100 jours le 8 janvier 2021

Dimanche 24 janvier 2021

  • 21h09 : Hunter Biden a conseillé à son père de ne pas avoir de réponse forte aux violations de la zone de défense aérienne de Taiwan par la Chine, selon un fonctionnaire de la Maison Blanche. « Ne mords pas à l’hameçon, papa ». La soumission commence, la Chine n’aurait pas fait cela avec Trump. Mais Trump n’est plus là et plus personne ne protège les intérêts des Américains.
  • 20h21 : Les sénateurs des deux partis se sont disputés sur la légalité de l’impeachment d’un ancien président, indiquant que la résistance va plus loin que le caucus GOP dans les efforts visant à atteindre le seuil de 67 voix nécessaire pour condamner le président Trump.
  • 18h51 : Le président Biden, qui a finalement renoncé à ses convictions profondes pour se faire élire en se déclarant favorable à l’avortement, se rend à l’église ce dimanche matin – le premier dimanche de sa présidence – à l’église catholique Holy Trinity de Georgetown.
  • 18h23 : Sondage Ipsos sur la façon dont Joe Biden gère la réponse au coronavirus :
    Approuve 69%
    Désapprouvent 29 %
    Pourquoi ces chiffres alors que Biden n’a encore rien fait ? Parce que les médias l’ont massivement félicité pour sa façon de gérer la réponse au coronavirus.
  • 18h19 : La tribu indienne Ute, qui a massivement voté pour Biden, se plaint de la décision de Biden d’interdire l’exploitation pétrolière : « votre ordre exécutif est une attaque directe contre notre économie, notre souveraineté, et notre droit à l’auto-détermination. » C’est trop tard les petits loups, il n’y a pas de touche rewind.

  • 18h16 : Sondage : une écrasante majorité d’électeurs veulent que la caravane de migrants soit arrêtée à la frontière. Donc Biden va les laisser entrer.
  • 16h14 : L’archevêque de San Francisco : « Nancy Pelosi ne parle pas au nom de l’Église catholique ». Pelosi a critiqué cette semaine les électeurs pro-vie qui ont voté pour Trump, les accusant d’être « prêts à vendre toute la démocratie pour cette seule question [l’avortement] ».

    Dans une lettre publique cinglante en réponse à cette allégation, l’archevêque Cordileone a écrit que Pelosi « ne parle pas au nom de l’Eglise catholique », mais plutôt en tant que « leader gouvernemental important et de haut niveau, et en tant que citoyen privé ».

    « Et sur la question de l’égale dignité de la vie humaine dans le ventre de la mère, elle parle aussi en contradiction directe avec un droit humain fondamental que l’enseignement catholique a constamment défendu pendant 2 000 ans ».
  • 16h10 : Amazon cherche à reporter un vote syndical dans un entrepôt en Alabama et se bat contre la décision des autorités fédérales du travail d’autoriser le vote par correspondance. Pourquoi ? Parce que le vote par correspondance favorise la fraude.
  • 11h58 : Le parti républicain d’Arizona a approuvé des résolutions censurant le gouverneur Doug Ducey, l’ancien sénateur Jeff Flake et Cindy McCain, la veuve de feu le sénateur d’Arizona John McCain.

    McCain et Flake ont tous deux soutenu le président Biden lors de l’élection de 2020. Ducey, c’est à cause des restrictions sur le coronavirus.
  • 11h50 : Le Nouveau Mexique est en panique après les ordres exécutifs de Biden : ils avaient besoin de la manne pétrolière maintenant interdite, pour financer leurs programmes sociaux et éducatif. Bon. Mais…

    Le Nouveau-Mexique a voté pour Biden et a donc obtenu ce pour quoi il s’était engagé. On va pas plaindre les gens qui conduisent leur voiture dans le mur et se plaignent ensuite que leur voiture est accidentée.
  • 11h49 : Le président Joe Biden a profité de sa première conversation téléphonique avec le président Andrés Manuel López Obrador du Mexique pour taper sur Trump.
  • 09h06 : Des agents fédéraux à Portland ont tiré des gaz lacrymogènes sur des insurgés Antifa qui tentaient de prendre d’assaut une installation fédérale de la police de l’immigration. Joe Biden a parlé de « protestations pacifiques ». Où est la couverture médiatique de sa réaction ?
  • 09h00 : Quand l’idéologie détruit tout sur son passage : Le moratoire de 60 jours imposé par le président Joe Biden sur les nouvelles concessions de pétrole et de gaz naturel et sur les permis de forage suscite de nombreuses inquiétudes au Nouveau-Mexique, où les dépenses en matière d’éducation et d’autres programmes gouvernementaux dépendent du succès de cette industrie (et c’est Associated Press qui le dit).
  • 08h58 : Les gouverneurs Démocrates ont critiqué les gouverneurs Républicains pendant des mois parce qu’ils voulaient garder leurs États ouverts. Aujourd’hui, ils veulent soudainement rouvrir… cherchez l’erreur.
  • 08h44 : L’inauguration de Biden laisse près de 200 soldats de la Garde nationale COVID positif.

    La décision de l’administration Biden de forcer les troupes de la Garde nationale à rester dans des conditions de surpeuplement et de mauvaise ventilation a eu pour résultat que près de 200 membres du service ont été testés positifs. Plusieurs ont été placés en quarantaine. La nouvelle administration a fait l’objet de critiques pour la façon dont elle a traité le problème avec négligence, mais aucune télé n’en parlera parce que Biden est l’homme parfait.
  • 06h11 : Le socialisme n’a pas mis longtemps à pointer son nez hideux : les Démocrates envisagent un projet de loi qui offrirait aux familles des prestations permanentes d’au moins 3 000 dollars par enfant. Le but est de ruiner le pays en augmentant les taxes, donc rendre les entreprises moins compétitives, afin de créer du chômage, tout en créant de la dépendance pour compenser l’appauvrissement à cause des baisses lentes de salaires et des faibles prestations chômage, un cercle vicieux que les Français connaissent par cœur, et rend les citoyens très dépendants des aides de l’Etat, ce qui les incite à voter pour des partis qui les maintiennent et en promettent plus.
  • 06h03 : Trump pourrait ne pas pouvoir vivre à Mar-a-Lago, selon un accord de 1993 qu’une famille voisine prétend avoir signé avec la ville.

    Un avocat représentant la famille, qui vit à côté de Mar-a-Lago, a déclaré dans une lettre aux fonctionnaires de la ville et aux services secrets que « Mar-a-Lago est un club social, et personne ne peut résider sur la propriété ». Cette interdiction, a-t-il dit, ne peut être levée que trois fois par an pour un membre donné, et seulement pour une semaine à la fois.

« Pour éviter une situation embarrassante pour tout le monde et pour donner au président le temps de prendre d’autres dispositions de vie dans la région, nous espérons que vous travaillerez avec son équipe pour leur rappeler les paramètres de l’accord d’utilisation », a déclaré l’avocat, Reginald Stambaugh.

  • 05h44 : Les Démocrates sont-ils supposés être les défenseurs de BigPharma ou du petit peuple ? Ah oui, il est vrai que Big Pharma n’aimait pas Trump qui a promis de faire baisser les prix des médicaments. Pfizer a repoussé de 5 jours, après l’élection, l’annonce que le vaccin serait disponible pour empêcher Trump d’être réélu. Il est bien possible que Trump doit son échec en partie à cette rétention d’annonce de disponibilité du vaccin. Quoi qu’il en soit, le retour d’ascenseur vient d’arriver.

    L’administration Biden vient de geler la décision du département de la Santé et des Services sociaux de Trump visant à faire baisser le prix de l’insuline. La règle a été mise en suspens pendant 60 jours dans l’attente d’une révision.
  • 05h34 : Les dirigeants syndicaux traitent Biden de fou. Des chantiers ferment tous les jours à cause de son ordre exécutif… Ils appellent la Maison-Blanche, et on leur dit de rappeler dans quelques semaines, certains appels ne sont même pas pris.
  • 05h20 : Soutenue par Trump, Kelli Ward obtient un second mandat à la présidence du GOP de l’Arizona.
  • 03h12 : Bien qu’il ne traite pas spécifiquement des transgenres dans le sport, le décret de Biden contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ouvre la possibilité de contester les lois et politiques des États et du gouvernement fédéral devant les tribunaux, ce qui pourrait amener des femmes transgenres à participer à des compétitions sportives féminines.

    La conséquence négative est que l’ordre exécutif « éviscère les sports féminins » et place un « nouveau plafond infranchissable » aux filles parce que le fait d’autoriser les femmes transgenres à faire partie d’équipes sportives féminines leur confère un avantage biologique insurmontable par les femmes. Autrement dit, plus une seule femme ne peut gagner une compétition contre un transsexuel, ce qui aura pour conséquence de décourager les filles d’atteindre l’excellence dès l’adolescence. Là encore, la théorie du genre atteint l’inverse de l’égalité parce qu’elle protège les droits d’une microscopique minorité au détriment de ceux de la majorité.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

5K
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz