Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 janvier 2021

Voir Joe Biden bredouiller, se tromper, ne pas savoir où il est, confondre sa femme et sa sœur, tenir des propos délirants, et se dire que 81 millions d’Américains ont voté pour lui…

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

  • Joe Biden s’apprête à signer un décret.
  • Il a dans la main le stylo dont il a besoin pour le signer. Mais il va pourtant chercher à le ranger dans sa poche.
  • Pourquoi le ranger s’il doit s’en servir ? Parce qu’il est confus.
  • D’ailleurs, il ne va pas réussir à ranger le stylo : il tente à sept reprises d’atteindre la poche, mais il n’y parvient pas. Il rate l’entrée de la poche intérieure de sa veste.
  • Il s’excuse.
  • Puis il ouvre son veston, regarde sa poche intérieure, l’ouvre en écartant le tissu pour pouvoir faire entrer le stylo. Met le doigt dedans pour s’assurer qu’il l’a bien trouvé, et pousse un petit rire. Vous pensez que le court incident est terminé. Il n’en est rien…
  • Maintenant qu’il a réussi à ouvrir sa poche et qu’il peut ranger le stylo, et bien il renonce, et il le range… dans la poche de son pantalon.
  • Pourquoi le ranger dans la poche de son pantalon alors qu’il a enfin trouvé le chemin de sa poche intérieure ? Parce que son cerveau ne suit pas au même rythme que ses gestes. D’autant que l’instant plus tard, il va saisir un autre stylo.
  • Bide bredouille le titre du document qu’il va signer. Sa voix est confuse, il articule mal, comme s’il avait la bouche pâteuse.

Regardez la vidéo :

Vous comprenez pourquoi nous avons de sérieuses raisons de penser que Joe Biden n’est pas aux commandes. Il ne peut pas l’être, car il n’est déjà plus totalement là. Comment croire qu’il a encore la capacité de concentration, l’acuité, la perception pour décider et savoir ce qu’il signe, s’il ne maîtrise pas ce qui l’entoure.

Vous l’imaginez négocier avec des pays rivaux comme la Russie, l’Iran et surtout la Chine ?

Personne n’ose imaginer ce que deviendrait une Amérique dirigée par la vice-présidente Kamala Harris, la plus extrémiste de tous les sénateurs. Elle a été choisie par Barack Obama, mais lui obéirait-elle ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

48
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz