Publié par Dreuz Info le 16 janvier 2021

Vendredi 15 janvier 2021, le Président Trump a proclamé (1) que le Jour de Martin Luther King Jr serait désormais une fête nationale.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Le 28 août 1963, un siècle seulement après la Proclamation d’Emancipation, le révérend Dr Martin Luther King, Jr. a conduit plus de 200 000 Américains dans une marche sur Washington à la recherche d’emplois et de liberté pour tous.

Debout sur les marches du Lincoln Memorial, il a appelé les Américains « à s’asseoir ensemble à la table de la fraternité » et à tenir notre promesse de vie, de liberté et de poursuite du bonheur pour tous. En ce jour historique, et tout au long de sa vie, le Dr King a illustré la quintessence de la conviction américaine selon laquelle nous laisserons à nos enfants un avenir plus radieux et plus prospère. Aujourd’hui, nous honorons et célébrons le Dr. King, un géant du mouvement des droits civiques dont la résistance non-violente aux injustices de son époque – ségrégation raciale, discrimination en matière d’emploi et déni du droit de vote – a éclairé notre nation et le monde.

Face aux tumultes et aux bouleversements, le Dr King nous a rappelé de toujours faire face à la colère avec compassion afin de vraiment « guérir les blessures, redresser les torts et changer la société ». C’est dans ce même esprit de pardon que nous nous réunissons pour panser les blessures des injustices passées en nous rassemblant les uns les autres sans distinction de race, de sexe, de croyance ou de religion, et en nous élevant au niveau des premiers principes inscrits dans nos documents fondateurs. En effet, le Dr King a décrit notre Constitution et notre Déclaration d’indépendance comme des billets à ordre laissés par nos Pères fondateurs pour que « chaque Américain en devienne l’héritier ». Son rêve, enraciné dans le rêve américain, était que nos enfants puissent être « jugés non pas sur la couleur de leur peau, mais sur le contenu de leur caractère ». Ce rêve, espérait-il, permettrait enfin à tous les peuples de connaître la liberté.

Comme l’a déclaré le Dr King en 1961, au cœur de son rêve se trouve « l’égalité des chances ». Pour le Dr. King, la marche vers les droits civils est étroitement liée à l’émancipation économique.

Mon administration a pleinement adhéré à cet esprit, en prenant des mesures historiques pour créer des emplois et améliorer la situation de toutes les communautés de notre pays et en atteignant le taux de chômage le plus bas jamais enregistré pour les Noirs américains.

  • Grâce à la loi de 2017 sur la réduction des impôts et l’emploi, nous avons créé près de 9 000 zones d’opportunité qui ont généré plus de 75 milliards de dollars de nouveaux investissements dans les quartiers en difficulté.
  • Mon administration a soutenu les remarquables collèges et universités noirs historiques (HBCU) de notre nation de plusieurs façons, notamment en créant le conseil consultatif du président sur les HBCU, en autorisant plus de 85 millions de dollars de financement pour ces établissements dans le cadre de la loi FUTURE et en allouant 930 millions de dollars à l’aide d’urgence à l’enseignement supérieur dans le cadre de la loi CARES.
  • En tant que président, je me suis pleinement engagé en faveur de l’autonomisation éducative et économique des communautés minoritaires et des jeunes de notre nation – et les progrès que nous avons accomplis doivent se poursuivre à l’avenir.

Il est plus clair que jamais que nous ne pouvons plus permettre que le rêve américain soit repoussé pour les Noirs américains. Cependant, dans cette marche vers l’égalité, nous ne pouvons permettre à aucune « protestation créative de dégénérer en violence physique ». En tant qu’étudiant de la non-violence, le Dr King nous a demandé de ne pas « satisfaire la soif de liberté en buvant à la coupe de l’amertume et de la haine ». Dans l’effort national pour atteindre la liberté et l’égalité, et dans cet amour partagé de la patrie, nous devons nous efforcer de toutes nos forces d’honorer les billets à ordre dont nous ont dotés nos Pères fondateurs, comme le Dr King le souhaitait ardemment.

Avec le même rêve, la même foi et le même espoir que ceux défendus par le révérend Martin Luther King junior, nous nous engageons à préserver son héritage et à remplir notre obligation sacrée de protéger les droits inaliénables de tous les Américains.

Par conséquent, je soussigné, DONALD J. TRUMP, Président des États-Unis d’Amérique, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par la Constitution et les lois des États-Unis, proclame le 18 janvier 2021, jour férié fédéral de Martin Luther King, Jr. En ce jour, j’encourage tous les Américains à s’engager à nouveau dans le rêve du Dr King en accomplissant des actes de service aux autres, à leur communauté et à notre nation.

EN FOI DE QUOI, j’ai apposé ma signature en ce quinzième jour de janvier, en l’an de grâce deux mille vingt-et-un, et de l’indépendance des États-Unis d’Amérique le deux cent quarante-cinquième.

Réaction putride des journalistes

Pendant et après la signature de la proclamation, vendredi matin à la Maison-Blanche, des voyous journalistes ont commencé à crier des questions au président Donald Trump à propos de rumeurs rapportées comme toujours par des sources anonymes, selon lesquels Trump aurait utilisé le mot « trou du cul du monde » pour décrire des pays en difficulté lors d’un débat sur l’immigration avec les législateurs dans le Bureau ovale jeudi.

Un journaliste a crié le mot « trou de merde » à Trump, lui demandant s’il avait utilisé ce mot. Une autre journaliste, April Ryan, a crié à plusieurs reprises à Trump, lui demandant s’il était raciste. Quand ils sont devant Biden, ils lui demandent ce qu’il a mangé comme glace aujourd’hui. Et ça se dit journaliste.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.whitehouse.gov/presidential-actions/proclamation-martin-luther-king-jr-federal-holiday-2021/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz