Publié par Magali Marc le 31 janvier 2021

Les politiques gauchistes de Démocrates de définancement de la police, d’ouverture des frontières pour encourager l’immigration clandestine, d’amnistie pour les immigrants illégaux déjà installés aux USA, de suppression des combustibles fossiles : tout cela va nuire aux petites gens, aux travailleurs syndiqués et aux diplômés à la recherche d’emplois. Tôt ou tard, les Démocrates vont payer le prix d’avoir démoli l’économie et d’avoir cherché à diviser les Américains.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Andrea Widburg, paru sur le site d’American Thinker, le 29 janvier.

*********************************

Après avoir semé le vent, les Démocrates vont-ils récolter la tempête ?

Pendant quatre années interminables, les Démocrates ont semé la discorde en Amérique. Objectivement parlant, ce n’est pas Donald Trump qui était «anormal».

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Donald Trump est un personnage haut en couleur qui a respecté la loi et la tradition américaines, toujours au profit des Américains.

Ce sont les Démocrates qui ont réagi de manière extrême, violente et anormale et ont permis aux activistes agressifs d’être protégés des conséquences de leurs actes.

La réaction hystérique de la Représentante Alexandria Ocasio-Cortez (AOC) face à l’accord de Ted Cruz concernant l’affaire GameStop montre que cette séparation n’existe plus.

Au moment où Donald Trump a remporté les primaires républicaines, les Démocrates ont annoncé qu’ils ne respecteraient plus les règles habituelles de la politique américaine.

Jim Rutenberg, du New York Times, a annoncé que les médias n’avaient plus à se conformer aux normes ostensiblement objectives du journalisme traditionnel :

La candidature de M. Trump est extraordinaire et bouleversante et prétendre le contraire, c’est être malhonnête envers les lecteurs. Ce serait également une abdication du devoir le plus solennel du journalisme politique : découvrir ce que seront les candidats à la fonction la plus puissante du monde.

Ce sont les mêmes journalistes qui ont enterré l’histoire de Joe Biden utilisant son fils pour collecter des pots-de-vin en Ukraine, en Chine et probablement dans d’autres pays – et ils l’ont dissimulée en dépit des documents et des témoins directs. Ils ont également enterré la vérité sur la capacité mentale fortement diminuée de Joe Biden.

Voir un Joe Biden confus répéter machinalement une recommandation reçue par le biais de son oreillette selon laquelle il devait « saluer les Marines » devrait inquiéter tout le monde :

Perry, sur Twitter, le 21 janvier :

« Quelqu’un dit à Joe Biden par le biais d’une oreillette de saluer les Marines, au lieu de les saluer il leur a dit : « Saluez les Marines ».

Cela n’a pas empêché les entreprises technologiques de le protéger allègrement.

Il n’y avait pas que la couverture médiatique négative qui était anormale.

Le refus d’offrir à un nouveau président la lune de miel habituelle de 100 jours était anormal.

Le canular de la soi disant collusion avec la Russie était anormal.

L’impeachment à cause d’un appel au nouveau président de l’Ukraine était anormal.

La rhétorique violente contre Trump était anormale.

Les gauchistes ont imaginé de le décapiter, de le bombarder et de le blesser.

Joe Biden a imaginé à plusieurs reprises de lui servir une raclée.

Les gauchistes ont également encouragé la violence politique.

Le Sénateur Cory Booker a dit aux gens d’aller au Capitole et de « faire face à certains membres du Congrès ».

Le Sénateur Tim Kaine a appelé les gens à engager des combats de rue avec M. Trump et ses partisans.

L’ex-procureure générale, Loretta Lynch a souhaité aux gens de saigner et de mourir dans les rues.

La Représentante Maxine Waters a encouragé les gens à harceler physiquement toute personne travaillant pour l’Administration Trump.

Kamala Harris a insisté sur le fait que les violentes manifestations de juin ne devaient pas s’arrêter.

Alexandria Ocasio-Cortez était d’accord avec tout cela.

Immédiatement après que la mort par overdose de George Floyd ait déclenché des émeutes, elle a posté un message sur Instagram les encourageant.

En août, elle insistait sur le fait que les émeutes étaient la seule option pour le peuple.

Lorsque ces gauchistes encourageaient la discorde et la violence, ils les souhaitait contre leurs adversaires. Il ne leur est jamais venu à l’esprit qu’une fois le feu allumé, on perd le contrôle de la direction dans laquelle il brûle.

L’opportunisme politique explique en partie pourquoi ils ont voulu instrumentaliser les événements du 6 janvier.

Cependant, une partie de la raison est que, ayant semé le vent, ils ne s’attendaient pas à ce que ce soit eux qui soient pris dans le tourbillon de la tempête.

C’est une chose de demander aux gens d’attaquer M. Trump, ou Sarah Sanders, ou les entreprises de Kenosha.

C’en est une autre quand des militants qui, en novembre dernier, ont commencé à préparer une attaque sur le Capitole (ce qui devrait mettre fin à toute affirmation selon laquelle M. Trump aurait « incité » ces événements) atteignent effectivement le Capitole. Et on a vu ce qui est arrivé quand la police du Capitole les a laissé entrer !

Pour les lâches et les brutes comme AOC, c’est soudain l’heure de faire des cauchemars.

Un exemple plus extrême de ce phénomène est la façon dont les tueurs politiques brutaux, qui aiment torturer et assassiner les gens, sont toujours lâches et misérables lorsqu’ils sont finalement interpellés.

Le cas de Lavrentiy Beria (NdT: un Russe membre du politburo sous Staline, responsable de nombreux massacres, qui a supplié à genoux qu’on l’épargne avant d’être exécuté) pourrait être la première pièce à conviction.

Et cela nous amène à la réponse d’AOC lorsque le Sénateur Ted Cruz a été horrifié par la façon dont Robinhood et d’autres sites boursiers pour les gens ordinaires ont réagi face aux utilisateurs de Reddit qui essayaient d’empêcher les fonds spéculatifs prédateurs de détruire GameStop.

Tout a commencé quand AOC a dit qu’il devrait y avoir une enquête gouvernementale et que Ted Cruz l’a appuyée.

Plutôt que de se réjouir de retrouver l’«unité» que Biden a faussement prônée lors de son discours d’investiture, AOC s’en est prise au Sénateur en criant de fortes imprécations.

AOC sur Twitter, le 28 janvier :

Je suis heureuse de travailler avec les Républicains sur cette question où il y a un terrain d’entente, mais vous avez failli me faire assassiner il y a trois semaines, alors vous pouvez rester en dehors de cette affaire. Je suis heureuse de travailler avec presque tous les autres (membres du) GOP qui n’essaient pas de me faire tuer. En attendant, si vous voulez m’aider, vous pouvez démissionner.

Alors que vous parlez commodément de « passer à autre chose », un deuxième policier du Capitole a perdu la vie hier dans les suites toujours aussi rageuses des attentats dans lesquels vous avez joué un rôle. Ce n’est pas une plaisanterie. Nous devons rendre des comptes, et cela inclut un nouveau sénateur pour le Texas.

Le Sénateur Ted Cruz a répondu que les Démocrates sont de mauvais gagnants et qu’ils échouent sur le front de «l’unité». » :

Vous savez, il y a beaucoup de colère et de rage partisane du côté démocrate. Ce n’est pas sain pour notre pays, ce n’est certainement pas propice à la guérison ou à l’unité, mais chacun doit décider comment il veut interagir avec les autres.

L’écervelée AOC, visiblement surmenée et qui n’aime pas les émeutes quand elles ont lieu sur le pas de sa porte, a de nouveau exprimé sa colère :

Oh, il y a de la colère ? Maintenant, pourquoi y aurait-il de la colère si M. Cruz amplifiait des mensonges connus sur notre élection qui ont alimenté une insurrection qui a coûté la vie à des personnes? Quelle devrait être, selon lui, la réaction logique à ses mensonges ? Un câlin ? Peut-être qu’il y a de la colère parce que ses actes méritent d’être punis.

Je parie que nous allons voir beaucoup de folles réactions tandis que les Démocrates vont revenir à des politiques qui font mal aux cols blancs de gauche qui ont vécu jusqu’à présent à l’abri des dégâts qu’ils ont causés.

Alors que la criminalité s’intensifie en raison de la décarcération, de la police définancée, de l’annulation du versement d’une caution et de l’immigration clandestine sans contrainte, elle va quitter les bidonvilles et se diriger vers les banlieues où logent des femmes au foyer qui élèvent leurs enfants.

Les hommes malades mentaux qui se prennent pour des femmes obtiennent un laissez-passer pour les vestiaires et les toilettes des femmes dans toute l’Amérique, et ce sont ces mères de famille et leurs enfants qui seront agressés sexuellement.

Et lorsque les politiques insensées de Biden (suppression des combustibles fossiles, augmentation du salaire minimum, flux d’étrangers illégaux non contrôlés) feront monter les prix et détruiront les emplois non qualifiés et ouvriers, ce sont les minorités qui ont voté pour les Démocrates qui vont le plus souffrir.

Si les partisans de Biden réagissent de manière aussi immature et hystérique que l’a fait AOC, il n’y aura pas assez de Valium pour calmer l’Amérique bleue (démocrate) dans les mois et les années à venir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

20
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz