Publié par Magali Marc le 27 janvier 2021

Les Démocrates et leurs alliés gauchistes s’efforcent de mettre en place rapidement un parti unique, fondée sur une pensée unique, pour obliger les Américains à se soumettre. Ils accusent les partisans de Donald Trump d’être des terroristes pour les intimider et les faire taire. Mais les Américains qui ont toujours connu un régime démocratique ne sont pas si faciles à intimider. En près de 250 ans d’existence, les Américains n’ont jamais accepté le totalitarisme, ni le fascisme, même si certains membres de l’élite on flirté avec le nazisme et le stalinisme.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Steve McCann, paru sur le site d’American Thinker, le 26 janvier.

*********************************

La tentative d’installer une oligarchie à parti unique est destinée à échouer

Ceux qui ont fait l’expérience directe de la tyrannie de dirigeants despotiques et d’oligarchies répressives à parti unique sont disséminés sur tout le territoire des États-Unis.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Aujourd’hui, beaucoup d’entre nous qui sont venus ici en tant que réfugiés regardent avec perplexité et un léger sentiment d’inquiétude les prétendus autocrates de la classe dirigeante, inconscients, égocentriques et puérils, qui s’acharnent à imposer leur version dysfonctionnelle d’un régime dictatorial à parti unique à un pays qu’ils ne connaissent et ne comprennent apparemment pas.

La grande majorité de ces intellectuels et membres autoproclamés de l’élite ne sont guère différents de ceux des diverses nations européennes.

Ils sont non seulement totalement narcissiques, mais comptent parmi les gens les plus crédules et les plus facilement manipulables en raison de leur besoin excessif de se sentir supérieurs à ceux qu’ils perçoivent comme étant des concitoyens inférieurs.

Ce sentiment de supériorité finit par se manifester par la croyance immuable qu’ils sont prédestinés à diriger les masses de mal lavés.

Ainsi, ils se laissent facilement influencer par un leader charismatique ou sont prêts à accepter toute théorie philosophique inepte ou déviante qui contribue à ancrer leur statut parmi les élites de la nation.

George Orwell, dans une lettre écrite en 1944 (5 ans avant la publication de son ouvrage fondateur «1984»), a écrit ce qui suit :

Il y a le fait que les intellectuels ont une vision plus totalitaire que les gens du commun. Dans l’ensemble, l’intelligentsia anglaise s’est opposée à Hitler, mais au prix de tolérer Staline. La plupart d’entre eux sont parfaitement prêts à accepter des méthodes dictatoriales, une police secrète, une falsification systémique de l’histoire, etc. tant qu’ils ont le sentiment qu’elle est de «notre» côté.

L’itération actuelle de la classe dirigeante américaine n’a pas seulement adopté les méthodes dictatoriales comme moyen de parvenir à ses fins, mais elle est étonnamment mal éduquée grâce à des décennies d’endoctrinement plutôt que d’enseignement dans les universités américaines.

Ce manque d’éducation englobe non seulement une incapacité de la grande majorité à raisonner et à générer une pensée originale, mais aussi une ignorance stupéfiante de l’histoire de l’humanité et l’impossibilité de comprendre l’expérience et la citoyenneté américaines.

L’histoire du XXe siècle regorge d’exemples de nations qui ont succombé à un régime tyrannique à parti unique. Dans tous les cas, ces pays partagent au moins un des deux fils conducteurs.

  1. Premièrement, en raison de guerres mondiales ou régionales, ils ont subi une destruction massive de leurs sociétés et de leurs économies, ouvrant la porte à ceux qui épousent le marxisme/socialisme comme remède aux maux de la nation.
  2. Deuxièmement, aucune de ces nations n’avait une histoire séculaire de liberté et d’autodétermination.

Les exemples les plus remarquables de régime totalitaire à parti unique ont été l’Allemagne et l’Italie, et actuellement la Russie et la Chine.

La destruction physique et financièrement dévastatrice de la Première Guerre mondiale a précipité le chaos dans ces nations européennes.

La Seconde Guerre mondiale a ouvert la porte en Chine à Mao Zedong qui a été en mesure de consolider la suprématie de son parti, comme il n’avait pas pu le faire lors de précédents conflits internes.

Les deux grandes guerres ont été des catalyseurs de la montée au pouvoir d’un parti unique dans toutes ces nations sous la bannière du fascisme, du nazisme ou du communisme. En outre, aucun de ces pays (et d’autres dont les sociétés appauvries et dysfonctionnelles ont succombé à un régime de parti unique, comme Cuba) n’a connu une histoire significative de société multiculturelle réussie, imprégnée de liberté et de capitalisme sans entraves.

Les États-Unis ne sont pas en train de se remettre des conséquences d’une guerre dévastatrice sur leur sol. Leurs citoyens ne souffrent pas des effets d’une dépression massive.

Depuis 245 ans, cette nation a promu la liberté individuelle et la libre entreprise et s’en est réjouie. En conséquence, son économie, en particulier au cours du siècle dernier, est la plus performante de l’histoire mondiale.
L’Amérique est le seul pays dans les annales de l’humanité qui a sanctionné le droit illimité de la population à posséder et à porter des armes afin d’avoir un rempart contre un gouvernement central oppressif.

Ce pays n’est pas, et n’a jamais été, une nation mûre pour l’ascension d’un régime totalitaire à parti unique.

Ainsi, l’autosatisfaction des élites est sur le point de se heurter à un mur de briques. Leur tentative de transformer les États-Unis en une version hybride d’oligarchie à parti unique sous la bannière du socialisme est vouée à l’échec.

Leur obsession psychotique de chercher à se débarrasser de la menace que Donald Trump fait peser sur leurs projet hégémonique a provoqué des erreurs fatales, comme, par exemple, le détournement flagrant de l’élection de 2020 en utilisant le Coronavirus chinois comme prétexte.

Le fait qu’ils soient prêts à diffamer, sans hésitation et avec malice, la moitié des citoyens votants, les traitant de terroristes incorrigibles qui doivent être vaincus; le fait d’accuser près de 70 % de la population d’être raciste uniquement à cause de la couleur de leur peau; leur incapacité à se contrôler; et quelques heures après avoir pris le contrôle du Congrès et de la Maison Blanche, le fait qu’ils plongent tête baissée dans une surenchère politique inexplorée par une avalanche de décrets; démontrent qu’ils sont une faction insensée, en train d’imiter les dernières scènes du Magicien d’Oz en tirant le rideau, exposant ainsi leurs vraies couleurs, leur caractère et leur incompétence.

La grande majorité des membres de la classe dirigeante ne sont pas les plus brillants.

Ce sont des cinglés qui ont un besoin insatiable d’être considérés comme faisant partie de l’élite. Alors que beaucoup ont des diplômes universitaires accrochés aux murs, ils sont dépourvus de ce que l’on appelait autrefois le bon sens. Leurs caractéristiques personnelles les plus importantes sont l’auto-glorification et la cupidité. Leur adhésion au marxisme/socialisme est égoïste car cette philosophie donne du pouvoir à une classe dirigeante omnipotente ou à une oligarchie.

Ils seraient incapables de survivre une semaine dans ces sociétés répressives qu’ils glorifient et qu’ils souhaitent imposer au reste du pays.
Lorsqu’ils sont confrontés à leurs échecs, ils blâment invariablement les autres et sont, pour la plupart, lâches moralement et physiquement.

Ils seraient incapables de résister à des citoyens organisés et déterminés.

C’est pourquoi les Américains doivent maintenant se mobiliser non seulement pour remporter des escarmouches, mais aussi pour envoyer définitivement ces fats mégalomanes qui ont déclaré leur détermination à transformer l’Amérique et à en faire un pays où règne une oligarchie à parti unique.

L’heure de la désobéissance civile pacifique et sans entrave, telle qu’elle a été adoptée par Gandhi et Martin Luther King est arrivée.

Les marches et les manifestations doivent devenir monnaie courante. En outre, la grande majorité des Américains doit cesser de regarder et de lire les médias traditionnels et sociaux et chercher à se renseigner auprès de sources d’information alternatives.

Les citoyens de chaque État doivent se mobiliser et exiger que les décrets et les ordres émanant de Washington soient ignorés par les gouverneurs, en plus d’être contestés devant les tribunaux. Les citoyens doivent se concentrer avec force et immédiatement sur la modification et la codification des lois électorales dans toutes les législatures des États. En outre, les futures élections ne devraient pas se concentrer sur le Congrès, mais plutôt sur les gouverneurs et les assemblées législatives des États dans tout le pays.

Il est impératif que la population vote lors des primaires du Congrès comme s’il s’agissait d’élections générales afin de se débarrasser des élus qui ont aidé et encouragé la fraude électorale de 2020, la seconde destitution de Donald Trump et toute législation faisant progresser le programme tyrannique de la classe dirigeante.

Enfin, divers éléments de la population doivent se libérer du message pas si subtil mis en avant par divers éléments du courant dominant et du monopole des médias sociaux, selon lequel tout est perdu et la gauche a gagné la guerre pour transformer la nation.

Ils ne n’ont pas réussi cela et ils ne réussiront pas.

Les élites dirigeantes comptent sur le pessimisme et le défaitisme des Américains. La confiance et la volonté de se battre pour ce pays est un trait que nous tous, qui avons été sauvés par le peuple américain du chaudron de la guerre inconditionnelle ou de la tyrannie de l’oppression, avons hérité et continuons de voir chez beaucoup de nos concitoyens.

Les actions proposées ci-dessus sont ancrées dans les libertés dont les Américains jouissent depuis 1776 et ne peuvent donc être éliminées par aucune faction ou parti sans précipiter une violente guerre civile qu’ils perdront.

C’est pourquoi la tentative actuelle d’imposer une oligarchie à parti unique aux États-Unis ne réussira jamais.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

16
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz