Publié par Dreuz Info le 17 janvier 2021

Lors de l’invasion du Capitole, nous avons pu voir des Noirs arborant des casquettes MAGA qui se tenaient pacifiquement avec des Blancs sans crainte d’être attaqués, émasculés et pendus après avoir été livrés aux chiens des affreux trumpistes.

Mais si nous avions régulièrement passé les examens de vue, nous nous serions focalisés sur deux Noirs, comme les médias.

John Sullivan, ce Black Lives Matter qui a été arrêté après avoir tenté de pousser la foule à mettre le feu au Capitole, en filmant pour avoir de quoi indigner les médias, est présenté dès le titre par Libération comme un gentil Noir (pléonasme, les méchants Noirs n’existent pas, donc il n’y a pas de vrai Noir trumpiste puisque les trumpistes sont méchants, CQFD !) : « Qui est John Sullivan, militant anti-raciste accusé par les trumpistes d’avoir infiltré l’assaut du Capitole ? » On comprendra donc comment Libé choisit de vérifier cette information… Et on l’applaudira pour son souci de précision !

En revanche, ce qui est incompréhensible, c’est que le gentil Sullivan, victime d’un racisme systémique, n’ait pas eu peur en allant dans une foule de trumpistes. Vous savez, ces gens qui mangent du bacon de bébés noirs avec des grumeaux et des œufs de femmes noires… Il aurait pu y aller en cachant sa peau pour éviter le lynchage, mais il ne l’a pas fait… Attitude suicidaire ou tentative de se sacrifier pour la cause de l’antiracisme en acceptant de se faire assassiner pour la démonstration ?

D’un autre côté, L’Obs remarquait la couleur d’un policier dans l’un de ses titres : « Un policier noir du Capitole seul face à la foule agressive des partisans de Donald Trump » (2). Faut-il penser que la précision chromatique importe parce que le policier aurait été en danger en raison de sa couleur ? Le but est-il d’instiller un sous-entendu que rien dans les faits ne vient confirmer ?

On remarquera que Sputnik a choisi de parler de l’information sans mentionner la couleur du policier (3), mais peut-être s’agit-il d’un racisme qui s’ignore, se demanderont des Black Lives Matter et autres obsédés de la race. Ou peut-être que Sputnik n’a pas vu de lien pertinent entre la couleur du courageux policier et l’agressivité de la foule, sachant que cette même foule apprécie des Ben Carson, Candace Owens ou autres Deneen Borelli.

Quant à Dreuz, s’ils n’ont rien remarqué de tel, c’est parce que, comme vous le savez, ils pratiquent une terrible désinformation et ont le toupet de ne pas faire attention à la couleur des gens… Et s’ils ne font pas trop attention à la couleur des gens, c’est certainement parce qu’ils sont d’extrême-droite, comme l’explique cet article qui parle de Dreuz en écrivant Dreuze.info, montrant que l’auteur connaît son sujet (4). Je ne vois pas d’autre explication !

Johnston Ishiguro

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz