Publié par Magali Marc le 13 janvier 2021

Le Président Donald Trump a averti mardi (le 12 janvier) que les efforts déployés par les entreprises de haute technologie pour le déplatformer, lui et ses partisans, constituent une « grosse erreur » qui ne fera qu’irriter encore plus les Américains. Concernant la tentative d’Impeachment amorcée par le Démocrates de la Chambre des Représentants, le Président a dit que ce n’est que « …la continuation de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire de la politique… c’est absolument ridicule. Cette tentative d’impeachment provoque une colère énorme (…).»

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Charlie Spiering, paru sur le site de Breitbart , le 12 janvier.

******************

Donald Trump : « les Big Tech font une terrible erreur ».

« Je pense que les entreprises de haute technologie (Big Tech) font une chose horrible pour notre pays et je crois que ce sera pour eux une erreur catastrophique », a déclaré M. Trump.

Le Président Trump a parlé aux journalistes avant de quitter la base d’Andrews à bord d’Air Force One pour visiter le mur construit sur la frontière sud à Alamo, au Texas.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

M. Trump a déclaré qu’il avait mis tout le monde en garde contre le pouvoir et l’influence excessifs exercés par les Big Tech tout au long de sa présidence, ajoutant que les décisions prises par ces derniers allaient se répercuter dans le monde entier.

« Ils divisent les gens et ils révèlent ce que je prévoyais depuis longtemps. Les gens n’ont pas réagi, mais je pense que les Big Tech ont commis une terrible erreur, et c’est très mauvais pour notre pays. Cela conduit d’autres à faire la même chose ».

Il s’est dit particulièrement préoccupé par ce que les entreprises de Silicon Valley lui avaient fait subir, ainsi qu’à ses partisans, dans les jours qui ont suivi la manifestation devant le Capitole la semaine dernière.

« Cela cause beaucoup de problèmes et beaucoup de dangers. C’est une grave erreur », a-t-il déclaré. « Ils ne devraient pas faire ça. »

Facebook et Twitter ont interdit définitivement les comptes de médias sociaux du président.
Google, Apple et Amazon ont agi simultanément pour bannir Parler, un site conservateur, concurrent de Twitter, de toutes leurs plateformes et services d’hébergement sur le Web.

Le Président Trump a mis en garde contre la colère qui s’est développée après ces actions de Big Tech contre les conservateurs et contre ses partisans.

« Ils provoquent un contre-mouvement quand ils font cela. Je n’ai jamais vu une telle colère comme celle que je vois en ce moment, et c’est une chose terrible Il faut toujours éviter la violence ».

M. Trump a également contesté les affirmations selon lesquelles son discours lors du rassemblement devant la Maison Blanche la semaine dernière aurait inspiré les actes violents qui ont eu lieu au Capitole.

« Les gens ont pensé que ce que j’ai dit était tout à fait approprié ».

Il a comparé sa propre rhétorique à celle des leaders politiques démocrates qui n’ont pas condamné la violence lors des émeutes de Black Lives Matter l’été dernier :

« Si vous regardez ce que d’autres personnes ont dit, des politiciens de haut niveau, à propos des émeutes, cet été, les horribles émeutes de Portland et de Seattle et de divers autres endroits, c’était un vrai problème (…) ».
Il a également souligné le fait qu’il a demandé aux manifestants qui dénonçaient les fraudes électorales, de le faire « pacifiquement » sur la colline du Capitole, bien que cela soit rapidement devenu violent.

« Ils ont analysé mon discours, mes paroles et mon dernier paragraphe, ma dernière phrase et tout le monde a pensé que (ce que j’ai dit) était tout à fait approprié », a-t-il dit, en se référant à son discours du 6 janvier devant la Maison Blanche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Breitbart

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

30
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz