Publié par Team 100 jours le 8 janvier 2021

Vendredi 5 février 2021

  • Tom Cotton a déclaré que la loi DREAM, si elle était adoptée, permettrait d’étendre l’amnistie aux étrangers en situation irrégulière ayant fait l’objet de condamnations pénales.
  • La politique de « capture et de libération » de Joe Biden ouvre grand la frontière sud.
  • L’administration Biden tentent de ne pas retenir l’afflux croissant de migrants économiques qui traversent la frontière américaine.
  • Nous y revoilà : un grand groupe de migrants, très probablement des faux demandeurs d’asile aux États-Unis, a été repéré en direction du nord par un itinéraire ferroviaire.

    L’immigration illégale, plus la chute de l’économie, coûtera aux Démocrates le Congrès dans deux ans et la présidence dans quatre ans.
  • M. Biden s’engage à nouveau en faveur d’un leadership mondial (Obama voulait que l’ONU contrôle le monde), en renversant le programme « America First ».

    Le président Joe Biden a détaillé jeudi son plan pour mettre fin à la diplomatie « America first » de l’ancien président Donald Trump et revenir au mondialisme où « l’autre » peuple compte plus que le sien.
  • Liz Cheney a voté contre le retrait de Marjorie Taylor Greene des commissions.
  • Le programme mondial de distribution de vaccins contre les coronavirus de l’OMS aurait réservé environ 2 millions de doses à la Corée du Nord – qui dit n’avoir eu aucun cas de contamination.
  • Le ministère de la Justice de l’administration Biden abandonne le procès intenté contre l’université Ivy League de Yale pour discrimination à l’admission des Asiatiques. C’est de la corruption : la discrimination est bien réelle.
  • Les Démocrates qui ont applaudi alors que des millions d’Américains ont été touchés par les émeutes tout l’été ont maintenant passé la nuit à la Chambre des représentants pour décrire en larmes leur propre traumatisme suite à une émeute dans laquelle aucun d’entre eux n’a été blessé.
  • La députée Greene dit qu’elle renonce aux théories du complot concernant le 11 septembre et les fusillades dans les écoles lors de son discours au Parlement : « Des mots que j’ai dits, et que je regrette… »
  • Au Texas, une nouvelle impulsion est donnée pour que l’État quitte l’Union et crée un pays indépendant.
  • « Ne tombez pas dans le piège des négociations avec la Chine », a déclaré l’ancien conseiller de Trump.

    La nouvelle administration américaine doit rester ferme dans ses relations avec Pékin et éviter de tomber dans les « pièges à négociations » astucieux du régime communiste.

    « Ne tombez pas dans le piège que Pékin tend sans cesse à l’administration, qui consiste à attirer les États-Unis dans une longue négociation formelle de niveau intermédiaire », a déclaré Matthew Pottinger, ancien conseiller adjoint à la sécurité nationale, dans son premier discours public depuis qu’il a quitté la Maison Blanche en janvier.

    M. Pottinger, dont le rôle a été essentiel dans l’élaboration de la politique chinoise de l’administration Trump, a fait ces remarques lors d’une table ronde organisée le 3 février par la Steven J. Green School of International and Public Affairs de l’Université internationale de Floride.

    Il a déclaré – notez bien car c’est très important pour comprendre la doctrine Trump – que l’ancien cabinet de la Maison Blanche n’a appris « à ne pas laisser la Chine mener la danse » qu’après une année de négociations aller-retour, et après avoir passé en revue les échanges précédents des deux dernières décennies dans lesquels les États-Unis se sont « retrouvés piégés », ce qui a conduit au « déficit commercial américain et à notre hémorragie de la propriété intellectuelle ».
  • Un juge fédéral de l’Oregon a rendu une décision pour fournir des vaccins COVID aux prisonniers avant les personnes âgées et les enseignants.
  • Le Mexique a forcé l’administration Biden à admettre des milliers de migrants aux États-Unis, mettant ainsi fin à la politique du « Rester au Mexique » en attendant leur audition devant un juge d’immigration – qui peut prendre plusieurs années, assez pour disparaître dans la nature en Amérique. Mercredi, les autorités mexicaines ont fermé des abris pour les migrants d’Amérique centrale en invoquant les préoccupations de COVID, qui a essentiellement forcé les migrants à dormir dans la rue.

    En outre, le gouvernement mexicain a cessé d’accepter les migrants qui avaient été refoulés de la frontière américaine dans le cadre de la politique « Restez au Mexique ».

    Trump avait obtenu cet accord avec le Mexique en menaçant de déclarer les cartels de drogue « organisations terroristes ».
  • Biden réduit son soutien à l’Arabie Saoudite, conformément à la politique pro-iranienne d’Obama.
  • Les chiffres sont tombés : le président Trump a été le fer de lance de la plus forte augmentation du marché de l’histoire des États-Unis.
  • Le FBI a visité le domicile d’un partisan de Trump qui travaillait à Washington, alors qu’il n’a même pas assisté aux émeutes du Capitole.
  • La Bank of America a secrètement fourni l’historique des achats de ses clients et a envoyé les données aux autorités fédérales après l’émeute au Capitole.
  • Mellissa Carone, candidate au GOP, déclare que son objectif est de s’assurer que les machines de vote Dominion soient retirées de tous les bureaux de vote du Michigan.
  • Tout en faisant don de son salaire annuel de 400 000 dollars sur quatre ans à diverses organisations caritatives, le président Trump a perdu 2 milliards de dollars de richesse – avec le sourire – pour sauver le pays. Cependant, il faut trente ans pour faire pousser un arbre, et 3 minutes pour le couper : Biden est en train de détruire quatre ans de réussites en 15 jours.
  • Alexandria Ocasio-Cortez prise dans un autre mensonge avec l’invention de son traumatisme au Capitole, se déchaîne et exige que BigTech empêche les gens de vérifier les faits qu’elle avance.
  • Biden signe un décret rétablissant et élargissant le « programme pour les réfugiés » malgré la pandémie en cours.
  • Pelosi intimide les sénateurs avant le procès de destitution de Trump : « Nous verrons si ce sera un Sénat de courage ou de lâcheté ».
  • Maxine Waters veut que le président Trump soit inculpé de meurtre avec préméditation.

    La Démocrate d’extrême gauche Maxine Waters qui s’était rendue célèbre en incitant à la violence contre l’entourage de Trump – mais comme c’est une Démocrate, elle a le droit – et incité ses partisans à attaquer et à agresser ceux de Trump en public, exige une mise en accusation criminelle contre Trump.
  • De nouvelles vidéo font surface du leader de l’insurrection antifa John Sullivan entraînant des soldats antifa et vendant du matériel antiémeute sur son site web.
  • Le Sénat de l’Arizona rédige une résolution menaçant d’arrêter le conseil des superviseurs du comté de Maricopa pour ne pas avoir remis les machines électorales Dominion et les bulletins de vote demandés pour expertise scientifique.
  • CNN admet même qu’il n’y a toujours pas de preuves que l’officier du Capitole Sicknick ait été tué par un coup à la tête le 6 janvier au Capitole.
  • Le gouvernement fédéral a gaspillé près d’un demi-milliard de dollars pour déployer des troupes de la Garde nationale dans la capitale américaine avant et après l’inauguration de Joe Biden.
  • Le marécage du GOP : Le parti Républicain a voté à huis clos pour maintenir la représentante du Wyoming, Liz Cheney, qui a voté l’impeachment de Trump, à son poste de leader de la Chambre.
  • La députée Marjorie Taylor Greene a été expulsée de ses deux commissions par la Chambre des représentants, une punition sans précédent que les Démocrates ont déclaré qu’elle a mérité en répandant des propos haineux.
  • Le Président Biden est-il vraiment pour les femmes après que son administration ait rejeté le congé parental pour des anciens fonctionnaires de Trump ? La députée Debbie Lesko en doute : « C’est un autre exemple de l’hypocrisie démocrate. »
  • Le président Trump démissionne de la Guilde des acteurs de cinéma (Screen Actors Guild)
  • Donald Trump répond aux ridicules allégations du membre Démocrate de la Chambre Jamie Raskin.

Même si les Démocrates pensaient [à offrir une aide de] 1 400 dollars depuis le début, le fait est que les électeurs ont entendu [de la bouche de Biden] et s’attendaient à 2 000 dollars « IMMÉDIATEMENT », et pas « peut-être 1 400 dollars à la fin du printemps ». Cela vaut-il vraiment la peine de perdre des électeurs Démocrates en 2022 et 2024 pour plus de 600 dollars ?

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

5.2K
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz