Publié par Pierre Rehov le 17 janvier 2021
Le sourire d’un président fier à juste titre de ses accomplissements.

Avant que le virus chinois n’envahisse les cotes américaines et le reste du monde, l’administration Trump avait bâti l’économie la plus prospère du monde. Sans cette attaque bactériologique du parti communiste chinois dans le cadre d’une hégémonie mondiale rampante et inquiétante, il est certain que le boum économique généré par les dérégularisations se serait poursuivi, apportant une prospérité sans précédent au monde libre. Le bilan de l’administration Trump est, de loin, le plus spectaculaire depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Un boum économique sans précédent

  • L’Amérique a créé 7 millions de nouveaux emplois, soit plus de trois fois les prévisions des experts du gouvernement.
  • Le revenu des familles de classe moyenne a augmenté de près de 6 000 dollars, soit plus de cinq fois plus que pendant toute l’administration précédente.
  • Le taux de chômage a atteint 3,5 %, le plus bas depuis un demi-siècle.
  • Il a atteint 40 mois d’affilée avec plus d’offres d’emploi que d’embauches.
  • Plus d’Américains ont déclaré avoir un emploi que jamais auparavant – près de 160 millions.
  • Le nombre de demandes d’allocations chômage a atteint son niveau le plus bas depuis près de 50 ans.
  • Le nombre de demandeurs d’assurance-chômage par rapport à la population a atteint son plus bas niveau jamais enregistré.
  • Les revenus ont augmenté dans toutes les zones métropolitaines des États-Unis pour la première fois depuis près de trois décennies.

Un avenir plus prometteur et plus riche en opportunités pour les citoyens de tous horizons.

  • Les taux de chômage des Afro-Américains, des Hispano-Américains, des Asiatiques, des Amérindiens, des anciens combattants, des personnes handicapées et des personnes sans diplôme d’études secondaires ont tous atteint des records de baisse.
  • Le chômage des femmes a atteint son taux le plus bas depuis près de 70 ans.
  • Près de 7 millions de personnes ont bénéficié de coupons alimentaires.
  • Le taux de pauvreté des Afro-Américains et des Hispano-Américains a baissé comme jamais auparavant.
  • L’inégalité des revenus a diminué pendant deux années consécutives, et ce pour la première fois en plus d’une décennie.
  • Les 50 % de ménages américains les plus pauvres ont vu leurs revenus nets augmenter de 40 %.
  • Les salaires ont augmenté le plus rapidement pour les travailleurs à faible revenu et les cols bleus – une augmentation de 16 %.
  • L’accession à la propriété des Afro-Américains est passée de 41,7 % à 46,4 %.

Les emplois, les usines et les industries sont revenus aux États-Unis.

  • Plus de 1,2 million d’emplois ont été créés dans le secteur manufacturier et la construction.
  • Mise en place de politiques visant à ramener les chaînes d’approvisionnement de l’étranger.
  • En 2018, l’optimisme des petites entreprises a battu un record vieux de 35 ans.

Des chiffres records à la bourse.

  • Le DOW a dépassé les 20 000 pour la première fois en 2017 et a atteint 30 000 en 2020.
  • Le S&P 500 et le NASDAQ ont atteint des records à plusieurs reprises.

Reconstruire et investir dans l’Amérique rurale.

  • Signature d’un décret sur la modernisation du cadre réglementaire pour les produits agricoles biotechnologiques, qui met sur le marché de nouvelles technologies innovantes dans l’agriculture et l’élevage américains.
  • Renforcement de l’économie rurale américaine par l’investissement de plus de 1,3 milliard de dollars dans le cadre du programme ReConnect du ministère de l’agriculture pour mettre en place une infrastructure à haut débit dans les zones rurales américaines.

Un retour économique record en rejetant les verrouillages généralisés.

  • Une enquête Gallup d’octobre 2020 a révélé que 56 % des Américains ont déclaré que leur situation s’était améliorée pendant une pandémie par rapport aux quatre années précédentes.
  • Au cours du troisième trimestre 2020, l’économie a connu un taux de croissance de 33,1 %, soit la croissance du PIB la plus rapide jamais enregistrée.
  • Depuis la fin du blocage dû au coronavirus (voulu par les Démocrates), l’économie a permis de rétablir plus de 12 millions d’emplois, soit plus de la moitié des emplois perdus.
  • Les emplois ont été récupérés 23 fois plus vite que lors de la reprise de l’administration précédente.
  • Le chômage est tombé à 6,7 % en décembre, après avoir atteint un pic pandémique de 14,7 % en avril – battant ainsi les attentes d’un taux de chômage bien supérieur à 10 % jusqu’à la fin de 2020.
  • Sous l’administration précédente, il a fallu 49 mois pour que le taux de chômage passe de 10 % à moins de 7 %, contre seulement 3 mois pour l’administration Trump.
  • Depuis avril, le taux de chômage des Hispaniques a baissé de 9,6 %, celui des Asiatiques de 8,6 % et celui des Noirs de 6,8 %.
  • 80 % des petites entreprises sont désormais ouvertes, contre 53 % seulement en avril.
  • La confiance des petites entreprises a atteint un nouveau sommet.
  • La confiance des constructeurs de maisons a atteint un niveau record et les ventes de maisons ont atteint leur plus haut niveau depuis décembre 2006.
  • L’optimisme des fabricants a presque doublé.
  • La valeur nette des ménages a augmenté de 7,4 billions de dollars au deuxième trimestre 2020 pour atteindre 112 billions de dollars, un record absolu.
  • Les prix des logements ont atteint un niveau record à la baisse.
  • Les États-Unis ont rejeté les mesures de verrouillage paralysantes qui écrasent l’économie et infligent d’innombrables préjudices à la santé publique, et ont plutôt rouvert leur économie en toute sécurité.
  • La confiance des entreprises est plus élevée en Amérique que dans tout autre pays du G7 ou de l’Union européenne.
  • Stabilisation des marchés financiers américains avec la mise en place d’un certain nombre d’installations soutenues par le département du Trésor à la Réserve fédérale.

Allégements fiscaux pour la classe moyenne

Un allégement fiscal historique de 3 200 milliards de dollars et la réforme du code des impôts.

  • Signature de la loi sur la réduction des impôts et l’emploi – le plus grand train de réformes fiscales de l’histoire.
  • Plus de 6 millions de travailleurs américains ont bénéficié d’augmentations de salaire, de primes et d’avantages sociaux accrus grâce aux réductions d’impôts.
  • Une famille type de quatre personnes gagnant 75 000 dollars a bénéficié d’une réduction d’impôt sur le revenu de plus de 2 000 dollars, ce qui a réduit de moitié sa facture fiscale.
  • La déduction standard a été doublée, les premiers 24 000 dollars gagnés par un couple marié étant totalement exonérés d’impôts.
  • Doublement du crédit d’impôt pour enfants.
  • La taxe sur les successions, ou impôt sur les décès, a été pratiquement éliminée.
  • Réduction du taux d’imposition des entreprises de 35 % – le plus élevé du monde développé – à 21 %.
  • Les petites entreprises peuvent désormais déduire 20 % de leurs revenus professionnels.
  • Les entreprises peuvent désormais déduire 100 % du coût de leurs investissements en capital l’année où l’investissement est réalisé.
  • Depuis l’adoption des réductions d’impôts, la part de la richesse totale détenue par la moitié inférieure des ménages a augmenté, tandis que la part détenue par le 1 % supérieur a diminué.
  • Plus de 400 entreprises ont annoncé des primes, des augmentations de salaire, de nouvelles embauches ou de nouveaux investissements aux États-Unis.
  • Plus de 1 500 milliards de dollars ont été rapatriés aux États-Unis depuis l’étranger.
  • La baisse du coût des investissements et l’augmentation du rendement du capital ont entraîné une croissance plus rapide de la classe moyenne, des salaires réels et de la compétitivité internationale.

Les emplois et les investissements se déversent dans les zones d’opportunité.

  • Près de 9 000 zones d’opportunité ont été créées, dans lesquelles les plus-values sur les investissements à long terme sont imposées à zéro.
  • Les désignations de zones d’opportunité ont augmenté la valeur des propriétés en leur sein de 1,1 %, créant une richesse estimée à 11 milliards de dollars pour près de la moitié des résidents des zones d’opportunité qui possèdent leur propre maison.
  • Les zones d’opportunité ont attiré 75 milliards de dollars en fonds et ont généré 52 milliards de dollars de nouveaux investissements dans des communautés en difficulté économique, créant au moins 500 000 nouveaux emplois.
  • Environ un million d’Américains seront arrachés à la pauvreté grâce à ces nouveaux investissements.
  • Les investissements de capitaux privés dans les entreprises des zones d’opportunité ont été près de 30 % plus élevés que les investissements dans des entreprises de zones similaires qui n’ont pas été désignées comme zones d’opportunité.

Déréglementation massive

Fin de l’assaut réglementaire contre les entreprises et les travailleurs américains.

  • Au lieu de 2 pour 1, nous avons éliminé 8 anciens règlements pour chaque nouveau règlement adopté.
  • Nous avons fourni au ménage américain moyen un supplément de 3 100 $ par an.
  • Réduit le coût direct de la conformité réglementaire de 50 milliards de dollars, et réduira les coûts de 50 milliards de dollars supplémentaires pour la seule année fiscale 2020.
  • Suppression de près de 25 000 pages du registre fédéral – plus que tout autre président. L’administration précédente a ajouté plus de 16 000 pages.
  • A mis en place l’Initiative des gouverneurs sur l’innovation réglementaire afin de réduire les réglementations obsolètes aux niveaux des États, des collectivités locales et des tribus.
  • Il a signé un décret pour permettre aux entreprises de proposer plus facilement des plans de retraite.
  • Signature de deux décrets pour accroître la transparence des agences fédérales et protéger les Américains et leurs petites entreprises contre les abus administratifs.
  • Modernisation de la loi sur la politique environnementale nationale (NEPA) pour la première fois depuis plus de 40 ans.
  • Réduit les délais d’approbation des grands projets d’infrastructure de 10 ans ou plus à 2 ans ou moins.
  • A aidé les banques communautaires en signant une loi qui a réduit les dispositions coûteuses de la loi Dodd-Frank.
  • Création du Conseil de la Maison Blanche sur l’élimination des obstacles réglementaires au logement abordable afin de réduire le coût du logement.
  • Suppression des réglementations qui menaçaient le développement d’un internet fort et stable.
  • A assoupli et simplifié les restrictions sur les lancements de fusées, ce qui a contribué à stimuler les investissements commerciaux dans les projets spatiaux.
  • Publication d’une stratégie pangouvernementale visant à assurer le leadership américain dans le domaine de la technologie des véhicules automatisés.
  • Rationalisation des réglementations en matière d’efficacité énergétique pour les familles et les entreprises américaines, notamment en préservant les ampoules abordables, en améliorant l’utilité des pommes de douche et en permettant de gagner du temps avec les lave-vaisselle.
  • Suppression des réglementations inutiles qui restreignent l’industrie des fruits de mer et entravent la création d’emplois.
  • Modernisation de la réglementation du ministère de l’agriculture en matière de biotechnologie afin de mettre l’Amérique en tête du développement de nouvelles technologies.
  • A pris des mesures pour suspendre les réglementations qui auraient ralenti notre réponse à COVID-19, notamment en levant les restrictions imposées aux fabricants pour qu’ils produisent plus rapidement des ventilateurs.

Nous avons réussi à réduire la lourdeur de la réglementation.

  • A annulé la règle de l’administration précédente « Favoriser le logement équitable » (AFFH), qui aurait aboli le zonage des logements individuels pour construire des appartements à faible revenu subventionnés par le gouvernement fédéral.
  • Publication d’une règle finale sur la norme d’impact disparate de la loi sur le logement équitable (Fair Housing Act).
  • Élimination de la règle sur les eaux des États-Unis et remplacement de celle-ci par la règle sur la protection des eaux navigables, ce qui apporte un soulagement et une certitude aux agriculteurs et aux propriétaires.
  • Abrogé les règlements coûteux de l’administration précédente en matière d’économie de carburant en finalisant la règle SAFE (Safer Affordable Fuel Efficient Vehicles), qui rendra les voitures plus abordables et réduira le prix des nouveaux véhicules d’environ 2 200 dollars.

Les Américains ont désormais plus d’argent dans leurs poches.

  • La déréglementation a eu un impact particulièrement bénéfique sur les Américains à faible revenu qui paient une part beaucoup plus importante de leurs revenus pour une surréglementation.
  • La réduction des formalités administratives dans le secteur de la santé a permis aux Américains de bénéficier de soins de santé plus abordables et d’économiser près de 10 % sur les médicaments délivrés sur ordonnance.
  • Les efforts de déréglementation ont permis à la communauté médicale de réaliser des économies estimées à 6,6 milliards de dollars – avec une réduction de 42 millions d’heures de travail de conformité réglementaire jusqu’en 2021.
  • Les obstacles gouvernementaux à la liberté individuelle et au choix des consommateurs en matière de soins de santé ont été supprimés.
  • Une fois pleinement en vigueur, les 20 mesures de déréglementation majeures prises par l’administration Trump devraient permettre aux consommateurs et aux entreprises américaines d’économiser plus de 220 milliards de dollars par an.
  • A signé 16 textes de loi de déréglementation qui entraîneront une augmentation de 40 milliards de dollars des revenus réels annuels.

Commerce équitable et réciproque

Obtention d’accords commerciaux historiques pour défendre les travailleurs américains.

  • S’est immédiatement retirée du partenariat transpacifique (TPP), néfaste pour l’emploi.
  • A mis fin à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et l’a remplacé par le tout nouvel accord États-Unis-Mexique-Canada (USMCA).
  • L’USMCA contient de nouvelles et puissantes protections pour les fabricants américains, les constructeurs automobiles, les agriculteurs, les producteurs laitiers et les travailleurs.
  • L’USMCA devrait générer plus de 68 milliards de dollars d’activité économique et potentiellement créer plus de 550 000 nouveaux emplois sur dix ans.
  • Elle a signé un décret faisant de la politique gouvernementale « Buy American » et « Hire American » sa politique et a pris des mesures pour mettre fin à l’externalisation des emplois à l’étranger.
  • Négocié avec le Japon pour réduire les droits de douane et ouvrir son marché à 7 milliards de dollars de produits agricoles américains et mis fin à son interdiction sur les pommes de terre et l’agneau.
  • Plus de 90 % des exportations agricoles américaines vers le Japon bénéficient désormais d’un traitement préférentiel, et la plupart sont exemptées de droits de douane.
  • Négociation d’un autre accord avec le Japon pour stimuler un commerce numérique d’une valeur de 40 milliards de dollars.
  • Renégociation de l’accord de libre-échange entre les États-Unis et la Corée, en doublant le plafond des importations de véhicules américains et en étendant le droit de douane américain sur les camions légers.
  • Conclusion d’un accord commercial écrit et pleinement exécutoire avec la Chine (phase 1) sur la lutte contre les produits piratés et contrefaits et la protection des idées, secrets commerciaux, brevets et marques américaines.
  • La Chine a accepté d’acheter pour 200 milliards de dollars supplémentaires d’exportations américaines et a ouvert l’accès au marché à plus de 4 000 installations américaines à l’exportation tant que tous les tarifs douaniers restaient en vigueur.
  • Elle est parvenue à un accord mutuel avec l’Union européenne (UE) qui traite des pratiques commerciales déloyales et augmente les exportations en franchise de droits de 180 %, pour les porter à 420 millions de dollars.
  • Obtention d’un engagement de l’UE à éliminer les droits de douane sur le homard américain – la première réduction tarifaire négociée entre les États-Unis et l’Union européenne en plus de 20 ans.
  • remporté une victoire historique en remaniant l’Union postale universelle, dont les politiques dépassées sapaient les travailleurs et les intérêts américains.
  • Elle s’est largement engagée auprès de partenaires commerciaux tels que l’UE et le Japon pour faire avancer les réformes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
  • Publication du tout premier rapport complet sur les manquements de l’Organe d’appel de l’OMC aux règles de l’OMC et à l’interprétation des accords de l’OMC tels qu’ils ont été rédigés.
  • Bloqué les candidats à l’Organe d’appel de l’OMC jusqu’à ce que les membres de l’OMC reconnaissent et traitent les problèmes de longue date avec l’activisme de l’Organe d’appel.
  • Soumission de 5 documents au Comité de l’agriculture de l’OMC afin d’améliorer la compréhension des membres sur la façon dont les politiques commerciales sont mises en œuvre, de mettre en évidence les domaines où la transparence doit être améliorée et d’encourager les membres à maintenir à jour les notifications sur l’accès au marché et le soutien interne.

A pris des mesures énergiques pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales et faire passer l’Amérique en premier.

  • imposé des droits de douane sur des centaines de milliards de produits chinois afin de protéger les emplois américains et de mettre fin aux abus de la Chine en vertu de la section 232 du Trade Expansion Act de 1962 et de la section 301 du Trade Act de 1974
  • A dirigé un effort gouvernemental visant à stopper et à punir les efforts du Parti communiste chinois pour voler et profiter des innovations et de la propriété intellectuelle américaines.
  • A imposé des droits de douane sur l’aluminium et l’acier étrangers pour protéger nos industries vitales et soutenir notre sécurité nationale.
  • Approuvé des droits de douane sur les importations de machines à laver (1,8 milliard de dollars) et de panneaux solaires (8,5 milliards de dollars).
  • Bloqué les importations illégales de bois d’œuvre en provenance du Pérou.
  • A pris des mesures contre la France pour sa taxe sur les services numériques qui cible injustement les entreprises technologiques américaines.
  • A lancé des enquêtes sur les taxes sur les services numériques qui ont été proposées ou adoptées par 10 autres pays.

Soutien historique aux agriculteurs américains.

  • A négocié avec succès plus de 50 accords avec des pays du monde entier pour améliorer l’accès aux marchés étrangers et stimuler les exportations de produits agricoles américains, soutenant ainsi plus d’un million d’emplois américains.
  • A autorisé une aide de 28 milliards de dollars pour les agriculteurs victimes de pratiques commerciales déloyales, entièrement financée par les droits de douane payés par la Chine.
  • La Chine a levé son interdiction sur la volaille, a ouvert son marché au bœuf et a accepté d’acheter pour au moins 80 milliards de dollars de produits agricoles américains au cours des deux prochaines années.
  • L’Union européenne a accepté d’augmenter ses importations de viande bovine de 180 % et a ouvert son marché à davantage d’importations de soja.
  • La Corée du Sud a levé son interdiction sur les volailles et les œufs américains et a accepté d’accorder un accès au marché pour les exportations record de riz américain.
  • L’Argentine a levé son interdiction sur le porc américain.
  • Le Brésil a accepté d’augmenter ses importations de blé de 180 millions de dollars par an et a augmenté ses quotas d’achat d’éthanol américain.
  • Le Guatemala et la Tunisie ont ouvert leurs marchés aux œufs américains.
  • L’Équateur a obtenu des exemptions tarifaires pour le blé et le soja.
  • Suspension de 817 millions de dollars de préférences commerciales pour la Thaïlande dans le cadre du programme du Système de préférences généralisées (SPG) en raison de son incapacité à fournir un accès raisonnable au marché pour les produits porcins américains.
  • Le montant des bons d’alimentation échangés sur les marchés agricoles est passé de 1,4 million de dollars en mai 2020 à 1,75 million de dollars en septembre 2020, soit une augmentation de 50 % par rapport à l’année dernière.
  • Le programme d’assistance alimentaire contre les coronavirus a été rapidement déployé. Il a fourni 30 milliards de dollars pour aider les agriculteurs et les éleveurs confrontés à la baisse des prix et à la perturbation du marché lorsque le COVID-19 a eu un impact sur la chaîne d’approvisionnement alimentaire.
  • Autorisation de plus de 6 milliards de dollars pour le programme « Farmers to Families Food Box » qui a permis de livrer plus de 128 millions de boîtes de produits locaux, de viande et de produits laitiers à des organisations caritatives et religieuses dans tout le pays.
  • A délégué des pouvoirs via le Defense Production Act pour protéger les ruptures dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire américaine suite à la COVID-19.

Indépendance énergétique américaine

  • Pour la première fois en près de 70 ans, les États-Unis sont devenus un exportateur net d’énergie.
  • Les États-Unis sont désormais le premier producteur de pétrole et de gaz naturel au monde.
  • La production de gaz naturel a atteint un niveau record de 34,9 quads en 2019, après une production record en 2018 et en 2017.
  • Les États-Unis ont été un exportateur net de gaz naturel pendant trois années consécutives et ont une capacité d’exportation de près de 10 milliards de pieds cubes par jour.
  • Ils se sont retirés de l’accord de Paris sur le climat, injuste et unilatéral.
  • A annulé le Plan d’énergie propre de l’administration précédente, et l’a remplacé par la nouvelle règle de l’énergie propre à un prix abordable.
  • Approuve les pipelines Keystone XL et Dakota Access.
  • Ouverture de la Réserve faunique nationale de l’Arctique (ANWR) en Alaska à la location de pétrole et de gaz.
  • Abroge le moratoire fédéral sur les concessions de charbon de la dernière administration, qui interdisait les concessions de charbon sur les terres fédérales.
  • Réforme des règles d’octroi de permis afin d’éliminer la bureaucratie inutile et d’accélérer l’approbation des mines.
  • Correction du programme d’autorisation New Source Review, qui punissait les entreprises pour la modernisation ou la réparation des centrales électriques au charbon.
  • Correction des règles de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) concernant la vapeur, l’électricité et les cendres de charbon.
  • La famille américaine moyenne a économisé 2 500 dollars par an grâce à la réduction des factures d’électricité et des prix à la pompe à essence.
  • Signature d’une loi abrogeant la règle de protection des cours d’eau.
  • Réduit de moitié le délai d’approbation des permis de forage sur les terres publiques, augmentant de 300 % les demandes de permis de forage sur les terres publiques.
  • Accélération de l’approbation du pipeline de NuStar à New Burgos pour l’exportation d’essence américaine vers le Mexique.
  • Rationalisation de l’octroi de permis au terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) et prolongation des autorisations d’exportation de GNL à long terme jusqu’en 2050.
  • Les États-Unis figurent désormais parmi les trois premiers exportateurs de GNL dans le monde.
  • Les exportations de GNL ont été multipliées par cinq depuis janvier 2017, atteignant un niveau record en janvier 2020.
  • Les exportations de GNL devraient permettre de réduire le déficit commercial américain de plus de 10 milliards de dollars.
  • Obtention de plus de 20 nouvelles autorisations à long terme pour les exportations de GNL vers des pays n’ayant pas conclu d’accord de libre-échange.
  • Le développement des infrastructures de gaz naturel et de GNL aux États-Unis fournit des dizaines de milliers d’emplois et a entraîné l’investissement de dizaines de milliards de dollars dans les infrastructures.
  • Il y a maintenant 6 installations d’exportation de GNL en activité aux États-Unis, et 2 projets d’exportation supplémentaires sont en cours de construction.
  • La production d’énergie nucléaire en 2019 a été la plus élevée jamais enregistrée, grâce à la combinaison d’une augmentation de la capacité due à la modernisation des centrales et à des cycles de ravitaillement et de maintenance plus courts.
  • Prévention de la coercition russe sur l’énergie dans toute l’Europe grâce à divers efforts, notamment le Partenariat pour la coopération énergétique transatlantique, les accords nucléaires civils avec la Roumanie et la Pologne, et l’opposition au gazoduc Nord Stream 2.
  • Délivré le permis présidentiel pour la ligne ferroviaire A2A entre le Canada et l’Alaska, qui fournit des ressources énergétiques aux marchés émergents.

Accès accru aux abondantes ressources naturelles des USA afin de parvenir à l’indépendance énergétique.

  • La production et la consommation d’énergie renouvelable ont atteint des sommets en 2019.
  • Adoption de politiques qui ont contribué à doubler la quantité d’électricité produite par l’énergie solaire et à augmenter la quantité d’énergie éolienne de 32 % entre 2016 et 2019.
  • Accélération de la construction d’infrastructures énergétiques afin de garantir que les producteurs d’énergie américains puissent livrer leurs produits sur le marché.
  • Réduire la bureaucratie qui freine la construction de nouvelles infrastructures énergétiques.
  • Autorisé les producteurs d’éthanol à vendre de l’E15 tout au long de l’année et permis la distribution d’essence à plus forte teneur en éthanol à partir des pompes existantes dans les stations-service.
  • Garantit une plus grande transparence et une plus grande certitude dans le programme de normes sur les carburants renouvelables (RFS).
  • Négociation d’une capacité de location de la réserve stratégique de pétrole à l’Australie, offrant aux contribuables américains un retour sur cet investissement en infrastructure.
  • Signature d’un décret ordonnant aux agences fédérales de travailler ensemble pour réduire la capacité des adversaires étrangers à cibler nos infrastructures électriques essentielles.
  • Réforme de la section 401 de la réglementation du Clean Water Act pour permettre la conservation des infrastructures interétatiques.
  • Résolution de la crise pétrolière de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) lors de la COVID-19 en obtenant de l’OPEP, de la Russie et d’autres pays qu’ils réduisent leur production de près de 10 millions de barils par jour, ce qui stabilise les prix mondiaux du pétrole.
  • A ordonné au ministère de l’énergie d’utiliser la réserve stratégique de pétrole pour atténuer la volatilité du marché causée par COVID-19.

Investissement dans les travailleurs et les familles américaines

Des services de garde d’enfants abordables et de qualité pour les travailleurs américains et leurs familles.

  • Doublement du crédit d’impôt pour enfants, qui passe de 1 000 à 2 000 dollars par enfant, et élargissement de l’éligibilité au crédit.
  • Près de 40 millions de familles ont bénéficié du crédit d’impôt pour enfants (CTC), recevant en moyenne 2 200 $ – pour un total de crédits d’environ 88 milliards de dollars.
  • Signature de la plus forte augmentation jamais enregistrée des subventions globales pour la garde et le développement des enfants – élargissant l’accès à des services de garde d’enfants de qualité et abordables pour plus de 800 000 familles à faible revenu.
  • Obtention de 3,5 milliards de dollars supplémentaires dans le cadre de la loi CARES (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security) pour aider les familles et les premiers intervenants à répondre aux besoins en matière de garde d’enfants.
  • Création du tout premier crédit d’impôt pour congé familial payé pour les employés gagnant 72 000 $ ou moins.
  • Adoption d’une loi prévoyant 12 semaines de congé parental payé pour les travailleurs fédéraux.
  • Adoption d’une disposition qui permet aux nouveaux parents de retirer jusqu’à 5 000 $ de leur compte de retraite sans pénalité lorsqu’ils donnent naissance ou adoptent un enfant.

Poursuite de l’apprentissage en vue d’obtenir des emplois bien rémunérés.

  • Élargissement des apprentissages à plus de 850 000 et mise en place des nouveaux programmes d’apprentissage reconnus par l’industrie dans des domaines nouveaux et émergents.
  • Création du National Council for the American Worker et de l’American Workforce Policy Advisory Board.
  • Plus de 460 entreprises ont signé le Pledge to America’s Workers, s’engageant à fournir plus de 16 millions d’emplois et de possibilités de formation.
  • Signature d’un décret ordonnant au gouvernement fédéral de remplacer l’embauche basée sur les diplômes par une embauche basée sur les compétences.

Progression de l’émancipation économique des femmes.

  • Inclut pour la première fois l’autonomisation des femmes dans la stratégie de sécurité nationale du président pour 2017.
  • A promulgué des lois clés, notamment la loi sur les femmes, la paix et la sécurité et la loi sur l’entreprenariat et l’autonomisation économique des femmes.
  • Elle a lancé l’initiative Women’s Global Development and Prosperity (W-GDP) – la toute première approche pangouvernementale de l’autonomisation économique des femmes, qui a touché 24 millions de femmes dans le monde entier.
  • Création d’un nouveau fonds W-GDP novateur à l’USAID.
  • Lancement de l’Initiative pour le financement des femmes entrepreneurs (We-Fi) avec 13 autres nations.
  • Annonce d’un don de 50 millions de dollars au nom des États-Unis à la We-Fi, afin de fournir davantage de capitaux aux entreprises détenues par des femmes dans le monde entier.
  • Publication de la toute première stratégie sur les femmes, la paix et la sécurité, qui vise à accroître la participation des femmes à la prévention et à la résolution des conflits.
  • A lancé la W-GDP 2x Global Women’s Initiative avec la Development Finance Corporation, qui a mobilisé plus de 3 milliards de dollars d’investissements du secteur privé sur trois ans.

A assuré le leadership américain en matière de technologie et d’innovation.

  • Première administration à nommer l’intelligence artificielle, la science de l’information quantique et les communications 5G comme priorités nationales de recherche et de développement.
  • A lancé l’initiative américaine pour le haut débit afin de promouvoir le déploiement rapide de l’internet à haut débit dans les zones rurales d’Amérique.
  • Mise à disposition de 100 mégahertz du spectre crucial de la bande moyenne pour les opérations commerciales, un facteur clé pour favoriser l’accès généralisé à la 5G dans l’ensemble de l’Amérique rurale.
  • Lancement de l’initiative américaine en matière d’intelligence artificielle (IA) pour assurer le leadership américain dans ce domaine et création du bureau national de l’initiative IA à la Maison Blanche.
  • Établissement des tout premiers principes pour l’adoption de l’IA par les agences fédérales afin d’améliorer les services offerts au peuple américain.
  • Signature de la loi sur l’initiative quantique nationale (National Quantum Initiative Act) qui établit le bureau de coordination quantique nationale à la Maison Blanche pour favoriser les percées dans le domaine de la science de l’information quantique.
  • Signature de la loi « Secure 5G and Beyond Act » pour garantir que l’Amérique soit le leader mondial en matière de 5G.
  • Lancement d’un programme révolutionnaire pour tester des opérations de drones commerciaux sûrs et innovants dans tout le pays.
  • Élaboration de nouvelles règles pour accélérer le retour de l’aviation civile supersonique américaine.
  • Engagement à doubler les investissements dans la recherche et le développement de l’IA et des sciences de l’information quantique (QIS).
  • Annonce de la création d’instituts de recherche en IA et en sciences quantiques d’un milliard de dollars dans toute l’Amérique.
  • Création des plus grands sites d’essai 5G à double usage au monde pour faire progresser l’innovation commerciale et militaire 5G.
  • Signature des Principes de Prague avec les alliés des États-Unis pour faire progresser le déploiement de réseaux de télécommunications 5G sécurisés.
  • Signature du tout premier accord bilatéral de coopération en matière d’IA avec le Royaume-Uni.
  • Mise en place d’une collaboration entre les alliés pour interdire à la société chinoise de télécommunications Huawei d’utiliser son infrastructure 5G.

Préservation des emplois américains pour les travailleurs américains et rejet de l’importation de main-d’œuvre étrangère bon marché.

  • A fait pression sur la Tennessee Valley Authority (TVA) pour qu’elle revienne sur sa décision de licencier plus de 200 travailleurs américains et de les remplacer par des travailleurs étrangers moins chers.
  • A révoqué le président du conseil d’administration de la TVA et un membre du conseil d’administration de la TVA.

Réponse vitale au virus chinois

Restriction des voyages vers les États-Unis en provenance de régions du monde infectées.

  • Suspension de tout voyage en provenance de Chine, ce qui a permis de sauver des milliers de vies.
  • Obligation pour tous les citoyens américains qui rentrent chez eux après avoir quitté les pays où des foyers d’infection ont été détectés de passer par les aéroports désignés, avec des mesures de dépistage renforcées, et de se mettre en quarantaine.
  • Annonce de nouvelles restrictions de voyage en Iran, dans l’espace Schengen européen, au Royaume-Uni, en Irlande et au Brésil.
  • émis des avertissements recommandant aux citoyens américains d’éviter tout voyage international.
  • conclu des accords bilatéraux avec le Mexique et le Canada pour suspendre les voyages non essentiels et renvoyer rapidement les étrangers en situation irrégulière
  • rapatrié plus de 100 000 citoyens américains bloqués à l’étranger sur plus de 1 140 vols en provenance de 136 pays et territoires
  • Transport, évacuation, traitement et retour en toute sécurité des passagers piégés sur des bateaux de croisière.
  • A pris des mesures pour autoriser des sanctions en matière de visa à l’encontre des gouvernements étrangers qui entravent nos efforts pour protéger les citoyens américains en refusant ou en retardant de manière déraisonnable le retour de leurs propres citoyens, sujets ou résidents des États-Unis.

Rapidité d’action pour combattre le virus chinois aux États-Unis.

  • A créé le groupe de travail de la Maison Blanche sur les coronavirus, composé d’éminents spécialistes des maladies infectieuses, pour gérer les efforts de l’administration visant à atténuer la propagation du COVID-19 et à assurer la sécurité des lieux de travail.
  • S’est engagé dans le discours sur l’état de l’Union à « prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger nos citoyens contre le virus », alors que la réponse des démocrates n’a fait aucune mention de COVID-19 ni même de la menace chinoise.
  • Déclaré COVID-19 une urgence nationale en vertu de la loi Stafford.
  • Création du Centre de coordination de la réponse nationale de la FEMA, ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
  • Publication d’un guide recommandant des mesures de confinement essentielles pour ralentir la propagation du virus, décompresser les pics de charge sur les hôpitaux et les infrastructures, et diminuer les impacts sur la santé.
  • Mise en œuvre de stratégies d’atténuation solides au niveau communautaire pour réduire fortement le nombre de vies perdues aux États-Unis, alors que les experts prévoient jusqu’à 2,2 millions de décès aux États-Unis sans atténuation.
  • Arrêt du financement américain à l’Organisation mondiale de la santé pour contrer son parti pris flagrant envers la Chine qui mettait en péril la sécurité des Américains.
  • Annonce d’un plan de retrait de l’Organisation mondiale de la santé et réorientation des fonds de contribution pour aider à répondre aux besoins mondiaux en matière de santé publique.
  • Appelé les Nations Unies à tenir la Chine pour responsable de sa gestion du virus, notamment de son refus de transparence et de son incapacité à contenir le virus avant qu’il ne se propage.

Réorientation des installations de production nationales pour garantir aux travailleurs de première ligne un approvisionnement essentiel.

  • Distribué des milliards de pièces d’équipement de protection individuelle, dont des gants, des masques, des blouses et des écrans faciaux.
  • A invoqué plus de 100 fois le Defense Production Act pour accélérer le développement et la fabrication de matériel essentiel aux États-Unis.
  • A fait des investissements historiques de plus de 3 milliards de dollars dans la base industrielle.
  • A passé des contrats avec des entreprises telles que Ford, General Motors, Philips et General Electric pour la production de ventilateurs.
  • A conclu des contrats avec Honeywell, 3M, O&M Halyard, Moldex et Lydall pour augmenter la production de masques N-95 dans notre pays.
  • Le Corps du génie de l’armée a construit 11 000 lits, distribué 10 000 ventilateurs et renforcé les effectifs des hôpitaux.
  • Il a converti le Javits Center de New York en un hôpital de 3 000 lits et a ouvert des installations médicales à Seattle et à la Nouvelle-Orléans.
  • Envoi du USNS Comfort à New York et du USNS Mercy à Los Angeles.
  • Déploiement de milliers d’employés de la FEMA, de membres de la Garde nationale et de forces militaires pour aider à la réponse.
  • Soutien aux États confrontés à de nouvelles urgences du virus, y compris l’augmentation du nombre de sites de test, le déploiement de personnel médical et des conseils sur les stratégies d’atténuation.
  • Annonce d’un soutien fédéral aux gouverneurs pour l’utilisation de la Garde nationale, avec un partage des coûts à 100 %.
  • Création de la Supply Chain Task Force en tant que « tour de contrôle » pour allouer stratégiquement les fournitures médicales et les EPI très demandés aux zones qui en ont le plus besoin.
  • Demandé aux États des éléments de données critiques sur l’état de la capacité des hôpitaux, des ventilateurs et des EPI.
  • Exécution de près de 250 vols dans le cadre du projet Air Bridge pour transporter des centaines de millions de masques chirurgicaux, de respirateurs N95, de gants et de blouses du monde entier vers les hôpitaux et les installations des États-Unis.
  • Signature d’un décret invoquant la loi sur la production de défense pour garantir aux Américains un approvisionnement fiable en produits tels que le bœuf, le porc et la volaille.
  • Stabilisation de la chaîne d’approvisionnement alimentaire en rétablissant la capacité de transformation des protéines du pays grâce à une approche de collaboration avec les autorités fédérales, étatiques et locales et les partenaires industriels.
  • La circulation continue de la nourriture et d’autres articles essentiels de la vie quotidienne distribués aux magasins et aux foyers américains n’a pas été affectée.

Le stock stratégique national a été reconstitué.

  • A multiplié par près de dix le nombre de ventilateurs, pour atteindre plus de 153 000.
  • Malgré les sombres projections des médias et des gouverneurs, aucun Américain ayant eu besoin d’un ventilateur ne s’en est vu refuser un.
  • Le nombre de masques N95 a été multiplié par quatorze, pour atteindre plus de 176 millions.
  • A publié un décret garantissant que les fournitures médicales essentielles sont produites aux États-Unis.

Création du système de test le plus important, le plus avancé et le plus innovant au monde.

  • Construit le premier système de test au monde à partir de zéro, en effectuant plus de 200 millions de tests – plus que toute l’Union européenne réunie.
  • Engagé plus de 400 développeurs de tests pour augmenter la capacité de test de moins de 100 tests par jour à plus de 2 millions de tests par jour.
  • Réduction des formalités administratives et approbation des autorisations d’utilisation d’urgence pour plus de 300 tests différents, dont 235 tests moléculaires, 63 tests d’anticorps et 11 tests d’antigènes.
  • Livraison d’appareils de test de pointe et de millions de tests à chaque maison de soins infirmiers certifiée du pays.
  • Annonce d’une plus grande flexibilité du Medicare Advantage et des plans de la partie D pour renoncer au partage des coûts des tests.
  • Plus de 2 000 pharmacies de détail, dont CVS, Walmart et Walgreens, proposent des tests en utilisant de nouvelles options de réglementation et de remboursement.
  • Déploiement de dizaines de millions de tests dans les maisons de soins infirmiers, les centres de vie assistée, les collèges et universités historiquement noirs (HBCU), les tribus, les opérations de secours en cas de catastrophe, les organisations de soins à domicile et de soins palliatifs, et l’Administration de la santé des anciens combattants.
  • Début de l’expédition de 150 millions de tests rapides BinaxNOW aux États, aux établissements de soins de longue durée, à l’IHS, aux HBCU et à d’autres partenaires clés.

Mise au point des traitements et des thérapies révolutionnaires qui ont réduit le taux de mortalité de 85 %, sauvant ainsi plus de 2 millions de vies.

  • Les États-Unis ont l’un des taux de mortalité les plus bas au monde.
  • La Food and Drug Administration (FDA) a lancé le Coronavirus Treatment Acceleration Program pour accélérer le processus d’examen réglementaire des produits thérapeutiques dans les essais cliniques, accélérer l’élaboration et la publication de directives industrielles sur la mise au point de traitements et utiliser la flexibilité réglementaire pour faciliter l’augmentation de la capacité de production.
  • Plus de 370 thérapies sont en cours d’essais cliniques et 560 autres sont en cours de planification.
  • Annonce de 450 millions de dollars de fonds disponibles pour soutenir la fabrication du cocktail d’anticorps de Regeneron.
  • Expédition de dizaines de milliers de doses du médicament Regeneron.
  • Autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) pour le plasma de convalescence.
  • Traitement d’environ 100 000 patients avec du plasma de convalescence, ce qui pourrait réduire la mortalité de 50 %.
  • A fourni 48 millions de dollars pour financer l’étude de la Clinique Mayo qui a testé l’efficacité du plasma de convalescence pour les patients atteints de COVID-19.
  • A conclu un accord pour soutenir la fabrication à grande échelle du cocktail de deux anticorps monoclonaux d’AstraZeneca.
  • A approuvé le Remdesivir comme premier traitement COVID-19, ce qui pourrait réduire la durée d’hospitalisation de près d’un tiers.
  • Obtention de plus de 90 % de l’approvisionnement mondial en remdesivir, soit suffisamment pour traiter plus de 850 000 patients à haut risque.
  • A accordé un EUA à Eli Lilly pour ses traitements anticorps.
  • Finalisation d’un accord avec Eli Lilly pour l’achat des premières doses de l’anticorps thérapeutique expérimental de la société.
  • A fourni jusqu’à 270 millions de dollars à la Croix-Rouge américaine et aux centres de sang américains pour soutenir la collecte de jusqu’à 360 000 unités de plasma.
  • Lancement d’une campagne nationale pour demander aux patients qui se sont rétablis de la COVID-19 de donner du plasma.
  • Annonce de la phase 3 des essais cliniques pour différents types d’anticoagulants afin de traiter les adultes diagnostiqués avec COVID-19.
  • Publication d’un EUA pour la thérapie par anticorps monoclonal bamlanivimab.
  • La FDA a émis un EUA pour le casirivimab et l’imdevimab qui doivent être administrés ensemble.
  • Lancement du consortium COVID-19 High Performance Computing Consortium avec des leaders du secteur privé et du monde universitaire, qui a mis en service les superordinateurs américains pour accélérer la recherche sur les coronavirus.

Soutien à toute la puissance de la médecine et du gouvernement américains pour produire un vaccin sûr et efficace en un temps record.

  • A lancé l’opération Warp Speed pour lancer une campagne sans précédent visant à développer et à rendre disponible un vaccin efficace d’ici janvier 2021.
  • Pfizer et Moderna ont mis au point deux vaccins en neuf mois seulement, soit cinq fois plus vite que le développement antérieur de vaccins le plus rapide de l’histoire américaine.
  • Les vaccins de Pfizer et Moderna sont efficaces à environ 95 exemplaires, ce qui dépasse de loin toutes les attentes.
  • AstraZeneca et Johnson & Johnson ont également tous deux des candidats prometteurs en phase finale des essais cliniques.
  • Les vaccins seront administrés dans les 24 heures suivant l’approbation de la FDA.
  • Des millions de doses de vaccins ont été mises à disposition avant la fin de l’année 2020, et des centaines de millions d’autres suivront rapidement.
  • FedEx et UPS expédieront les doses des entrepôts directement aux pharmacies, hôpitaux et prestataires de soins locaux.
  • Finalisation d’un partenariat avec CVS et Walgreens pour livrer les vaccins directement aux résidents des maisons de retraite et des établissements de soins de longue durée dès qu’un État le demande, sans frais pour les personnes âgées des États-Unis.
  • Signature d’un décret visant à garantir que le gouvernement des États-Unis donne la priorité à l’acheminement du vaccin aux citoyens américains avant de l’envoyer à d’autres pays.
  • A fourni environ 13 milliards de dollars pour accélérer le développement du vaccin et pour fabriquer à l’avance tous les principaux candidats.
  • A fourni des investissements essentiels de 4,1 milliards de dollars à Moderna pour soutenir le développement, la fabrication et la distribution de leurs vaccins.
  • Moderna a annoncé que son vaccin est efficace à 95 % et qu’il est en attente de l’approbation de la FDA.
  • A fourni à Pfizer jusqu’à 1,95 milliard de dollars pour soutenir la fabrication en masse et la distribution nationale de son vaccin candidat.
  • Pfizer a annoncé que son vaccin est efficace à 95 % et est en attente de l’approbation de la FDA.
  • A fourni environ 1 milliard de dollars pour soutenir la fabrication et la distribution du vaccin candidat de Johnson & Johnson.
  • Le candidat vaccin de Johnson & Johnson a atteint la phase finale des essais cliniques.
  • Mise à disposition de 1,2 milliard de dollars pour soutenir le candidat vaccin d’AstraZeneca.
  • Le candidat vaccin d’AstraZeneca a atteint le stade final des essais cliniques.
  • A conclu un accord pour soutenir la fabrication à grande échelle du vaccin candidat de Novavax, avec 100 millions de doses prévues.
  • Partenariat avec Sanofi et GSK pour soutenir la fabrication à grande échelle d’un vaccin expérimental COVID-19.
  • Attribution d’un financement de 200 millions de dollars pour soutenir la préparation des vaccins et les plans de distribution et d’administration immédiates des vaccins.
  • A fourni 31 millions de dollars à Cytvia pour des produits consommables liés aux vaccins.
  • En vertu de la loi PREP, a publié des directives autorisant des techniciens en pharmacie qualifiés à administrer des vaccins.
  • Annoncé que McKesson Corporation produira, stockera et distribuera des kits d’approvisionnement auxiliaire en vaccins au nom du Stock national stratégique pour aider les travailleurs de la santé qui administreront les vaccins.
  • Annonce d’un partenariat avec des pharmacies à grande chaîne, indépendantes et régionales pour la fourniture de vaccins.

Priorisation des ressources pour les Américains les plus vulnérables, y compris les résidents des maisons de retraite.

  • Établissement rapide de lignes directrices pour les maisons de soins infirmiers et élargissement des possibilités de télésanté pour protéger les personnes âgées vulnérables.
  • Renforcement de la surveillance, du contrôle et de la transparence des 15 417 maisons de soins infirmiers Medicare et Medicaid en exigeant qu’elles signalent les cas de COVID-19 à tous les résidents, à leurs familles et aux Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).
  • Obligation pour toutes les maisons de soins infirmiers de tester régulièrement le personnel.
  • Lancement d’un programme national de formation sans précédent pour les maisons de soins infirmiers afin de doter le personnel de ces établissements des connaissances dont ils ont besoin pour arrêter la propagation de COVID-19.
  • A débloqué 81 millions de dollars pour augmenter les inspections et a financé 35 000 membres de la Garde nationale pour qu’ils livrent des fournitures essentielles à toutes les maisons de soins infirmiers certifiées par l’assurance-maladie.
  • Déploiement d’équipes d’intervention fédérales pour fournir une assistance technique et une formation sur place aux maisons de soins infirmiers touchées par les épidémies.
  • Distribué des dizaines de milliards de dollars en fonds de secours aux prestataires pour protéger les maisons de soins, les établissements de soins de longue durée, les hôpitaux à filet de sécurité, les hôpitaux ruraux et les communautés les plus touchées par le virus.
  • a libéré 1,5 million de respirateurs N95 du stock national stratégique pour les distribuer à plus de 3 000 établissements de soins infirmiers
  • A demandé au Conseil de revitalisation et d’opportunités de la Maison Blanche de se recentrer sur les communautés mal desservies touchées par le coronavirus.
  • A exigé que les résultats des tests comprennent des données sur la race, le sexe, l’ethnicité et le code postal, afin de garantir que les ressources soient dirigées vers les communautés touchées de manière disproportionnée par le virus.
  • L’assurance que le test soit proposé dans 95 % des centres de santé fédéraux qualifiés (FQHC), qui desservent plus de 29 millions de patients dans 12 000 communautés à travers le pays.
  • A investi un montant sans précédent de 8 milliards de dollars dans les communautés tribales.
  • Maintien d’un accès sûr aux soins de santé pour les anciens combattants pendant toute la durée de la pandémie COVID-19 et soutien des systèmes hospitaliers et des maisons de soins privées et publiques non spécialisées dans l’aide aux anciens combattants par le biais d’équipes cliniques.
  • A signé une législation garantissant qu’aucune réduction des prestations d’éducation des vétérans n’est prévue dans le cadre du projet de loi sur l’enseignement à distance en ligne.

Soutien aux Américains pour leur retour à l’école et au travail en toute sécurité.

  • Publication des Guidelines for Opening Up America Again, un plan détaillé destiné à aider les gouverneurs dans leurs efforts de réouverture du pays. A mis l’accent sur la protection des plus vulnérables et l’atténuation du risque d’une éventuelle reprise, tout en relançant l’économie et en permettant aux Américains de retrouver leur emploi en toute sécurité.
  • A aidé les Américains à reprendre le travail en leur fournissant des conseils détaillés sur les mesures de sécurité au travail pour se protéger contre le COVID-19, et en enquêtant sur plus de 10 000 plaintes et renvois liés au coronavirus.
  • A fourni plus de 31 milliards de dollars pour soutenir les écoles primaires et secondaires.
  • Distribué 125 millions de masques faciaux aux districts scolaires.
  • Fourniture de directives complètes aux écoles sur la manière de protéger et d’identifier les personnes à haut risque, de prévenir la propagation de COVID-19 et de dispenser un enseignement en personne en toute sécurité.
  • Rétablissement de la sécurité des sports universitaires, y compris le football Big Ten et Pac-12.

Sauvé l’économie américaine avec près de 3 400 milliards de dollars de secours, le plus important programme d’aide financière de l’histoire.

  • Obtention d’une première loi de 8,3 milliards de dollars sur la préparation et la lutte contre les coronavirus, pour soutenir le développement de traitements et de vaccins, et pour acheter des fournitures et des équipements médicaux essentiels.
  • Signature de la loi sur la première aide aux familles contre les coronavirus, d’une valeur de 100 milliards de dollars, garantissant la gratuité des tests de dépistage des coronavirus, des congés maladie payés et des congés familiaux d’urgence, le financement de Medicaid et l’aide alimentaire.
  • Signature de la loi CARES (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security), d’un montant de 2,3 trillions de dollars, qui apporte une aide immédiate et sans précédent aux familles, aux travailleurs et aux entreprises américaines.
  • Signature d’une législation supplémentaire prévoyant près de 900 milliards de dollars pour soutenir les interventions et les secours d’urgence contre les coronavirus, y compris les fonds indispensables pour poursuivre le programme de protection des salaires.
  • Signature du Paycheck Protection Program et de la Healthcare Enhancement Act, ajoutant 310 milliards de dollars supplémentaires pour reconstituer le programme.
  • Versement d’environ 160 millions de dollars de secours aux travailleurs américains.
  • Par le biais du Paycheck Protection Program, a approuvé plus de 525 milliards de dollars en prêts-subventions à plus de 5,2 millions de petites entreprises, soutenant plus de 51 millions d’emplois américains.
  • Le département du Trésor a approuvé la création de la Facilité de liquidité des fonds communs de placement du marché monétaire pour fournir des liquidités au système financier.
  • Le département du Trésor, en collaboration avec la Réserve fédérale, a pu mobiliser environ 4 000 milliards de dollars en facilités de prêts d’urgence.
  • Signature d’un décret prolongeant les prestations de chômage élargies.
  • Signature d’un décret visant à suspendre temporairement le paiement des prêts étudiants, les expulsions et la collecte des impôts sur les salaires.
  • La Small Business Administration a élargi l’accès à l’aide économique d’urgence pour les petites entreprises, les entités religieuses et confessionnelles.
  • Protection des emplois pour les travailleurs américains touchés par la COVID-19 en suspendant temporairement plusieurs visas de non-immigrant liés à l’emploi, y compris les H-1B, les H-2B sans lien avec la chaîne d’approvisionnement alimentaire, certains H-4, ainsi que les L et certains J.

Des soins de santé de qualité pour les Américains

Cette administration a permis aux patients américains de se prendre en charge en élargissant considérablement le choix, la transparence et le caractère abordable des soins de santé.

  • Élimination du mandat individuel Obamacare – un soulagement financier pour les ménages à faibles et moyens revenus qui représentaient près de 80 % des familles qui payaient la pénalité pour ne pas avoir acheté d’assurance maladie.
  • Un plus grand choix pour les consommateurs en favorisant la concurrence sur le marché de l’assurance maladie individuelle, ce qui a permis de réduire les primes pendant trois années consécutives.
  • Sous l’administration Trump, plus de 90 % des comtés disposent de plusieurs options sur le marché de l’assurance individuelle.
  • Offre de plans de santé d’association, qui permettent aux employeurs de se regrouper et d’offrir à leurs employés une couverture santé plus abordable et de qualité à un coût jusqu’à 30 % inférieur.
  • Augmentation de la disponibilité des plans de santé à court terme et à durée limitée, qui peuvent coûter jusqu’à 60 % de moins que les plans traditionnels, ce qui donne aux Américains plus de souplesse pour choisir les plans qui répondent à leurs besoins.
  • L’élargissement des modalités de remboursement des soins de santé, qui permet à des millions d’Américains de pouvoir acheter le régime de leur choix sur le marché individuel et d’en faire ensuite couvrir le coût par leur employeur.
  • Ajout de 2 100 nouvelles options de plan Medicare Advantage depuis 2017, soit une augmentation de 76 %.
  • Diminution des primes de Medicare Advantage de 34 % à l’échelle nationale, soit le niveau le plus bas depuis 14 ans. Les économies réalisées par les bénéficiaires sur les primes du plan de santé Medicare ont totalisé près de 1,5 milliard de dollars depuis 2017.
  • Amélioration de l’accès aux comptes d’épargne santé non imposables pour les personnes souffrant de maladies chroniques.
  • Élimination des taxes coûteuses d’Obamacare, y compris la taxe sur l’assurance maladie, la taxe sur les appareils médicaux et la « taxe Cadillac ».
  • Collaboration avec les États pour assouplir et alléger la réglementation oppressive d’Obamacare, notamment par des dérogations en matière de réassurance pour aider à réduire les primes.
  • Publication de principes législatifs pour mettre fin à la facturation médicale surprise.
  • Finalisation des exigences de transparence des prix sans précédent de la part des hôpitaux et des compagnies d’assurance afin que les patients sachent ce qu’il en coûte avant de recevoir des soins.
  • Elle a pris des mesures pour exiger des hôpitaux qu’ils rendent publics et facilement accessibles en ligne les prix qu’ils négocient avec les assureurs.
  • Amélioration de l’accès des patients à leurs données de santé en pénalisant les hôpitaux et en faisant perdre aux cliniciens leurs primes d’encouragement s’ils ne s’y conforment pas.
  • A élargi l’accès à la télésanté, en particulier dans les communautés rurales et mal desservies.
  • Augmentation des paiements de l’assurance-maladie aux hôpitaux ruraux afin d’endiguer une décennie de fermetures croissantes et d’offrir un meilleur accès aux soins dans les zones rurales.

Mise en place de réformes sans précédent qui ont permis de réduire considérablement le prix des médicaments sur ordonnance.

  • Pour la première fois en 51 ans, le prix des médicaments a baissé.
  • Lancement d’une initiative visant à mettre un terme à la libéralisation du marché mondial des médicaments.
  • Finalisation d’une règle permettant l’importation de médicaments sur ordonnance en provenance du Canada.
  • Finalisation de la règle de la nation la plus favorisée pour s’assurer que les compagnies pharmaceutiques offrent les mêmes rabais aux États-Unis qu’aux autres nations, ce qui a permis de réaliser des économies estimées à 85 milliards de dollars sur sept ans et 30 milliards de dollars rien qu’en frais.
  • Proposition d’une règle obligeant les centres de santé financés par le gouvernement fédéral à répercuter directement sur les patients les rabais des compagnies pharmaceutiques sur l’insuline et les Epi-Pens.
  • A mis fin aux clauses de bâillon qui empêchaient les pharmaciens d’informer les patients sur les meilleurs prix pour les médicaments dont ils ont besoin.
  • a mis fin aux coûteux pots-de-vin versés aux intermédiaires et a fait en sorte que les patients bénéficient directement des rabais disponibles au comptoir des pharmacies, permettant aux Américains d’économiser jusqu’à 30 % sur les produits pharmaceutiques de marque.
  • La partie D améliorée prévoit d’offrir à de nombreuses personnes âgées l’accès à un large éventail d’insulines dans le cadre de l’assurance-maladie, à un prix maximum de 35 dollars pour un mois d’approvisionnement de chaque type d’insuline.
  • Réduction des primes pour les médicaments sur ordonnance de la partie D de l’assurance-maladie, ce qui permettra aux bénéficiaires d’économiser près de 2 milliards de dollars en coûts de primes depuis 2017.
  • A mis fin à l’initiative sur les médicaments non approuvés, qui accordait l’exclusivité du marché aux médicaments génériques.

Promotion de la recherche et de l’innovation dans le domaine des soins de santé afin que les patients américains aient accès aux meilleurs traitements au monde.

  • Signé le tout premier décret pour affirmer que la politique officielle du gouvernement des États-Unis est de protéger les patients souffrant de maladies préexistantes.
  • Adoption du droit d’essayer de donner aux patients en phase terminale l’accès à des cures vitales.
  • Signature d’un décret pour lutter contre les maladies rénales grâce à davantage de transplantations et à de meilleurs traitements.
  • Signature d’une loi prévoyant une augmentation d’un milliard de dollars du financement de la recherche essentielle sur la maladie d’Alzheimer.
  • Accélération des percées médicales dans le domaine des traitements génétiques de la drépanocytose.
  • Finalisation des règles d’interopérabilité qui donneront aux patients américains l’accès à leur dossier médical électronique sur leur téléphone.
  • A lancé un effort visant à fournir 500 millions de dollars au cours de la prochaine décennie pour améliorer la recherche sur le cancer pédiatrique.
  • Lancé une campagne pour mettre fin à l’épidémie de VIH/sida en Amérique au cours de la prochaine décennie.
  • Lancement d’un programme visant à fournir gratuitement le médicament de prévention du VIH PrEP aux patients non assurés.
  • Signé un décret et attribué de nouveaux contrats de développement pour moderniser le vaccin contre la grippe.

Protection des personnes âgées de notre nation en sauvegardant et en renforçant le système de santé.

  • A mis à jour la façon dont l’assurance maladie paie les produits médicaux innovants afin de garantir aux bénéficiaires l’accès aux dernières innovations et aux traitements les plus récents.
  • Réduit les paiements indus pour l’assurance maladie d’environ 15 milliards de dollars depuis 2016, en protégeant l’argent des contribuables et en réduisant la fraude, le gaspillage et les abus.
  • A pris des mesures rapides pour combattre la résistance aux antimicrobiens et garantir l’accès des personnes âgées américaines à de nouveaux antibiotiques vitaux, en supprimant plusieurs facteurs financiers dissuasifs et en mettant en place des politiques visant à réduire l’utilisation inappropriée.
  • Lancement de nouveaux outils en ligne, dont eMedicare, Blue Button 2.0 et Care Compare, pour aider les personnes âgées à voir ce qui est couvert, à comparer les coûts, à rationaliser les données et à comparer les outils disponibles sur Medicare.gov.
  • De nouvelles prestations complémentaires Medicare Advantage ont été proposées, notamment des modifications pour aider les personnes âgées à rester chez elles en toute sécurité, des soins de répit pour les soignants, des alternatives de gestion de la douleur non opiacées comme les massages thérapeutiques, le transport et davantage de services de soutien et d’assistance à domicile.
  • Protéger les bénéficiaires de l’assurance-maladie en supprimant les numéros de sécurité sociale de toutes les cartes d’assurance-maladie, un projet achevé avant la date prévue.
  • A permis une transparence sans précédent des données de Medicare et Medicaid afin de stimuler la recherche et l’innovation.

Remise en état du pouvoir judiciaire fédéral

Nomination d’un nombre historique de juges fédéraux qui interpréteront la Constitution telle qu’elle est écrite.

  • Nomination et confirmation de plus de 230 juges fédéraux.
  • Confirmation de 54 juges à la Cour d’appel des États-Unis, soit près d’un tiers de l’ensemble des juges d’appel.
  • Pour la première fois en quatre décennies, tous les postes vacants des cours d’appel ont été pourvus.
  • Fait basculer les deuxième, troisième et onzième circuits des majorités nommées par les démocrates aux majorités nommées par les républicains. Et remodelé de façon spectaculaire le neuvième circuit, longtemps libéral.

Nomination de trois juges à la Cour suprême, portant à 6 contre 3 la majorité nommée par les conservateurs.

  • Nomination du juge Neil Gorsuch en remplacement du juge Antonin Scalia.
  • Nommé le juge Brett Kavanaugh en remplacement du juge Anthony Kennedy.
  • Nomination de la juge Amy Coney Barrett en remplacement de la juge Ruth Bader Ginsburg.

Sécurisation de la frontière sud des États-Unis.

  • Construction sur plus de 400 miles du mur frontalier le plus robuste et le plus avancé du monde.
  • Les passages illégaux ont chuté de plus de 87 % là où le mur a été construit.
  • Déploiement de près de 5 000 soldats à la frontière sud. De plus, le Mexique a déployé des dizaines de milliers de ses propres soldats et de gardes nationaux pour sécuriser leur côté de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.
  • Fin de la pratique dangereuse de « Catch-and-Release », ce qui signifie qu’au lieu que les étrangers soient libérés aux États-Unis en attendant de futures audiences pour ne plus jamais être revus, ils sont détenus en attendant d’être renvoyés, puis finalement renvoyés dans leur pays d’origine.
  • Conclusion de trois accords historiques de coopération en matière d’asile avec le Honduras, le Salvador et le Guatemala pour mettre fin à la fraude en matière d’asile et réinstaller les migrants clandestins dans des pays tiers en attendant leur demande d’asile.
  • conclu un partenariat historique avec le Mexique, appelé « protocoles de protection des migrants », afin de renvoyer en toute sécurité les demandeurs d’asile au Mexique en attendant leur audience aux États-Unis

Application des lois d’immigration des États-Unis.

  • A signé un décret pour retirer les subventions fédérales discrétionnaires aux villes sanctuaires mortelles.
  • Application et mise en œuvre complète de la procédure d' »expulsion accélérée » des étrangers en situation irrégulière autorisée par la loi.
  • Le ministère de la justice a engagé des poursuites pour un nombre record de crimes liés à l’immigration.
  • A utilisé la section 243(d) de la loi sur l’immigration et la nationalité (INA) pour réduire le nombre d’étrangers provenant de pays dont les gouvernements refusent d’accepter leurs ressortissants qui ont fait l’objet d’une mesure d’éloignement des États-Unis.

Fin de la fraude en matière de droit d’asile, fin des trafics d’êtres humains résolution de la crise humanitaire dans l’hémisphère occidental.

  • Suspension, par voie de règlement, de l’octroi de l’asile aux étrangers qui avaient quitté les pays où ils pouvaient prétendre à l’asile, mais qui avaient choisi le « forum shop » et continuaient à se rendre aux États-Unis.
  • Sauvegarde des familles de migrants, et protection de la sécurité des migrants, en promulguant de nouvelles réglementations dans le cadre de l’Accord de règlement de Flores.
  • Proposition de règlements visant à mettre fin à la pratique consistant à accorder des permis de travail gratuits aux étrangers en situation irrégulière qui déposent des demandes d’asile non fondées.
  • Publication d’un guide de « relocalisation interne ».
  • Formation croisée des agents de la patrouille frontalière américaine pour qu’ils effectuent des contrôles de peur crédibles aux côtés du personnel d’arbitrage de l’USCIS (United States Citizenship and Immigration Services) afin de réduire les arriérés massifs.
  • Rationalisation et accélération du processus d’audition des demandes d’asile par le biais du Prompt Asylum Claim Review (PACR) et du Humanitarian Asylum Review Process (HARP).
  • Lancé l’initiative de lutte contre la fraude familiale afin d’identifier des centaines de personnes qui se présentaient frauduleusement comme des unités familiales à la frontière, souvent avec des enfants victimes de trafic, afin de garantir le bien-être des enfants.
  • Amélioration du dépistage dans les pays où les taux de dépassement de séjour sont élevés et réduction des taux de dépassement de visa dans nombre de ces pays.
  • Suppression des contraintes bureaucratiques imposées aux agents consulaires des États-Unis, qui réduisaient leur capacité à contrôler correctement les demandeurs de visa.
  • Collaboration avec le Mexique et d’autres partenaires régionaux pour démanteler les réseaux de trafic d’êtres humains dans notre hémisphère qui profitent de la misère humaine et alimentent la crise frontalière en exploitant les populations vulnérables.

Sécurisation du système d’immigration des USA contre les criminels et les terroristes.

  • Nous avons instauré des interdictions de voyager pour des raisons de sécurité nationale afin d’empêcher les terroristes, les djihadistes et les extrémistes violents de pénétrer sur notre territoire, et nous avons mis en place une base de référence uniforme en matière de sécurité et de partage d’informations que tous les pays doivent respecter pour que leurs ressortissants puissent se rendre aux États-Unis et y émigrer.
  • Suspension de la réinstallation des réfugiés provenant des régions les plus dangereuses et les plus touchées par le terrorisme dans le monde.
  • Rééquilibrage de l’aide aux réfugiés pour se concentrer sur la réinstallation à l’étranger et le partage des charges.
  • Réduction de 85 % de la réinstallation des réfugiés.
  • Révision de la procédure de contrôle de sécurité des réfugiés, qui a été malmenée.
  • Obligation pour le Département d’État de consulter les États et les localités dans le cadre du processus de réinstallation des réfugiés du gouvernement fédéral.
  • A imposé des sanctions strictes aux pays qui n’ont pas repris leurs propres ressortissants.
  • Création du National Vetting Center, qui est le système de contrôle des visas le plus avancé et le plus complet au monde.

Protection des travailleurs et les contribuables américains.

  • Mise en place d’un règlement complet de « charge publique » pour garantir que les nouveaux arrivants aux États-Unis sont financièrement autonomes et ne dépendent pas de l’aide sociale.
  • Création d’un mécanisme d’application pour le remboursement et la présomption de parrainage, afin de garantir que les personnes qui se présentent comme parrains sont effectivement responsables des obligations de parrainage.
  • Élaboration d’un règlement pour lutter contre la pratique horrible du « tourisme de naissance ».
  • Élaboration d’une règle avec le département du logement et du développement urbain (HUD) pour rendre les étrangers en situation irrégulière inéligibles au logement public.
  • Publié des directives exigeant des agences fédérales qu’elles embauchent d’abord des travailleurs américains et donnant la priorité à l’embauche de travailleurs américains dans la mesure du possible.
  • Suspension de l’entrée des travailleurs à bas salaire qui menacent les emplois américains.
  • Finalisation de la nouvelle réglementation H-1B pour mettre définitivement fin au déplacement des travailleurs américains et modifier les outils administratifs nécessaires à la délivrance des visas H-1B.
  • Défend la souveraineté des États-Unis en se retirant du Pacte mondial des Nations unies sur les migrations.
  • Suspension des documents d’autorisation d’emploi pour les étrangers qui arrivent illégalement entre les points d’entrée et qui font l’objet d’une ordonnance de renvoi des États-Unis.
  • Rétablissement de l’intégrité de l’utilisation du statut de protection temporaire (TPS) en respectant strictement les conditions légales requises pour le TPS.

Rétablissement du leadership américain à l’étranger

Rétablissement du leadership américain dans le monde et négociation réussie pour que les alliés des USA paient leur juste part pour notre protection militaire.

  • A obtenu des alliés de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) une augmentation de 400 milliards de dollars des dépenses de défense d’ici 2024, et le nombre de membres qui respectent leurs obligations minimales a plus que doublé.
  • Créé par le secrétaire général Jens Stoltenberg pour le renforcement de l’OTAN.
  • A travaillé à la réforme et à la rationalisation des Nations unies (ONU) et a réduit les dépenses de 1,3 milliard de dollars.
  • Les Alliés, dont le Japon et la République de Corée, se sont engagés à accroître le partage des charges.
  • Protégé nos droits au titre du deuxième amendement en annonçant que les États-Unis ne ratifieront jamais le traité des Nations unies sur le commerce des armes.
  • A ramené 56 otages et détenus de plus de 24 pays.
  • Nous avons œuvré pour faire progresser une région indo-pacifique libre et ouverte, en promouvant de nouveaux investissements et en élargissant les partenariats américains.

Progression de la paix par la force.

  • S’est retiré de l’horrible et unilatéral Iran Nuclear Deal et a imposé des sanctions paralysantes au régime iranien.
  • A fait appliquer vigoureusement toutes les sanctions pour ramener à zéro les exportations de pétrole de l’Iran et priver le régime de sa principale source de revenus.
  • Premier président à rencontrer un dirigeant de la Corée du Nord et premier président en exercice à traverser la zone démilitarisée pour se rendre en Corée du Nord.
  • A maintenu une campagne de pression maximale et a appliqué des sanctions sévères à la Corée du Nord tout en négociant la dénucléarisation, la libération des otages américains et le retour des restes des héros américains.
  • Il a négocié la normalisation économique entre la Serbie et le Kosovo, renforçant ainsi la paix dans les Balkans.
  • Signé le Honk Kong Autonomy Act et mis fin au traitement préférentiel des États-Unis avec Hong Kong pour tenir la Chine responsable de son atteinte à l’autonomie de Hong Kong.
  • A dirigé les efforts des alliés pour faire échouer les efforts du Parti communiste chinois visant à contrôler le système international de télécommunications.

Renouvellement de l’amitié et et de l’alliance précieuse avec Israël et mesures historiques pour promouvoir la paix au Moyen-Orient.

  • A reconnu Jérusalem comme la véritable capitale d’Israël et a rapidement transféré l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem.
  • Nous avons reconnu la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan et déclaré que les colonies israéliennes en Cisjordanie ne sont pas incompatibles avec le droit international.
  • Retire les États-Unis du Conseil des droits de l’homme des Nations unies en raison du parti pris anti-Israël flagrant du groupe.
  • A négocié des accords de paix historiques entre Israël et les pays arabo-musulmans, dont les Émirats arabes unis, le Royaume de Bahreïn et le Soudan.
  • A négocié un accord pour le Kosovo afin de normaliser les liens et d’établir des relations diplomatiques avec Israël.
  • Annonce que la Serbie va déplacer son ambassade en Israël à Jérusalem.
  • Premier président américain à s’adresser à une assemblée de dirigeants de plus de 50 nations musulmanes et à conclure un accord pour lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes.
  • Création du Centre Etidal pour lutter contre le terrorisme au Moyen-Orient en collaboration avec le gouvernement saoudien.
  • Annonce du plan politique « Vision pour la paix » – une solution à deux États qui résout les risques de l’État palestinien pour la sécurité d’Israël, et la première fois qu’Israël a accepté une carte et un État palestinien.
  • Publié un plan économique visant à renforcer le pouvoir du peuple palestinien et à améliorer la gouvernance palestinienne grâce à des investissements privés historiques.

Opposition au communisme et au socialisme dans l’hémisphère occidental.

  • Renversement de la politique désastreuse de l’administration précédente à l’égard de Cuba, en annulant l’accord de capitulation avec la dictature communiste de Castro.
  • Il s’est engagé à ne pas lever les sanctions tant que tous les prisonniers politiques ne seront pas libérés, que les libertés de réunion et d’expression ne seront pas respectées, que tous les partis politiques ne seront pas légalisés et que des élections libres ne seront pas organisées.
  • A adopté une nouvelle politique visant à empêcher les dollars américains de financer le régime cubain, notamment en imposant des restrictions plus strictes en matière de voyages et d’importation d’alcool et de tabac cubains.
  • A mis en place un plafond pour les envois de fonds à Cuba.
  • A permis aux Américains d’intenter des poursuites contre les personnes et les entités qui font le trafic de biens confisqués par le régime cubain.
  • Premier dirigeant mondial à reconnaître Juan Guaido comme président intérimaire du Venezuela et à diriger une coalition diplomatique contre le dictateur socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro.
  • Blocage de tous les biens du gouvernement vénézuélien sous la juridiction des États-Unis.
  • Couper les ressources financières du régime Maduro et sanctionner les secteurs clés de l’économie vénézuélienne exploités par le régime.
  • A porté des accusations criminelles contre Nicolas Maduro pour son narco-terrorisme.
  • Imposition de sanctions sévères au régime Ortega au Nicaragua.
  • Il s’est associé au Mexique et au Canada dans la candidature à l’organisation de la Coupe du monde de la FIFA 2026, dont 60 matches se dérouleront aux États-Unis.
  • Candidature gagnante pour l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2028 à Los Angeles, Californie.

Reconstruction colossale de l’armée

  • Reconstruire complètement l’armée américaine avec plus de 2 200 milliards de dollars de dépenses de défense, dont 738 milliards de dollars pour 2020.
  • A obtenu trois augmentations de salaire pour les membres de nos services et leurs familles, dont la plus importante en dix ans.
  • Création de la Space Force, la première nouvelle branche des forces armées américaines depuis 1947.
  • Modernisation et recapitalisation de nos forces nucléaires et de nos défenses anti-missiles afin de garantir qu’elles continuent à exercer une forte dissuasion.
  • A amélioré nos cyberdéfenses en élevant le Cyber Command en un commandement de combat majeur et en réduisant les lourdes restrictions procédurales sur les cyberopérations.
  • a mis son veto à la loi d’autorisation de la défense nationale pour l’année fiscale 21, qui ne protège pas notre sécurité nationale, ne respecte pas l’histoire de nos vétérans et de nos militaires et contredit nos efforts pour faire passer l’Amérique en premier.

Vaincre les terroristes, tenir les dirigeants responsables de leurs actes malveillants et renforcer la paix dans le monde.

  • Nous avons vaincu 100 % du califat territorial de l’ISIS en Irak et en Syrie.
  • Nous avons libéré près de 8 millions de civils du contrôle sanguinaire de l’ISIS, et libéré Mossoul, Raqqa et la dernière prise de pied de l’ISIS à Baghuz.
  • Il a tué le leader de l’ISIS, Abu Bakr al-Baghdadi, et a éliminé le plus grand terroriste du monde, Qasem Soleimani.
  • Création du Centre de lutte contre le financement du terrorisme (TFTC) en partenariat entre les États-Unis et leurs partenaires du Golfe pour combattre l’idéologie et les menaces extrémistes et cibler les réseaux financiers terroristes, dont plus de 60 individus et entités terroristes dans le monde entier.
  • Par deux fois, une action militaire décisive a été menée contre le régime d’Assad en Syrie pour l’utilisation barbare d’armes chimiques contre des civils innocents, dont une frappe réussie de 59 missiles de croisière Tomahawk.
  • A autorisé des sanctions contre les mauvais acteurs liés au programme d’armes chimiques de la Syrie.
  • Négociation d’un cessez-le-feu prolongé avec la Turquie dans le nord-est de la Syrie.

A comblé les lacunes de la base industrielle de défense américaine, en fournissant des mises à jour très nécessaires pour améliorer la sécurité de notre pays.

  • Protéger la base industrielle de défense américaine, en dirigeant la première évaluation pangouvernementale de nos chaînes de fabrication et d’approvisionnement de défense depuis les années 1950.
  • A pris des mesures décisives pour sécuriser notre chaîne d’approvisionnement en technologies et services de l’information et des communications, y compris les applications mobiles dangereuses.
  • A mené à bien plusieurs campagnes pluriannuelles d’enlèvement de matières nucléaires, sécurisant plus de 1 000 kilogrammes d’uranium hautement enrichi et réduisant considérablement les menaces nucléaires mondiales.
  • Signature d’un décret ordonnant aux agences fédérales de travailler ensemble pour réduire la capacité des adversaires étrangers à cibler nos infrastructures électriques critiques.
  • Mise en place d’une stratégie pangouvernementale pour faire face à la menace posée par les efforts malveillants de la Chine visant l’écosystème de recherche et développement financé par le contribuable américain.
  • Capacités avancées de défense antimissile et alliances régionales.
  • A renforcé la capacité de nos alliés et partenaires à se défendre par la vente d’aide et d’équipements militaires.
  • A signé avec l’Arabie saoudite le plus gros contrat d’armement jamais conclu, d’une valeur de près de 110 milliards de dollars.

Servir et protéger les vétérans

Réforme du ministère des anciens combattants (VA) pour améliorer les soins, le choix et la responsabilité des employés.

  • Signature et mise en œuvre de la loi sur la mission du VA, qui a permis aux vétérans de faire un CHOIX permanent, a révolutionné le système de soins de proximité du VA et a fourni des soins de qualité plus proches du domicile des vétérans.
  • Le nombre d’anciens combattants qui disent faire confiance aux services des VA a augmenté de 19 % pour atteindre un niveau record de 91 %, un record absolu.
  • Il a offert des soins de santé mentale d’urgence le jour même dans tous les établissements médicaux de l’AV, et a obtenu 9,5 milliards de dollars pour les services de santé mentale en 2020.
  • Signé la loi VA Choice and Quality Employment Act de 2017, qui garantit que les vétérans peuvent continuer à voir le médecin de leur choix et n’ont pas à attendre pour se faire soigner.
  • Sous l’administration Trump, des millions d’anciens combattants ont pu choisir un médecin privé dans leur communauté.
  • La capacité des vétérans à accéder aux services de télésanté a été élargie, notamment grâce à l’initiative de soins de santé « Anywhere to Anywhere » de l’AV, ce qui a entraîné une augmentation de 1000 % de l’utilisation pendant la COVID-19.
  • Signature de la loi sur la responsabilité et la protection des dénonciateurs des anciens combattants et retrait de milliers de travailleurs de l’armée qui n’ont pas donné à nos anciens combattants les soins qu’ils méritent tant.
  • Signature de la loi de 2017 sur l’amélioration et la modernisation des procédures d’appel des vétérans et amélioration de l’efficacité de l’AV, avec un nombre record de décisions d’appel.
  • Modernisation des dossiers médicaux afin d’assurer une transition sans heurts entre le ministère de la défense et le VA.
  • Lancement d’un nouvel outil qui permet aux vétérans d’accéder en ligne aux temps d’attente moyens et aux données sur la qualité des soins.
  • La ligne d’assistance téléphonique promise par la Maison Blanche pour les vétérans a répondu à des centaines de milliers d’appels.
  • Création du groupe de travail PREVENTS pour lutter contre la tragédie du suicide des vétérans.

Diminution du nombre de vétérans sans abri et des allocations d’éducation, et taux de chômage record pour les vétérans.

  • Signature et mise en œuvre du projet de loi « Forever GI », permettant aux vétérans d’utiliser leurs allocations pour obtenir une éducation à tout moment de leur vie.
  • Élimination de chaque centime de la dette des prêts étudiants fédéraux due par les vétérans américains qui sont complètement et définitivement handicapés.
  • Par rapport à 2009, 49 % de vétérans en moins se sont retrouvés sans domicile fixe en 2019.
  • Signature et mise en œuvre de la loi HAVEN pour garantir que les vétérans qui ont déclaré faillite ne perdent pas leurs prestations d’invalidité.
  • A aidé des centaines de milliers de militaires à faire la transition entre l’armée et le marché du travail civil, et a développé des programmes pour soutenir l’emploi des conjoints de militaires.
  • A permis à près de 40 000 vétérans sans abri de trouver un emploi grâce au programme de réinsertion des vétérans sans abri.
  • Plus de 600 000 vétérans ont trouvé un emploi par le biais des services de l’American Job Center.
  • Enrôlement de plus de 500 000 membres des services de transition dans plus de 20 000 ateliers d’emploi du ministère du travail.
  • Signature d’un décret pour aider les vétérans à faire la transition sans heurts vers la marine marchande américaine.

Pour rendre les communautés plus sûres

Signature d’une loi marquant la réforme de la justice pénale.

  • Signature de la loi bipartite First Step Act, la première loi historique de réforme de la justice pénale jamais adoptée pour réduire la récidive et aider les anciens détenus à réintégrer la société avec succès.
  • Promotion de l’embauche de la deuxième chance pour donner aux anciens détenus la possibilité de vivre sans crime et de trouver un emploi valorisant.
  • Lancement d’une nouvelle initiative « Ready to Work » pour aider à mettre les employeurs en contact direct avec les anciens détenus.
  • Attribution de 2,2 millions de dollars aux États afin d’étendre l’utilisation des obligations de fidélité, qui garantissent les entreprises qui embauchent d’anciens détenus.
  • Renversement de l’interdiction, vieille de plusieurs décennies, des programmes « Second Chance Pell » pour permettre aux personnes incarcérées de suivre une éducation postsecondaire, d’élargir leurs compétences et de mieux réussir sur le marché du travail à leur retour.
  • Attribution de plus de 333 millions de dollars de subventions du ministère du travail à des organisations à but non lucratif et aux gouvernements locaux et d’État pour des projets de réinsertion axés sur les services de développement de carrière pour les jeunes et les adultes impliqués dans la justice qui ont été incarcérés.

Un soutien sans précédent aux forces de l’ordre.

  • En 2019, les crimes violents ont diminué pour la troisième année consécutive.
  • Depuis 2016, le taux de crimes violents a diminué de plus de 5 % et le taux de meurtres a diminué de plus de 7 %.
  • Lancement de l’opération Legend pour lutter contre la recrudescence des crimes violents dans les villes, qui s’est traduite par plus de 5 500 arrestations.
  • Déploiement de la Garde nationale et des forces de l’ordre fédérales à Kenosha pour mettre fin à la violence et rétablir la sécurité publique.
  • A fourni un million de dollars aux forces de l’ordre de Kenosha, près de 4 millions de dollars pour soutenir les petites entreprises de Kenosha, et plus de 41 millions de dollars pour soutenir les forces de l’ordre de l’État du Wisconsin.
  • Déploiement d’agents fédéraux pour sauver le palais de justice de Portland des émeutiers.
  • Signature d’un décret prévoyant des peines de dix ans de prison pour la destruction de biens et de monuments fédéraux.
  • Le ministère de la justice (DOJ) est chargé d’enquêter et de poursuivre les infractions fédérales liées à la violence en cours.
  • Le DOJ a fourni près de 400 millions de dollars pour l’embauche de nouveaux agents de la force publique.
  • Approuvé par les 355 000 membres de l’Ordre Fraternel de la Police.
  • Le projet revitalisé « Safe Neighborhoods », qui rassemble les responsables de l’application de la loi au niveau fédéral, des états, des localités et des tribus afin de développer des solutions aux crimes violents.
  • Amélioration des communications entre les premiers intervenants en déployant le réseau national à large bande de sécurité publique FirstNet, qui dessert plus de 12 000 organismes de sécurité publique dans tout le pays.
  • Création d’une nouvelle commission chargée d’évaluer les meilleures pratiques en matière de recrutement, de formation et de soutien des agents de la force publique.
  • Signé le décret « Safe Policing for Safe Communities » pour encourager les réformes des services de police locaux en accord avec la loi et l’ordre.
  • Mise à disposition des forces de l’ordre locales de centaines de millions de dollars de matériel militaire excédentaire.
  • Signé un décret pour aider à prévenir la violence contre les agents de la force publique.
  • Obtention d’un financement permanent pour le Fonds d’indemnisation des victimes du 11 septembre pour les premiers intervenants.

Mise en œuvre de mesures énergiques pour endiguer les crimes haineux, la violence armée et la traite des êtres humains.

  • Signature d’un décret précisant que le titre VI de la loi sur les droits civils de 1964 s’applique à la discrimination fondée sur l’antisémitisme.
  • Lancement d’un site web centralisé pour éduquer le public sur les crimes de haine et encourager le signalement.
  • Signé la loi « Fix NICS » pour garder les armes à feu hors de portée des criminels dangereux.
  • Signature de la loi STOP à la violence à l’école et création d’une commission sur la sécurité à l’école pour examiner les moyens de rendre nos écoles plus sûres.
  • Elle a lancé l’initiative « Foster Youth to Independence » pour prévenir et mettre fin au sans-abrisme chez les jeunes adultes de moins de 25 ans qui sont ou ont récemment quitté le système de placement familial.
  • Signé la loi sur la protection des victimes de la traite des êtres humains, qui a renforcé les critères permettant de déterminer si les pays respectent les normes d’élimination de la traite.
  • Création d’un groupe de travail pour aider à combattre la tragédie des femmes et des filles amérindiennes disparues ou assassinées.
  • Priorité à la lutte pour les sans-voix et à l’élimination du fléau de la traite des êtres humains dans tout le pays, grâce à un soutien de l’ensemble du gouvernement par la législation, l’action de l’exécutif et l’engagement avec les industries clés.
  • Elle a créé la toute première position de la Maison Blanche axée uniquement sur la lutte contre la traite des êtres humains.

Protection de la vie et de la liberté religieuse

  • A rétabli et élargi la politique de Mexico, en veillant à ce que l’argent des contribuables ne soit pas utilisé pour financer l’avortement au niveau mondial.
  • A émis une règle empêchant que l’argent des contribuables du titre X ne serve à subventionner l’industrie de l’avortement.
  • Soutien à la législation visant à mettre fin aux avortements tardifs.
  • Suppression de tout financement du Fonds des Nations unies pour la population en raison du soutien de ce fonds à l’avortement coercitif et à la stérilisation forcée.
  • Signature d’une loi annulant la réglementation de l’administration précédente qui interdisait aux États de financer les centres d’avortement dans le cadre de leurs programmes de planning familial.
  • A pleinement appliqué l’exigence selon laquelle l’argent des contribuables ne doit pas servir à financer la couverture de l’avortement dans les plans d’échange Obamacare.
  • L’arrêt du financement fédéral de la recherche sur les tissus fœtaux.
  • A travaillé à la protection des droits de conscience des entités de soins de santé et des individus – en s’assurant qu’aucun professionnel de la santé n’est forcé de participer à un avortement en violation de ses croyances.
  • Publication d’un décret renforçant l’obligation pour tous les hôpitaux des États-Unis de fournir un traitement médical ou un transfert d’urgence aux nourrissons qui ont besoin de soins médicaux d’urgence, indépendamment de leur prématurité ou de leur handicap.
  • A conduit une coalition de pays à signer la Déclaration du consensus de Genève, déclarant qu’il n’existe pas de droit international à l’avortement et s’engageant à protéger la santé des femmes.
  • Premier président de l’histoire à participer à la Marche pour la vie.

Engagement en faveur de la liberté religieuse aux États-Unis et dans le monde entier.

  • Il a protégé les droits de conscience des médecins, des infirmières, des enseignants et de groupes comme les Petites Sœurs des Pauvres.
  • Premier président à convoquer une réunion aux Nations unies pour mettre fin à la persécution religieuse.
  • Création de l’initiative « Faith and Opportunity » de la Maison Blanche.
  • Il a empêché l’amendement Johnson d’interférer avec le droit des pasteurs à exprimer leur opinion.
  • Inverse la politique de l’administration précédente qui empêchait le gouvernement de fournir des secours aux organisations religieuses en cas de catastrophe.
  • A protégé les prestataires de services d’adoption et de placement familial confessionnels, en veillant à ce qu’ils puissent continuer à servir leurs communautés tout en suivant les enseignements de leur foi.
  • A réduit les obstacles lourds pour garantir que les Amérindiens soient libres de conserver les plumes d’aigle spirituellement et culturellement significatives trouvées sur leurs terres tribales.
  • A pris des mesures pour que les employés fédéraux puissent prendre des congés payés pour observer les jours saints religieux.
  • A signé une législation pour aider les groupes religieux et ethniques ciblés par l’ISIS pour les meurtres de masse et le génocide en Syrie et en Irak.
  • A dirigé l’aide américaine vers les communautés persécutées, notamment par le biais de programmes confessionnels.
  • Lancement de l’Alliance internationale pour la liberté religieuse – la toute première alliance consacrée à la lutte contre les persécutions religieuses dans le monde.
  • Nommé un envoyé spécial pour surveiller et combattre l’antisémitisme.
  • Imposition de restrictions à certains fonctionnaires, unités de sécurité intérieure et entreprises chinoises pour leur complicité dans la persécution des musulmans ouïgours au Xinjiang.
  • A publié un décret pour protéger et promouvoir la liberté religieuse dans le monde entier.

Sauvegarde de l’environnement

A pris des mesures énergiques pour protéger l’environnement et garantir la pureté de l’air et de l’eau.

  • A pris des mesures pour protéger les Américains vulnérables contre l’exposition au plomb et au cuivre dans l’eau potable et a mis au point une règle protégeant les enfants contre les dangers de la peinture à base de plomb.
  • A investi plus de 38 milliards de dollars dans des infrastructures d’eau potable.
  • En 2019, l’Amérique a réalisé la plus forte baisse des émissions de carbone de tous les pays du monde. Depuis qu’ils se sont retirés de l’Accord de Paris sur le climat, les États-Unis ont réduit leurs émissions de carbone plus que tout autre pays.
  • Les niveaux américains de particules – l’une des principales mesures de la pollution atmosphérique – sont environ cinq fois inférieurs à la moyenne mondiale.
  • Entre 2017 et 2019, l’air est devenu 7 % plus propre – ce qui se traduit par une forte baisse des émissions combinées des principaux polluants.
  • Le monde a été le premier à réduire les émissions de gaz à effet de serre, en réduisant de 12 % les émissions de CO2 liées à l’énergie entre 2005 et 2018, alors que le reste du monde a augmenté ses émissions de 24 %.
  • En 2019, l’Agence de protection de l’environnement (EPA) a nettoyé plus de sites de pollution importants que jamais en près de deux décennies.
  • L’EPA a octroyé 300 millions de dollars de subventions pour les friches industrielles directement aux communautés les plus nécessiteuses, y compris des investissements dans 118 zones d’opportunité.
  • Elle a imposé un moratoire sur le forage en mer au large des côtes de Géorgie, de Caroline du Nord, de Caroline du Sud et de Floride.
  • Restauration de l’accès public aux terres fédérales au Bears Ears National Monument et au Grand Staircase-Escalante National Monument.
  • A récupéré plus d’espèces en danger ou menacées que toute autre administration au cours de son premier mandat.

A conclu des accords et signé des lois pour protéger l’environnement et préserver les abondantes ressources nationales de notre nation.

  • L’USMCA garantit la plus forte protection de l’environnement de tous les accords commerciaux de l’histoire.
  • Elle a signé la loi « Save Our Seas Act » pour protéger notre environnement contre les nations étrangères qui jettent des débris dans nos océans et a élaboré le tout premier plan stratégique fédéral de lutte contre les déchets marins.
  • Signature du Great American Outdoors Act, qui garantit le plus grand investissement de l’histoire dans les parcs nationaux et les terres publiques d’Amérique.
  • Elle a signé la plus grande loi sur les terres publiques en dix ans, désignant 1,3 million de nouveaux hectares de nature sauvage.
  • Signature d’un décret historique encourageant une gestion beaucoup plus active des forêts afin de prévenir les incendies catastrophiques.
  • Ouverture et élargissement de l’accès à plus de 4 millions d’acres de terres publiques pour la chasse et la pêche.
  • Elle a rejoint l’initiative « Un billion d’arbres » pour planter, conserver et restaurer les arbres en Amérique et dans le monde entier.
  • Il a mis à niveau les infrastructures et investi dans de nombreux projets, dont plus d’un demi-milliard de dollars pour réparer la digue Herbert Hoover et augmenté de 55 % le financement de la restauration des Everglades.

Accroissement des possibilités d’éducation

  • La loi sur la réduction des impôts et l’emploi a élargi le choix de l’école, permettant aux parents d’utiliser jusqu’à 10 000 dollars d’un compte d’épargne-études 529 pour couvrir les frais de scolarité de la maternelle à la terminale dans l’école publique, privée ou religieuse de leur choix.
  • Lancement d’un nouveau plan de cours proaméricain pour les étudiants, appelé la Commission de 1776, afin de promouvoir l’éducation patriotique.
  • Interdit l’enseignement de la théorie critique des races au sein du gouvernement fédéral.
  • Création du Jardin national des héros américains, un vaste parc en plein air qui abritera les statues des plus grands Américains de tous les temps.
  • Demande au Congrès d’adopter la loi sur les bourses et les opportunités de liberté d’enseignement (Education Freedom Scholarships and Opportunity Act) afin d’élargir les options d’éducation pour un million d’étudiants de tous les milieux économiques.
  • A signé une loi réautorisant le programme D.C. Opportunity Scholarship.
  • Publication de directives actualisées précisant que le droit du premier amendement au libre exercice de la religion ne s’arrête pas à la porte d’une école publique.

Mesures pour promouvoir l’enseignement technique.

  • Signature de la loi sur le renforcement de l’enseignement professionnel et technique pour le 21e siècle, qui offre à plus de 13 millions d’étudiants un enseignement professionnel de haute qualité et alloue plus de 1,3 milliard de dollars chaque année aux États pour des programmes essentiels de développement de la main-d’œuvre.
  • Signature de la loi INSPIRE qui encourage la NASA à faire participer davantage de femmes et de jeunes filles aux STEM et à rechercher des carrières dans l’aérospatiale.
  • Elle a alloué pas moins de 200 millions de dollars par an en subventions pour donner la priorité aux femmes et aux minorités dans l’enseignement des STEM et de l’informatique.

Réforme et modernisation radicale du système éducatif pour rétablir le contrôle local et promouvoir l’équité.

  • Rétabli le contrôle de l’État et des autorités locales sur l’éducation en appliquant fidèlement la loi « Every Student Succeeds Act ».
  • A signé un décret qui garantit que les universités publiques protègent les droits du premier amendement sous peine de perdre leur financement, traite la question de l’endettement des étudiants en exigeant que les collèges partagent une partie du risque financier, et accroît la transparence en obligeant les universités à divulguer des informations sur la valeur des programmes éducatifs potentiels.
  • A publié une règle renforçant les protections du titre IX pour les survivants d’inconduite sexuelle dans les écoles, et qui – pour la première fois dans l’histoire – codifie que le harcèlement sexuel est interdit en vertu du titre IX.
  • Négociation d’un accord bipartite historique sur de nouvelles règles pour l’enseignement supérieur afin d’accroître l’innovation et de réduire les coûts en réformant l’accréditation, l’autorisation de l’État, l’enseignement à distance, l’enseignement basé sur les compétences, les heures de crédit, la liberté religieuse et les subventions aux enseignants.

Soutien prioritaire aux collèges et universités historiquement noirs.

  • Déplacé l’initiative fédérale des collèges et universités historiquement noirs (HBCU) à la Maison Blanche.
  • Signature de la loi FUTURE Act, qui prévoit un financement annuel permanent de 255 millions de dollars pour les HBCU et augmente le financement du programme fédéral Pell Grant.
  • Signature d’une loi qui prévoit plus de 100 millions de dollars pour les bourses, la recherche et les centres d’excellence dans les institutions de l’HBCU qui octroient des subventions foncières.
  • A entièrement renoncé à 322 millions de dollars de prêts en cas de catastrophe à quatre HBCU en 2018, afin qu’elles puissent se consacrer pleinement à l’éducation de leurs étudiants.
  • Permettre aux HBCU confessionnelles de bénéficier d’un accès égal au soutien fédéral.

Combat contre la crise des opiacés

  • Déclaré la crise des opiacés comme une urgence de santé publique à l’échelle nationale.
  • Obtention d’un nouveau financement record de 6 milliards de dollars pour lutter contre l’épidémie d’opiacés.
  • Signé la loi sur le soutien aux patients et aux communautés, le plus grand effort législatif jamais déployé pour lutter contre une crise de la drogue dans l’histoire de notre pays.
  • Lancement de l’Initiative pour mettre fin à l’abus des opioïdes et réduire l’offre et la demande de drogues afin de s’attaquer aux nombreuses causes qui alimentent la crise de la drogue.
  • Le ministère de la santé et des services sociaux (HHS) a accordé un montant record de 9 milliards de dollars en subventions pour étendre l’accès aux services de prévention, de traitement et de rétablissement aux États et aux communautés locales.
  • Adoption de la loi CRIB, permettant à Medicaid d’aider les mères et leurs bébés qui naissent physiquement dépendants des opioïdes en couvrant leurs soins dans les établissements de rétablissement pédiatrique.
  • Distribué 1 milliard de dollars de subventions pour la prévention et le traitement des dépendances.
  • Annonce d’un plan pour des prescripteurs plus sûrs qui vise à réduire d’un tiers en trois ans le nombre d’ordonnances d’opioïdes exécutées aux États-Unis.
  • Réduction de la quantité totale d’ordonnances d’opioïdes exécutées aux États-Unis.
  • Élargissement de l’accès aux traitements assistés par médicaments et à la naloxone, qui permet de sauver des vies.
  • Lancement de FindTreatment.gov, un outil permettant de trouver de l’aide en cas d’abus de substances.
  • Les décès par overdose ont diminué à l’échelle nationale en 2018 pour la première fois depuis près de trois décennies.
  • Lancement de l’initiative sur la conduite sous l’emprise de la drogue pour travailler avec les forces de l’ordre locales et les conducteurs en général afin d’accroître la sensibilisation.
  • Lancement d’une campagne publicitaire nationale sur l’abus d’opiacés chez les jeunes, qui a touché 58 % des jeunes adultes américains.
  • Depuis 2016, le nombre d’Américains recevant un traitement médicamenteux a augmenté de près de 40 %.
  • Approuvé 29 démonstrations Medicaid dans les États pour améliorer l’accès au traitement des troubles liés à l’utilisation d’opioïdes, y compris une nouvelle flexibilité pour couvrir les traitements en hospitalisation et en résidence.
  • Approuvé près de 200 millions de dollars de subventions pour faire face à la crise des opiacés dans les communautés gravement touchées et pour réintégrer les travailleurs en convalescence dans la population active.

Mesures pour saisir les drogues illégales et punir ceux qui s’attaquent à des Américains innocents.

  • En 2019, l’ICE HSI a saisi 12 466 livres d’opioïdes, dont 3 688 livres de fentanyl, soit une augmentation de 35 % par rapport à 2018.
  • Des dizaines de milliers de kilogrammes d’héroïne et des milliers de kilogrammes de fentanyl ont été saisis depuis 2017.
  • Le ministère de la justice (DOJ) a poursuivi plus de trafiquants de fentanyl que jamais, démantelé 3 000 organisations de trafic de drogue et saisi suffisamment de fentanyl pour tuer 105 000 Américains.
  • Le DOJ a inculpé plus de 65 défendeurs collectivement responsables de la distribution de plus de 45 millions de pilules opioïdes.
  • Il a fait désigner des chefs de file contre les trafiquants opérant en Chine, en Inde, au Mexique et d’autres pays qui ont joué un rôle dans l’épidémie en Amérique.
  • A accusé les principaux trafiquants de drogue chinois d’avoir distribué du fentanyl aux États-Unis pour la toute première fois, et a convaincu la Chine d’adopter des réglementations strictes pour contrôler la production et la vente de fentanyl.

MaisonBlanche.gov
La Maison Blanche

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

36
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz