Publié par Team 100 jours le 8 janvier 2021

Samedi 30 janvier 2021

  • 18h20 : confirmé : l’administration Biden offre un vaccin aux terroristes après avoir déclaré que les Américains devaient attendre « plusieurs mois ».

    Le Pentagone va proposer des vaccins aux terroristes de Guantanamo Bay, selon un rapport du New York Times. Un procureur fédéral, Clayton Trivett Jr, a déclaré au Times qu' »un fonctionnaire du Pentagone vient de signer un mémo approuvant la livraison du vaccin COVID-19 à la population carcérale de Guantanamo ». Trivett juge actuellement des affaires contre cinq détenus qui auraient conspiré dans les attaques du 11 septembre contre le World Trade Center.

    Quarante prisonniers se verront proposer des vaccins « sur une base volontaire », car le consentement est nécessaire pour administrer un traitement qui n’a pas obtenu l’approbation complète de la FDA, selon la politique du Pentagone. Les procureurs ont eu du mal à faire avancer les audiences car les accusés ne sont pas vaccinés, rapporte Fox News.
  • 18h15 : Tulsi Gabbard, une Démocrate membre réserviste de l’armée américaine et ex représentante démocrate au Congrès, avertit que John Brennan et Adam Schiff sont les apparatchiks qui cherchent à créer un nouvel État policier de type KGB en Amérique.
  • 18h08 : Google a supprimé 100 000 commentaires négatifs des utilisateurs en colère de l’application boursière Robinhood de l’app store Google Play après que des utilisateurs en colère aient envoyé un flot de critiques qui ont fait chuter la note de l’application jeudi.
  • 17h57 : Un avocat de Pennsylvanie serait sur le point de découvrir si le FBI a déterré et gardé secrètement de l’or de la guerre civile d’une valeur d’environ 400 millions de dollars.
  • 17h53 : La base de Trump « se renforce » depuis qu’il a quitté ses fonctions, sa mise en accusation lui donnerait encore plus de popularité.
  • 17h47 : Une nouvelle étude du Dr Steven Quay conclut que le SRAS-CoV-2 est venu d’un laboratoire.
  • 17h34 : Les Démocrates sont furieux que la déclaration de Maxine Waters, Démocrate anti-Trump, soit retournée contre eux.

    Vous vous souvenez qu’en 2018, la députée Maxine Waters a exhorté ses partisans à « affronter les membres de l’administration Trump dans les lieux publics » ? Un compte parodique sur Twitter a utilisé exactement sa citation.
  • 17h26 : Enrique Tarrio, le président afro-cubain de l’organisation de droite Proud Boys, a été harcelé à plusieurs reprises par des employés de la TSA, l’Administration de la sécurité des transports, alors qu’il tentait de se rendre en vacances en famille. Tarrio a dit qu’il était « horrifié » et « choqué »
  • 17h10 : Pocahontas, la démocrate socialiste Elizabeth Warren, se lance dans la controverse sur les actions de GameStop et demande à la SEC d’enquêter …. contre Wall Street ? Non ! Contre Reddit et les médias sociaux !
  • 16h48 : Un groupe conservateur met 700 000 dollars derrière le sénateur Josh Hawley du GOP, qui a été le premier à refuser de certifier Biden. Le fonds des Conservateurs du Sénat a mis 700 000 dollars derrière le sénateur du GOP Josh Hawley, qui est devenu la personnalité politique la plus populaire du Missouri. Cela fait suite aux attaques dont Hawley a fait l’objet pour avoir représenté ses électeurs et contesté les votes électoraux lors de l’élection de 2020. Cet argent compensera une partie de l’argent qu’il a perdu.
  • 16h39 : Le GOP va probablement gagner un autre siège à la Chambre

    Nous sommes le 30 janvier et nous avons encore une élection à la Chambre des représentants qui n’est pas encore décidée. La candidate républicaine Claudia Tenney est en tête à New York, avec 122 voix.
  • 16h10 : Un jour de congé « Donald J. Trump Day ». Les Républicains de l’Ohio ont demandé que le 14 juin (date de naissance de Trump) soit le « Donald J. Trump Day » dans l’Ohio. Ils ont déclaré que c’est « pour célébrer l’un des plus grands présidents de l’histoire américaine ».
  • 16h00 : Nigel Farage a salué la rébellion des petits porteurs de GameStop comme le successeur naturel des mouvements populistes de Brexit et Donald Trump.
  • 15h51 : La ville Démocrate de Chicago voit apparaître des agents de sécurité pour assurer la sécurité des citoyens pendant qu’ils font le plein d’essence.
  • 15h44 : Cancel culture : Antonio Sabato Jr., acteur, producteur et réalisateur, affirme qu’il en a tout simplement fini avec le parti pris « gauchiste » d’Hollywood qui lui a fait perdre des opportunités en raison de son soutien à l’ancien président Trump,
  • 15h40 : La sénatrice de l’État du Nouveau-Mexique, Crystal R. Diamond, réagit aux politiques « dangereuses » qui, selon elle, affectent son propre district : Biden a fait arrêter la construction du mur frontalier alors qu’il ne reste plus que 750 mètres à construire au Nouveau-Mexique.
  • 15h29 : Le président Trump a signé 24 décrets en 100 jours. Près de 190 en quatre ans. Biden en a signé 42 en 9 jours. L’ancien vice-président des États-Unis Joe Biden, lorsqu’il se présentait contre le président Donald Trump, a déclaré qu’il n’utiliserait pas de décrets pour mettre en œuvre ses politiques car « on ne peut pas utiliser de décrets à moins d’être un dictateur ».

    Il a fait ce commentaire alors qu’on lui posait des questions sur sa politique fiscale. M. Biden avait déclaré qu’il dépendrait des votes au Congrès.
  • 11h41 : Le gouverneur du Texas a ordonné aux agences de l’Etat de poursuivre l’administration Biden pour ses actions climatiques qui « tuent l’emploi ». « Le Texas va protéger l’industrie pétrolière et gazière de tout type d’attaque hostile lancée depuis Washington D.C. », a déclaré M. Abbott.
  • 11h32 : Le comté de Maricopa, en Arizona, va procéder à un audit légal complet de ses systèmes de vote afin de dissiper les inquiétudes de certains électeurs. Mais le Sénat de l’État de l’Arizona a engagé sa propre société d’audit judiciaire indépendante pour analyser les résultats de 2020.
  • 11h24 : Mitch McConnell, leader de la minorité au Sénat, a fortement critiqué jeudi les actions de l’administration Biden en matière de politique énergétique, qu’il a collectivement qualifié de « new deal vert au coup par coup ».
  • 11h18 : Corruption : Doug Jones, ancien sénateur démocrate de l’Alabama, rejoindra CNN en tant que commentateur politique après avoir perdu son siège en novembre.
  • 11h02 : Ilhan Omar a promis de faire éjecter du Congrès la représentante républicaine de Géorgie, Marjorie Taylor Greene, si la direction du GOP refusait d’agir. Taylor Greene a déposé des articles de mise en accusation contre Biden, ce qui est interdit : ce n’est autorisé que contre Trump.
  • 10h51 : La même députée Marjorie Taylor Greene a publié vendredi une déclaration contre les sbires Démocrates et les journalistes qui tentent de la « sortir » par une campagne de diffamation massive. Cette déclaration a été faite juste après que la démocrate marxiste Cori Bush ait hurlé contre la députée Marjorie Taylor Greene puis ait menti à ce sujet — ne sachant pas que Taylor Greene avait tout filmé !
  • 10h35 : « Délibéré, intentionnel et dévastateur » : Des experts disent que les actions climatiques de Biden tuent déjà l’emploi.
  • 10h29 : Brian Karem, du magazine Playboy, déclare que l’adhésion à l’Association des correspondants de la Maison Blanche lui a été refusée, et il affirme que c’est parce qu’il a écrit un article critique à l’égard de l’association. Adieu la défense de la liberté d’expression par les journalistes.
  • 10h23 : Jacob Chansley, plus connu sous le nom de « chaman à cornes QAnon » qu’on a découvert sur les photos le 6 janvier lors de l’émeute au Capitole, est prêt à témoigner contre l’ancien président Trump dans son procès de destitution, affirmant que Trump l’a incité à l’émeute du Capitole.
  • 10h17 : Joe Biden va créer une « Task Force pour le regroupement familial » dans la foulée des ordonnances d’immigration. Les Français connaissent les conséquences catastrophiques du regroupement familial.
  • 10h13 : Johnson et Johnson a annoncé que son vaccin contre le coronavirus était efficace à 72 %, mais seulement à 57 % contre la nouvelle souche sud-africaine.
  • 10h07 : Twitter a suspendu le compte du média Gateway Pundit pour avoir publié la décision du tribunal de Virginie sur les votes par correspondance, en prétendant que la décision du tribunal incite à la violence !
  • 10h04 : La société « My Pillow » annonce des retards dans les expéditions suite à un « soutien massif » de la société et de son fondateur Mike Lindell. La semaine dernière, la nouvelle a été annoncée que Dominion Voting Systems avait menacé le PDG de My Pillow, Mike Lindell en diffamation, et des appels au boycott massifs ont été lancés par la gauche contre la marque.
  • 10h00 : Le FBI a induit l’Amérique en erreur – Les bombes artisanales découvertes au siège du parti Démocrate et du GOP à Washington y ont été placées le 5 janvier et non le 6 janvier comme l’a affirmé le FBI.

    C’est une preuve supplémentaire que l’émeute du Capitole était planifiée à l’avance et que Donald Trump n’a rien à voir avec.
  • 09h59 : Cancel Culture : Sephora coupe ses liens avec une influenceuse parce qu’elle est conservatrice.
  • 09h57 : Neuf jours après l’inauguration de Biden, le juge de Virginie déclare illégales les modifications apportées à la loi électorale de l’Etat qui ont permis de compter les votes par correspondance tardifs et sans cachet de la poste.
  • 09h58 : Le barreau de Géorgie demande à Lin Wood de se soumettre à un examen de santé mentale ou de se voir retirer sa licence de droit.
  • 09h56 : Quatre Démocrates du Texas demandent à Joe Biden d’annuler son décret mettant en pause les concessions pétrolières et gazières sur les terres fédérales. Dans une lettre, les représentants Démocrates Vicente Gonzalez de McAllen, Henry Cuellar de Laredo, Lizzie Pannill Fletcher de Houston et Marc Veasey de Fort Worth ont qualifié le décret de Biden de « terrible » et lui ont demandé de l’annuler, expliquant que l’interdiction va supprimer des emplois, diminuer le produit intérieur brut du pays, augmenter les importations de brut en provenance de pays étrangers et réduira les recettes fédérales, entre autres préoccupations.
  • 09h45 : 26 sénateurs Républicains demandent une rencontre avec Joe Biden pour discuter des récents décrets et des mesures réglementaires concernant le secteur énergétique national. Dans une lettre adressée à M. Biden, 26 sénateurs d’États où la croissance économique et l’emploi dépendent fortement de l’industrie du pétrole et du gaz, ont écrit qu’ils étaient « surpris » par les mesures du président qui mettent en péril des « centaines de milliers » d’emplois dans le secteur de l’énergie dans leurs États.
  • 09h42 : Les Démocrates, heureux du résultat et de la facilité à tricher, veulent maintenant généraliser le vote par correspondance.
  • 09h39 : Le Sénat de Caroline du Sud adopte le projet de loi « Heartbit » (battement de cœur) qui interdit la plupart des avortements. La loi rend illégal la quasi-totalité des avortements dans l’État, surmontant des années d’obstacles, grâce aux Républicains qui ont remporté de nouveaux sièges lors des élections.

    Le vote de 30-13 est probablement le dernier obstacle. Il a été adopté facilement par la Chambre au cours des années précédentes et le gouverneur Henry McMaster a déclaré à plusieurs reprises qu’il le signerait dès qu’il le pourrait.

    Le  » South Carolina Fetal Heartbeat and Protection from Abortion Act  » exige que les médecins utilisent une échographie pour essayer de détecter un battement de cœur fœtal s’ils pensent que les femmes enceintes sont à au moins huit semaines. S’ils détectent un battement de cœur, et que la grossesse n’est pas le résultat d’un viol ou d’un inceste, ils ne peuvent pas pratiquer l’avortement, sauf si la vie de la mère est en danger.

« Si cette loi est confirmée par les tribunaux, nous aurons sauvé des milliers de vies en Caroline du Sud chaque année. C’est une énorme victoire », a déclaré le leader de la majorité au Sénat, Shane Massey, un Républicain d’Edgefield.

  • Des projets de loi similaires ont été adoptés dans une douzaine d’autres États, mais ils sont bloqués par les tribunaux. Les défenseurs et les opposants du droit à l’avortement attendent de voir si la Cour suprême des États-Unis va peser le pour et le contre et dire si les interdictions les plus strictes sont constitutionnelles.
  • 06h40 : Sénateur Chuck Grassley : « Big Tech s’abaisse maintenant à censurer les PROCÉDURES OFFICIELLES DU SÉNAT en supprimant la vidéo du témoignage d’un médecin lors de l’audition de la commission de la Sécurité intérieure et des Affaires gouvernementales sur le Covid. Pendant des années, dans la presse et le public, j’ai fait pression pour une plus grande transparence dans le gouvernement. Apparemment, il y a trop de transparence pour les censeurs de Youtube.

    Le sénateur américain Ron Johnson a évoqué sur Fox News la récente action de YouTube qui a supprimé plusieurs vidéos de l’audition de la commission de la Sécurité intérieure et des Affaires gouvernementales de décembre 2020 sur les traitements COVID en phase précoce.

« Je pense que les médias sociaux ont atteint un nouveau palier en intensifiant leur censure. Ce qu’ils ont fait, c’est qu’ils ont retiré une vidéo YouTube d’un témoignage sous serment devant ma commission du Sénat américain. …

Le peuple américain ne pourra plus regarder ce que les sénateurs américains ont pu entendre lors de leur témoignage devant le Sénat des États-Unis sur le traitement précoce à l’ivermectine.

Il s’agit du témoignage du Dr Pierre Kory, membre d’un groupe de soins intensifs, de renommée mondiale, qui publie toutes sortes d’informations ».

« Je suppose que Google pense qu’ils sont juste beaucoup plus intelligents que les médecins de renommée mondiale, courageux, qui ont eu le courage et la compassion de traiter les patients COVID et de sauver des vies. Et maintenant, qu’en est-il ? C’est incroyable qu’ils aient retiré une vidéo d’un témoignage devant une commission du Sénat américain ».

  • 06h30 : Des millions d’Américains pensent que l’État de droit est mort dans le système truqué des États-Unis :
    • L’avocat du FBI qui a admis avoir menti pour obtenir un mandat de la FISA contre la campagne de Trump condamné à une période de probation,
    • le FBI a demandé à la cour de condamner à dix ans de prison les influenceurs des médias sociaux pour avoir reweté un mème contre Hillary Clinton.
  • 06h22 : Excellente nouvelle : Le mouvement Black Lives Matter, lié à 90% des émeutes de l’été 2020 en Amérique, qui ont fait 30 morts, nominé pour le prix Nobel de la paix. Voilà enfin une démonstration explicite de la folie d’inversion des valeurs du monde que nous vivons.
  • 06h12 : Symbole de l’Amérique de Biden : un énorme tronçon de la California Highway 1 a sombré dans l’océan suite à un glissement de terrain qui ressemble aux conséquences à craindre des actions progressistes de Biden.

    L’effondrement s’est produit à environ 20 km au sud de Big Sur, à 130 km au sud de San Jose.
  • 05h02 : Le département de la Justice de Biden a engagé un ancien avocat de de Hunter Biden qui le défend au pénal.

    L’ancien avocat de Hunter Biden a donc été choisi comme haut fonctionnaire du ministère de la Justice dans la nouvelle administration du président Biden. Lequel ministère va enquêter contre Hunter Biden ? Allons, allons…

    Nicholas McQuaid, nommé assistant par intérim de la division criminelle du ministère de la Justice de Biden, travaillait sur une affaire à New York avec Chris Clark, associé du cabinet d’avocats Latham & Watkins, qui a également représenté Hunter Biden. McQuaid a quitté le cabinet le jour où Biden a prêté serment.
  • 04h31 : Le choix de Biden pour le poste de haut responsable de l’Asie aurait travaillé pour un groupe à but non lucratif un peu particulier. Il serait lié à une campagne d’influence menée par le parti communiste chinois.
  • 04h22 : Une vidéo montrant les Marines refusant de saluer Joe Biden le jour de l’inauguration a beaucoup circulé et provoqué des gorges chaudes et des moments de joie. Il s’agit d’un fake. Le clip d’une minute montre bien Joe Biden et sa femme Jill entrant au Capitole américain alors que les Marines tiennent la porte ouverte et ne le saluent pas.

    Le clip est authentique. Cependant, la vidéo a été prise avant que Biden ne prête serment en tant que 46ème président.

    Le capitaine Joseph Butterfield, officier des affaires publiques du corps des Marines, a confirmé que Biden était seulement président-élu au moment où la vidéo a été tournée et que « les Marines saluent toujours le président des États-Unis ».

    Comme Biden est entré au Capitole avant d’être assermenté, les Marines ont strictement suivi le protocole et n’étaient pas tenus de le saluer. Ce qu’on peut dire et qui semble plus proche de la réalité, et n’est pas moins significatif, c’est que les Marines pouvaient saluer Joe Biden et sa femme, et ont choisi de ne pas le faire.
  • 04h11 : « Pour l’amour du Christ, fais attention à toi. Ne te laisse pas entraîner dans quelque chose qui, avant tout, te ferait du mal. » Durant sa campagne, Biden a mis en garde son frère Frank et sa famille contre les affaires louches familiales, et il semble ne pas avoir été entendu.

    A peine une semaine après le début de sa présidence, Biden a déjà dû répondre de questions concernant sa famille. Une publicité d’un cabinet d’avocats faisant la promotion de la relation de Frank Biden avec le président a fait sensation lors de sa diffusion le jour de l’investiture. Sans oublier l’enquête fédérale sur le fils de Biden, Hunter, qui va inévitablement permettre d’examiner la façon dont Joe Biden entrave – ou pas – le cours de la justice, une critique souvent faite à Donald Trump, bien qu’ayant été prouvée totalement infondée par les enquêtes conduites à l’époque. James Biden est maintenant sous les projecteurs pour ses relations d’affaires.

    Morgan & Morgan, basé en Floride, et qui se présente comme « le plus grand cabinet d’avocats américain spécialisé dans les accidents et blessures » a mis son jet privé à disposition de Frank Biden pour l’envoyer assister à l’inauguration de son frère à Washington.

    Frank Biden n’est pas avocat mais travaille comme conseiller principal dans un autre cabinet d’avocats basé en Floride, le Berman Law Group.

    Morgan est un donateur Démocrate de premier plan qui a donné 355 000 dollars au Biden Victory Fund en août, selon les registres de financement des campagnes.

    L’associé de Frank Biden, Joe Abruzzo, a également participé à une discussion avec Frank Biden, jusqu’à ce qu’il soit élu greffier de la cour de circuit et contrôleur du comté de Palm Beach.

« En tant qu’homme d’affaires depuis des années, Frank est inondé d’offres et d’opportunités », a déclaré Joe Abruzzo.

Le cabinet d’avocats s’est vanté de sa relation avec le frère du président, dans une nouvelle publicité.

« Mon frère est un modèle pour la façon de faire son travail », déclare Frank Biden dans une annonce pour le cabinet Morgan parue dans le Daily Business Review.

« L’un de ses principes fondamentaux est qu’il ne faut jamais mettre en doute les motivations d’un autre homme ou d’une autre femme, ni les blâmer. De cette façon, on évite de créer une disparité qui empêche toute forme de rapprochement. Vous pouvez bien sûr remettre en question le jugement de quelqu’un, et c’est ce que nous faisons en portant les affaires devant les tribunaux ».

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

5.1K
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz