Publié par Christian Larnet le 27 janvier 2021
Construction du mur de séparation au Texas

Le juge fédéral Drew Tipton, nommé par Trump, a bloqué la politique de Biden à l’échelle nationale pendant 14 jours après que le procureur général du Texas Ken Paxton l’ait contestée devant le tribunal.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Un juge fédéral du Texas a mis le ola et bloqué le décret du président Joe Biden visant à stopper l’expulsion de certains immigrants criminels et autres mesures pro-immigration.

Le juge de district américain Drew Tipton, une personne nommée par l’ancien président Donald Trump, a émis une ordonnance d’interdiction temporaire le 26 janvier, bloquant la politique de Biden dans tout le pays pendant 14 jours, après que le procureur général du Texas, Ken Paxton, l’ait contestée devant un tribunal.

L’ordonnance constitue un premier revers pour l’administration Biden, qui a proposé des changements de grande envergure, notamment :

  • un plan visant à légaliser environ 11 millions d’immigrants sans papiers vivant aux États-Unis illégalement,
  • Un ordre qui met fin à la construction de tous les murs à la frontière entre les États-Unis et le Mexique,
  • Le gel pendant 100 jours de l’expulsion des criminels et délinquants illégalement dans le pays.

Au cours des quatre années de mandat de l’ancien président Donald Trump, les Démocrates et les militants de l’immigration ont souvent intenté des procès pour tenter d’arrêter la construction du mur frontalier de Trump, entre autres dispositions relatives à l’immigration. Ils les ont tous perdus. Avec le procès de Paxton, il est probable que les Républicains fassent de même, en particulier avec les centaines de juges nommés par Trump pendant son mandat.

Paxton a salué cette victoire en déclarant sur Twitter :

« Le Texas est le PREMIER État de la nation à intenter un procès contre l’administration Biden. ET NOUS AVONS GAGNÉ ».

Dans les 6 jours suivant l’inauguration de Biden, le Texas a MAINTENU les expulsions des illégaux. C’était une insurrection séditieuse de gauche, a déclaré le Républicain. « Et mon équipe et moi l’avons arrêtée. »

La semaine dernière, M. Paxton avait déclaré que le département de la Sécurité intérieure n’avait pas consulté le Texas avant de modifier sa politique d’immigration, comme l’exige un accord entre le Texas et l’agence.

« Les États frontaliers comme le Texas paient un prix particulièrement élevé lorsque le gouvernement fédéral n’applique pas fidèlement les lois sur l’immigration de notre pays », a déclaré Paxton, ajoutant qu’une « tentative d’arrêt de presque toutes les expulsions augmenterait le coût de l’immigration illégale pour le Texas ».

Comme Paxton, plusieurs anciens responsables du DHS de Trump ont exprimé leur inquiétude ces derniers jours concernant les ordres de Biden d’annuler certaines règles d’immigration.

« D’un trait de plume, le président Biden a rendu ce pays moins sûr », a déclaré l’ancien commissaire américain aux douanes et à la protection des frontières, Mark Morgan, à Breitbart News le 23 janvier.

« C’est de la politique pure contre la sécurité publique. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

6
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz