Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 janvier 2021

J’ai relevé une remarque faite par Jack Posobiec, elle est d’une puissance nucléaire : « Si Trump avait vraiment dit quelque chose qui incite à la violence, CNN le diffuserait en boucle du matin au soir. »

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

C’est la preuve par l’absurde, la preuve ultime quant on connaît l’obsession anti-Trump de CNN, que les accusations contre Trump sont mensongères, montées de toutes pièces par les Démocrates et les journalistes pour noircir sa présidence, effacer des mémoires tout ce qu’il a accompli, et réduire ses formidables quatre années de réussites et de victoires à trois heures d’émeute. C’est le travail des médias.

Cinq preuves irréfutables que Trump n’a pas incité à la violence

1 Le FBI a déclaré mardi (1) avoir reçu des informations « plusieurs semaines avant le 6 janvier » que des activistes planifiaient une « guerre » contre le Capitole, notamment en tuant des officiers. Ils ont même distribué des cartes du Capitole.

2 Le FBI a alerté avant le 6 janvier les forces de l’ordre de Washington D.C. par le biais du système d’alerte de la Joint Terrorism Task Force.

« Nous avons obtenu des renseignements selon lesquels un certain nombre d’individus prévoyaient de se rendre dans la région de Washington avec l’intention de provoquer des violences », a déclaré le directeur adjoint Steven M. D’Antuono.

« Nous avons immédiatement partagé ces informations, et des mesures ont été prises. »

https://www.fbi.gov/contact-us/field-offices/washingtondc/news/press-releases/fbi-assistant-director-in-charge-steven-m-dantuonos-remarks-at-press-briefing-regarding-violence-at-us-capitol-011221

3 Le FBI a « rendu visite » à certains des activistes et leur a « conseillé » de ne pas se rendre à Washington (2).

Le FBI a rendu visite à plus d’une douzaine d’extrémistes déjà sous enquête pour les exhorter à ne pas se rendre à Washington, ont déclaré de hauts responsables des forces de l’ordre.

https://www.nbcnews.com/news/crime-courts/fbi-nypd-told-capitol-police-about-possibility-violence-riot-senior-n1253646

4 NBC* : « Le département de police de New York a averti la police du Capitole, à l’avance, avoir des renseignements sur l’imminence de violences » (3).

Le département de police de la ville de New York a transmis des informations à la police du Capitole américain concernant la possibilité de violences lors des manifestations de mercredi contre le décompte du vote du Collège électoral.

https://www.nbcnews.com/news/crime-courts/fbi-nypd-told-capitol-police-about-possibility-violence-riot-senior-n1253646?cid=eml_nbn_20210110

5 Enfin, la chronologie des événements établie par le New York Times lui-même (4), au moyen de vidéos, montre que les manifestants ont commencé à s’en prendre au Capitole 20 minutes avant que Trump ne termine son discours.

Une vingtaine de minutes avant la fin du discours de Trump, des personnes dans la foule du Capitole harcèlent les officiers postés aux barricades et commencent à déclencher la violence. D’autres suivent le mouvement, jusqu’à ce qu’ils submergent violemment la police et fassent une brèche dans le périmètre extérieur du bâtiment.

https://www.nytimes.com/interactive/2021/01/12/us/capitol-mob-timeline.html

Catherine Herridge, Correspondante en chef des investigations pour @CBSNews arrive exactement à la même conclusion que le NYT, et explique comment, mercredi, un créneau décisif s’est dessiné entre 12h30 et 13h15 :

  • A 12h45, pendant que POTUS s’adressait au rassemblement, et avant de conclure, un groupe était déjà en train de pénétrer sur le terrain du bâtiment du Capitole.
  • A 12h45, une première bombe artisanale était découverte au quartier général du Comité national Républicain, et une deuxième bombe artisanale au Comité national Démocrate.
  • A 13h15, Les bombes artisanales ont pu être destinées à affaiblir davantage la sécurité ou mutiler les législateurs qui évacuaient.

Conclusion

Ces preuves soulèvent la question essentielle de toute cette affaire : Comment le président Trump a-t-il pu inciter à une attaque contre le Capitole qui a été planifiée plusieurs semaines avant, et a commencé avant la fin de son discours (où il a d’ailleurs parlé de marche pacifique) ?

La question est rhétorique : Trump ne pouvait pas avoir incité à la violence.

La question subsidiaire est celle-ci : puisqu’il est normal et compréhensible que les Démocrates du Congrès soient assez corrompus pour refuser de tenir compte de ces preuves ; qu’il est normal est compréhensible que des élus Républicains anti-Trump corrompus, qui pendant 4 ans ont eu du mal à mener leurs petites combines, se soient vengés ; qu’il est normal que la presse, corrompue jusqu’à la moelle, mette toute l’affaire sur le dos du président ; puisque tout ceci est normal, y a-t-il eu complicité des Démocrates ?

Que savaient Nancy Pelosi et les autres dirigeants du Congrès ? Mitch McConnell ? Chuck Schumer ? Quand ont-ils su qu’il y aurait des violences ? Pourquoi ont-ils décliné l’offre du Pentagone d’envoyer des gardes nationaux pour renforcer la police du Capitole avant l’attaque ? Pourquoi le président et ses collaborateurs n’ont-ils pas été informés, avant son discours, que des violences étaient attendues ? Pour l’empêcher de faire des appels au calme ?

Même le très à gauche Atlantic publie (5) « L’inaction de la police du Capitole était voulue ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.fbi.gov/contact-us/field-offices/washingtondc/news/press-releases/fbi-assistant-director-in-charge-steven-m-dantuonos-remarks-at-press-briefing-regarding-violence-at-us-capitol-011221
  2. https://www.nbcnews.com/news/crime-courts/fbi-nypd-told-capitol-police-about-possibility-violence-riot-senior-n1253646
  3. https://www.nbcnews.com/news/crime-courts/fbi-nypd-told-capitol-police-about-possibility-violence-riot-senior-n1253646?cid=eml_nbn_20210110
  4. https://www.nytimes.com/interactive/2021/01/12/us/capitol-mob-timeline.html
  5. https://www.theatlantic.com/culture/archive/2021/01/inaction-capitol-police-was-design/617590/

*je ne mentionne aucun média de droite, intentionnellement, vu l’importance qui a été donnée à cette affaire par les mêmes médias qui apportent les preuves contraires à leurs accusations

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz