Publié par Dreuz Info le 19 janvier 2021

Quand on sait que le fils Biden a pu acheter les puits de gaz en Ukraine et que ce gaz est maintenant vendu plusieurs fois le prix aux Ukrainiens, on ne se demande plus pourquoi le prix de certaines énergies augmente sans arrêt : de grosses poches se remplissent !

L’Ukraine n’est pas une exception : l’énergie « verte », des éoliennes comme des panneaux photovoltaïques, enrichit pas mal de riches, riches au point de pouvoir se permettre une publicité « verte » dans tous nos médias. On va même jusqu’à nous présenter l’utopie hydrogène (1) comme une possibilité… à condition que l’Europe fournisse des subsides !

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Et je  voudrais présenter une source d’énergie qui ne risque ni d’enrichir certains, ni de coûter cher aux familles, ni d’être lamentablement intermittente et imprévisible comme l’éolien et le photovoltaïque, ni d’être polluante, ni d’être dangereuse…. Certaines variantes de cette source d’énergie avaient été mises à l’étude sous Barack Obama par Stephen Chu.

Les résultats étaient prometteurs…

Lors de son second mandat, Obama a immédiatement détruit tout ce qui venait d’être construit! Il aura fallu plus de trois ans à Trump pour reconstruire le programme. Aurons-nous droit à un résultat cette fois ? Américains et Européens profiteront-ils du nucléaire de 4e génération, inutile en cas de guerre, peu coûteux, consommant les déchets des centrales précédentes, plus propre que les énergies dites « vertes », sans le moindre danger et disposant de carburant pour au moins 10.000 ans ?

Il y a de quoi avoir des doutes vu le prix nécessairement très démocratique de cette source d’énergie !

Il y a de quoi se révolter quand on sait que la Chine, l’Inde, la Russie, l’Angleterre, le Canada s’offrent la paternité de centrales nucléaires de 4e génération, centrales nées entre autres dans l’esprit de Carlo Rubbia il y a 40 ans, centrales étudiées en Belgique (MYRRHA), centrales ayant toutes les qualités qu’on peut rêver et même celle d’exister sous forme de SMR (Small Modular Reactor) qu’une petite ville peut faire amener par camion et installer pour donner de l’énergie à ses habitants 24 heures sur 24….

Et voici le nom des probables abandonnés par les « grosses poches » :

  • Kairos Power. Hermes Reduced Test Reactor à sel fondu, le KP-FHR
  • eVinci Microreactor, solid state reactor, Westinghouse
  • Advanced Nuclear Reactor de BWXT Technologie (ARDP)
  • SMR 160 reactor de Holtec International à eau
  • Molted Chloride Reactor Experiment de Terra Power

Scientifique curieux de vérité, désireux d’une vie digne pour mes concitoyens, j’espère encore qu’ils se renseignent… se révolteront contre la ruine programmée par les « grosses poches » et leur suggère de lire 2084 de Boualem Sansal pour débuter.

(1) Samuel Furfari, L’utopie hydrogène

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Claude Brasseur pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz