Publié par Magali Marc le 19 janvier 2021

Dès son premier jour à la Maison Blanche, Joe Biden, prévoit d’annuler le permis de prolongation du pipeline Keystone XL, dont le but est de transporter du pétrole des raffineries de Hardisty, en Alberta, vers des raffineries du Texas. Le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, s’était empressé d’offrir ses félicitations à Joe Biden et à Kamala Harris le 7 novembre dernier. Il espérait bien coopérer avec eux en ce qui a trait à l’«urgence climatique» mais aussi sur ce projet de pipeline cher aux cœurs des Albertains. Les gauchistes et les Verts canadiens se réjouissent mais Justin Trudeau vient de prendre une gifle qui va lui coûter cher.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Monica Showalter paru sur le site d’American Thinker le 18 janvier.

**********************

Biden s’apprête à annuler le pipeline Keystone XL ce qui enrage le Canada

N’est-ce pas que la future Administration Biden est intéressante?
Joe Biden a fait savoir qu’il avait l’intention d’utiliser son stylo et son téléphone pour couper le pipeline Keystone XL, donnant ainsi le coup d’envoi de sa présidence en fâchant le Canada.

Selon la CBC (Canadian Broadcasting Corporation) :

« Le président américain élu Joe Biden a indiqué son intention d’annuler le permis de construction du pipeline Keystone XL par une action de l’exécutif dès son premier jour de mandat, ont confirmé des sources de CBC News dimanche (17 janvier)
Une prétendue note d’information de l’équipe de transition de Joe Biden mentionnant le plan a été largement diffusée au cours du weekend après avoir été partagée par l’équipe du nouveau président avec les parties prenantes américaines.
Les mots «Rescind Keystone XL pipeline permit» apparaissent sur une liste d’actions exécutives supposées être prévues pour le premier jour de la présidence de Biden.
La liste montrée aux parties prenantes est une version plus longue d’une liste déjà rapportée dans les médias, basée sur un mémo rendu public le weekend dernier par le chef de cabinet de Biden, Ronald Klain. Ce mémo de Klain, rendu public, ne mentionnait pas Keystone XL (voir mon article : https://www.dreuz.info/2021/01/18/ce-que-joe-biden-compte-faire-dans-les-10-premiers-jours-de-sa-presidence/ ) , mais avertissait que le mémo n’était pas une liste complète des actions prévues. »

Le fait que Joe Biden ait omis de mentionner cette action exécutive dans le mémo diffusé publiquement est intéressant. Apparemment, il ne voulait pas que les médias qui l’adorent, ou les Américains qui vont perdre leur emploi, ou les Canadiens – le voient tout de suite.

Mais les Canadiens en ont eu vent, leur presse qui n’est pas en adoration devant Joe Biden l’a imprimé et ils sont furieux.

Après avoir dépensé 1,5 milliard de dollars pour développer le pipeline, qui passe par le Montana, le Wyoming, le Dakota du Sud et le Nebraska, selon la carte de la CBC, les Canadiens menacent d’engager des poursuites judiciaires.

La CBC a diffusé ce reportage :

« Dimanche, Jason Kenney, le premier ministre de l’Alberta, a déclaré dans une déclaration publiée sur les médias sociaux qu’il était très inquiet que Biden puisse annuler le permis présidentiel de l’oléoduc. « Faire cela tuerait des emplois des deux côtés de la frontière, affaiblirait la relation canado-américaine, qui est d’une importance capitale, et saperait la sécurité nationale des États-Unis en les rendant plus dépendants des importations de pétrole de l’OPEP à l’avenir », a déclaré M. Kenney.
M. Kenney a aussi déclaré que si les États-Unis abrogeaient le permis, « l’Alberta travaillerait avec TC Energy et utiliserait tous les moyens légaux disponibles afin de protéger ses intérêts dans le projet ».
»

Cela ne devrait pas être une surprise – ils ont déjà menacé de lancer des poursuites judiciaires, il n’y a pas si longtemps.

Selon le journal canadien Global News :

« Des milliards de dollars de poursuites seront probablement engagés si Joe Biden est élu président des États-Unis en novembre et menace d’annuler le permis présidentiel autorisant l’exploitation du pipeline Keystone XL, selon les observateurs canadiens.
L’action promise par le principal candidat du Parti Démocrate américain, confirmée par son bureau de campagne lundi, priverait également les raffineries américaines de la côte du Golfe d’un nouvel approvisionnement en pétrole lourd canadien essentiel, les laissant dépendantes des importations de pays tels que l’Arabie Saoudite et le Venezuela.
»

Voilà qui projette une image navrante des États-Unis, capables de s’aliéner le Canada afin de rendre l’Amérique plus dépendante du pétrole en provenance du Venezuela et de l’Arabie Saoudite. Quel beau compromis ! Quelle belle priorité! Quelle habile diplomatie !

Joe Biden n’avait-il pas promis de rafistoler les relations avec les amis de l’Amérique ? Quel genre d’«amis» giflent leurs alliés de cette façon ?

M. Biden le fait bien sûr, car il veut faire passer en premier ses donateurs milliardaires du lobby vert.

Il y a pire. Des emplois américains seront également perdus, dont 42 000, emplois directs et indirects, selon CNN Business !

Ainsi, d’un simple coup de stylo, 40 000 travailleurs américains vont perdre leur emploi.

Comme l’a dit M. Biden à propos des mineurs de charbon, il veut mettre fin à leurs activités : Apprenez à coder ! *

Bien joué, Joe ! Vous venez de vous aliéner les Canadiens avant même de prêter serment en tant que président.

Comme l’a fait remarquer Bob Gates, un ancien homme à tout faire du marécage de Washington : Joe Biden « s’est trompé sur presque toutes les grandes questions de politique étrangère et de sécurité nationale au cours des quatre dernières décennies ».

Voilà pour les 47 années d’expérience de Joe. Il se trompe à chaque fois et enrage un voisin et un allié comme le Canada, tout comme il a agacé le Mexique et le Brésil.

L’heure est venu de voir à l’œuvre l’improvisateur en chef.

* « Apprenez à coder» est une expression utilisée, à l’origine, pour se moquer des journalistes qui étaient licenciés, les encourageant à apprendre le développement de logiciels afin de commencer une nouvelle carrière.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

16
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz