Publié par Team 100 jours le 8 janvier 2021

Mardi 26 janvier 2021

  • 23h40 : Le représentant de l’État du Texas, Kyle Biedermann, a présenté un projet de loi qui permettrait aux Texans de voter sur la sécession des États-Unis. Le projet de loi 1359 de la Chambre des représentants, également connu sous le nom de Texas Independence Referendum Act.
  • 23h05 : Voilà ce qu’on attendait : les conservateurs rendent à Biden la monnaie de sa pièce. Un juge fédéral du Texas nommé par Trump bloque l’interdiction de déportation de 100 jours de Biden.

    Le juge de district américain Drew Tipton a émis une ordonnance de restriction temporaire demandée par le Texas pour empêcher le président Biden d’appliquer une interdiction d’expulsion.

    Des juges fédéraux ont ainsi bloqué les décrets exécutifs de Trump qu’ils n’aimaient pas pendant quatre ans.
  • 17h13 : Dernière en date dans la lutte qui dure depuis un an sur le sort du pipeline Dakota Access – Un tribunal de Washington a convenu avec le juge de district que la servitude accordée sous Trump était illégale, mais n’ordonnera pas la fermeture du pipeline sans une étude d’impact environnemental.
  • 17h11 : Schumer demande à Biden de déclarer « l’urgence climatique », et dit qu’il « peut faire beaucoup, beaucoup de choses sous les pouvoirs d’urgence ». Cela porte un nom : la dictature que dénonce la gauche quand la droite est au pouvoir.
  • 17h08 : Les plans d’infrastructure de Biden pourraient rapporter 10 000 milliards de dollars à des entreprises amies. On appelle ça le capitalisme de connivence, pratique très utilisée en France.
  • 17h02 : Les Démocrates veulent instaurer un régime de parti unique aux États-Unis.

    Ils essaient d’utiliser les émeutes du Capitole américain comme excuse pour criminaliser la dissidence et bannir les voix conservatrices de la sphère publique. En même temps, ils espèrent utiliser leur majorité temporaire et mince au Congrès pour réécrire les règles régissant nos élections de manière à maintenir le Parti démocrate au pouvoir pour les décennies à venir. N’est-ce pas exactement ce que Dreuz a prédit depuis des mois ? Et vous ne l’avez entendu nulle part ailleurs.
  • 16h22 : Le Washington Post admet que Biden a tué 11 000 emplois dans le secteur de la construction.
  • 15h31 : Si le juge en chef Roberts a adopté la position juridique selon laquelle Trump est un citoyen privé et que Roberts n’a donc aucune obligation constitutionnelle de participer, qu’est-ce que cela signifie quant à la légitimité – ou l’illégitimité – de tout le cirque de la mise en accusation ? Humilier Trump et ses 74 millions d’électeurs au nom de la « réunification » voulue par Biden.
  • 14h49 : un des émeutiers du Capitole qui se faisait passer pour un pro-Trump est le frère d’un agent des services secrets en charge de la protection de Michelle Obama.
  • 13h11 : L’auteur de « Joe Biden non autorisé » affirme avoir constaté une baisse de 50% de la capacité mentale de Joe Biden
  • 09h12 : Les agents du FBI ont arrêté lundi le fondateur de « Walkaway », Brandon Straka, pour ses « actions » au Capitole américain le 6 janvier.
  • 07h30 : La Cour suprême refuse de prendre le procès sur les restrictions pandémiques sur les lieux de culte dans le Nevada.
  • 07h18 : Biden a annulé le décret Trump interdisant la participation des communistes chinois au réseau électrique américain : Le parti communiste chinois est en charge, et le contrôle du réseau électrique américain, en cas de conflit, est un cheval de Troie. Trump l’avait compris. Biden le sait aussi, mais la Chine le fait chanter : s’il n’accepte pas ce qu’elle demande, elle sort les dossiers de corruption.
  • 07h14 : Quand on est idiot, on reste idiot : La secrétaire de presse de la Maison Blanche de Biden déclare que l’interdiction de voyager de M. Trump était « xénophobe » car elle n’était pas « généralisée ». Evidemment : cela concernait les pays sans gouvernement capable de fournir des antécédents sur les personnes qui entraient en Amérique.
  • 07h05 : le détestable lèche-bottes d’USA Today signe la fin du journalisme. La page est tournée, le métier de journalisme qui consiste à douter du pouvoir et enquêter n’existe plus : toute une page avec en titre « Les chiens de Biden Champ et Major sont chez eux à la Maison Blanche, déclare la première dame Jill Biden ». Quel contraste avec les attaques permanentes contre Trump !
  • 06h58 : Quand les mots ne veulent plus rien dire, un média tombé dans la crétinerie idéologique comme Salon titre : « Donald Trump n’a pas déclenché de nouvelles guerres – mais il est l’un des plus grands présidents de guerre de l’histoire ». Cela me rappelle cette Démocrate juive qui accuse Trump d’avoir donné toute sa vie aux institutions juives ; d’avoir une fille convertie au judaïsme ; des petits enfants juifs ; et d’avoir été le plus grand président ami d’Israël, pour cacher son antisémitisme !
  • 06h44 : Le leader de la minorité au Sénat, Mitch McConnell a annoncé qu’un accord de partage du pouvoir au Sénat préserve la règle de flibustier (permettant au parti minoritaire de discuter un projet de loi qui lui déplait) après que deux sénateurs Démocrates ont confirmé qu’ils ne soutiendraient pas son abolition.
  • 06h23 : Taux d’approbation du travail de Biden (sondage Harris) :
    • Approuvent à 63%.
    • Désapprouvent 37%.
    • Echantillon : Républicains 36%, Démocrates 37%, Indépendants 25% (là est le piège : Harris ne dit pas si ce sont des Indépendants qui votent Démocrates ou Républicains – alors qu’il le sait).
  • 06h06 : Joe Biden a exigé que la Garde nationale reste dans la capitale pour le protéger pendant le procès de destitution de l’ancien président Trump jusqu’en mars. En août, lorsque Trump voulait envoyer la Garde nationale protéger les villes attaquées par antifa, les médias ont hurlé au fascisme, et quand Biden appelle la Garde nationale, c’est de la prévoyance…
  • 05h44 : Janet Yellen confirmée comme secrétaire au Trésor avec le soutien des deux partis.
  • 05h38 : Un juge déclare que la décision de l’État de Virginie autorisant de compter les bulletins de vote par correspondance sans cachet de la poste était illégal.

    Un juge de l’État a jugé illégale la règle du Virginia Board of Elections permettant aux fonctionnaires de compter les bulletins de vote qui sont arrivés sans cachet de la poste jusqu’à trois jours après l’élection.

    Le juge William Eldridge, de la Cour de circuit de Virginie, a déclaré que la loi de l’Etat sur les bulletins de vote postés en retard violait le statut de l’Etat et a interdit définitivement cette procédure lors des futures élections en Virginie, a annoncé lundi la Fondation juridique d’intérêt public (PILF). La PILF a poursuivi le comité électoral de l’État en octobre au nom de Thomas Reed, un fonctionnaire électoral du comté de Frederick, en Virginie.

    La décision de la Cour affectera les prochaines élections du gouverneur de Virginie et de la Chambre des délégués en novembre 2021.

« C’est une grande victoire pour l’État de droit », a déclaré le président et avocat du PILF, J. Christian Adams. « Ce décret de consentement donne à M. Reed tout la victoire : une interdiction permanente d’accepter des bulletins de vote sans cachet de la poste après le jour des élections, et c’est une perte pour les bureaucrates de Virginie qui ont dit que les bulletins pouvaient être acceptés sans ce tampon » qui permet toutes les fraudes.

  • 05h20 : Le sénateur Ted Cruz et ses collègues ont réintroduit un amendement constitutionnel visant à imposer des mandats limités aux membres du Congrès.

    L’amendement limiterait les sénateurs américains à deux mandats de six ans et les membres de la Chambre des représentants américains à trois mandats de deux ans.
  • 05h15 : Après avoir modifié le titre de l’ambassadeur des Etats Unis en Israël en « ambassadeur des Etats-Unis en Israël, à Gaza et en Cisjordanie », puis être revenu le lendemain sur la décision en raison des protestations au sein même de son propre parti, Biden vient de nommer un Américain d’origine palestinienne comme directeur principal du renseignement au Conseil de sécurité. Toute personne qui affirme que Biden sera un grand ami d’Israël est atteint de délires hallucinatoires.
  • 05h34 : La Cour suprême des Etats-Unis a ordonné lundi de refermer les procédures judiciaires engagées contre Donald Trump au nom d’une clause de la Constitution qui interdit à un président d’accepter des revenus d’origine étrangère.

    Les deux dossiers portaient sur le Trump hôtel de Washington et de New York. La Cour a jugé que les procès sont « caducs » puisque le président a quitté la Maison Blanche.

    Peu après l’élection du président en 2016, des procédures avaient été intentées à Washington et New York au nom de la « clause sur les émoluments » de la Constitution, qui interdit à toute personne occupant une fonction publique d’accepter des rétributions d’origine étrangère, sans accord du Congrès.

    Les plaignants estimaient que des délégations étrangères privilégiaient le Trump International Hotel, près de la Maison-Blanche dans l’espoir de s’attirer les bonnes grâces du président, en violation de cette règle.

    Les tribunaux avaient rendu des décisions contradictoires selon la couleur politique des juges, et la Cour suprême n’apportera finalement pas le dernier mot à cette question légale.
  • 05h12 : le « miracle » Biden : comme par hasard, alors que la pandémie n’a pas baissé, les restaurants des villes Démocrates sont subitement autorisés à rouvrir. Il y a là quelque chose de profondément cynique de la part de gouverneur qui n’ont pas hésité à tuer des centaines de commerces pour se débarrasser de Donald Trump : c’est le signe d’un mépris total pour les citoyens américains, qui passent bien après les aspirations personnes et la soif de pouvoir de politiciens corrompus jusqu’à la moelle. Ceci dit, si les citoyens les réélisent, qu’ils ne s’en prennent qu’à eux-même.
  • 04h59 : Nikki Haley rejette la mise en accusation et qualifie les actions de Trump de seulement « pas géniales » dans la période précédant l’insurrection du Capitole : « Foutez-lui la paix ».
  • 04h56 : Déclaration du bureau de Donald Trump : le 45e président des Etats Unis a ouvert le bureau de l’ancien président.

    Sa première action a été d’apporter son soutien à la candidature de Sarah Huckabee Sanders au poste de gouverneur de l’Arkansas.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

5.1K
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz