Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 janvier 2021

Dreuz a remarqué depuis quelque temps déjà les propos très pertinents de l’avocat Ron Coleman, sur Twitter, et nous vous avons traduit ceux-ci. Ils vous plairont. Ils illustrent la doctrine Trump.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Ron Coleman a recensé quelques-unes de ce qu’il appelle « les convictions de la Nouvelle Droite américaine », autour desquelles, je pense, se formera un large consensus. Les idées qu’il exprime sont simples mais dans le monde perdu où les mots ne veulent plus rien dire, où la presse est liée à la gauche pour diaboliser les idées de droite et les gens qui les adoptent, il n’est pas superflu de les rappeler.

Je me demande si les politiciens de droite, dans vos pays européens, ont osé défendre ces idées, ou s’ils sont toujours à ressasser celles que la gauche leur autorise d’exprimer.

Vous lirez mes observations à la suite.

1 – Les pays ont des frontières

Ce n’est pas un hasard si tous les peuples du monde se sont établis en nations avec des frontières : au-delà de cultures très différentes, ce point commun correspond à la nature profonde de l’homme, que les communistes veulent détruire pour fabriquer un homme nouveau.

2 – Toutes les vies comptent

C’est une réponse à « Black Lives Matter », « les vies noires comptent » et la diabolisation de ceux qui tentaient de corriger ajoutant que les vies de tout le monde comptent, les blancs, les asiatiques, les minorités et les Esquimaux (Gervais).

3 – Il y a deux sexes

Je pense que cette mention est relativement erronée. La phrase correcte devrait être : il n’y a que deux sexes, afin d’exclure les délires LGTBQ : qu’ils soient assurés que nous les respectons, nous respectons leurs différences, leurs choix de vie et leurs croyances, mais nous n’accepterons pas que leurs activistes tentent de nous manquer de respect en voulant nous imposer une pensée qui n’est pas la nôtre.

4 – Le gouvernement ne doit pas espionner les citoyens

Nous avons sincèrement cru que c’était le slogan des libertaires et de la gauche. Puis nous nous sommes aperçus que le seul camp qu’ils ne veulent pas qu’on espionne est le leur, lorsque la droite est au pouvoir. Quand ils ont le pouvoir, c’est tout l’inverse, à l’instar d’Obama qui a fait mettre sur écoute les journalistes d’Associated Press sans soulever de grandes protestations, ou fait espionner la campagne Trump en 2016, ou de BigTech, qui ne nous laisse plus un seul petit recoin de droit à notre vie privée.

Nous sommes d’accord avec cette croyance que le gouvernement ne doit pas nous espionner.

5 – La presse ne doit pas mentir

Je tiens cette idée pour naïve et utopique. Autant dire que les voleurs ne doivent pas voler et les escrocs ne doivent pas escroquer.

6 – Le crime doit être puni

Terriblement vrai. Il est hallucinant qu’il faille le dire ! A l’époque du syndicat de la magistrature en France, ou des procureurs d’extrême gauche élus grâce aux aides financières démesurées de George Soros, il n’est pas inutile de rappeler que les coupables ne sont pas des victimes, et les braves gens ne sont pas les coupables, citoyens d’une société cruelle qui doit expier.

7 – Les violentes émeutes sont un délit grave

Et le point 6 devrait être appliqué aux émeutiers. Hélas, ils s’en sortent toujours sans rien.

8 – Des points de vue différents doivent être entendus

Vous en Europe ne possédez plus une télévision vraiment diversifiée. Nous avons encore Fox news, NewsMax et OANN, et devinez quoi : CNN fait tout pour les faire interdire. La gauche est intrinsèquement totalitaire. Aucune opinion divergente ne doit être exprimée. Alors ils inventent des termes creux comme « complotiste », « fachosphère », « blanc suprématiste », « extrême droite », pour labéliser toutes les opinions dont ils ne veulent pas débattre, et qu’ils ne veulent pas que les gens entendent.

Heureusement que vous avez Dreuz.info !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

14
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz