Publié par Gaia - Dreuz le 19 janvier 2021

Source : Francebleu

Trois hommes ont été arrêtés samedi 16 janvier 2021 à Dijon, en Côte-d’Or, en plein barbecue dans la cour de leur immeuble, rue Parmentier. Ils ont dépecé deux chèvres dans un champ plus tôt dans la soirée. Ils risquent 6 mois de prison.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Arrêtés en plein barbecue un soir de janvier en plein couvre-feu sous la neige. Trois hommes ont été interpellés samedi 16 janvier 2021, vers 23h30, à Dijon, en Côte-d’Or, en pleine cuisson de grillades. Ils faisaient cuire deux chèvres dans la cour de leur immeuble, rue Parmentier.

Un abattage illégal

Les trois hommes, âgés de 21, 30 et 49 ans, tous ressortissants de la République Démocratique du Congo, sont allés acheter deux chèvres dans une ferme du nord de la Côte-d’Or. Ils reprennent la route en direction de Dijon avant de s’arrêter dans un champ juste avant 18 heures, moment du début du couvre-feu. Ils y tuent les deux animaux, avant de remonter dans la voiture pour aller dans leur domicile dijonnais.

Plus tard dans la soirée, ils installent un barbecue dans la cour de leur immeuble, rue Parmentier pour y faire cuire les animaux dépecés. Plusieurs voisins sont alertés par le bruit et l’odeur et appellent la police qui arrive vers 23h30, en plein couvre-feu et sous la neige. Les trois hommes disent avoir tué les animaux pour ensuite les manger, selon la police de Dijon.

Ils risquent six mois de prison

Les trois hommes sont sortis de garde à vue dimanche 17 janvier 2021. Ils sont convoqués au tribunal en juillet prochain notamment pour abattage d’un animal sans précautions pour éviter de le faire souffrir. Ils risquent six mois de prison. Ils ont tous reçu, en plus, 135 euros d’amende pour avoir brisé le couvre-feu.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

42
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz