Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 janvier 2021

Au moment d’écrire ces lignes, l’antisémite révérend Warnock a gagné de peu sur Kelly Loeffler et siégera au Sénat américain.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

L’autre élection n’est pas terminée, mais le Démocrate Ossoff est légèrement en tête avec très peu de votes par correspondance, de bulletins de l’armée et les bulletins provisoirement rejetés encore à dépouiller et valider – environ 28 000.

Cette élection si essentielle me semble extrêmement intéressante et elle mérite réflexion.

Les électeurs Républicains de Georgie, le peuple donc, a parlé.

Ils connaissaient l’importance de cette élection mieux que quiconque, ayant eu les oreilles rebattues depuis deux mois, du danger de perdre le sénat.

Ils étaient conscients que les yeux du monde sont tournés vers eux.

Ils étaient très au fait des conséquences d’une défaite de leurs sénateurs pour leur parti, pour leurs idées, pour leurs convictions politiques, pour leur vision de l’Amérique, pour leurs droits fondamentaux, pour leurs impôts, pour leur économie, leur métier, leur emploi.

Ils sont parfaitement au courant de la fraude massive, et bien entendu de la perte de la présidence de Donald Trump.

Et parce qu’ils le connaissent parfaitement, ils détestent Warnock, qu’ils savent être un extrémiste de gauche, un antisémite, un apologiste du nazi noir Farrakhan, un homme radicalement hostile à tout ce qui fait la grandeur de l’Amérique.

Ils savent que les deux candidats républicains ont déclaré qu’ils se joindraient à la contestation des listes des Etats contestés, dont le leur, aujourd’hui 6 janvier, au Congrès.

Et ils aiment Donald Trump.

Et ils savent que tout ce qu’il a accompli pour eux, pour l’Amérique, pour MAGA, pour leurs valeurs, pour la défense de la religion sous attaque, sera balayé d’un coup si les Démocrates ont la majorité dans les deux chambres du Congrès et la présidence.

Et ils n’ont pas donné la victoire à leurs sénateurs.

Gouverneur et secrétaire d’Etat aux abonnés absents

Quant aux deux responsables de l’Etat, deux Républicains, le gouverneur Kemp et le secrétaire d’Etat Raffensperger, c’est encore pire je dois dire.

  • Sachant comment la fraude s’est organisée il y a deux mois ;
  • Sachant comment les observateurs Républicains ont été écartés des tables de dépouillement et d’arriération ;
  • Sachant comment les machines Dominion sont suspectes de pouvoir changer les résultats ;
  • Sachant comment le vote par correspondance permet la fraude massive – il est interdit en France depuis 1975 pour cette raison précise.
  • Sachant tout cela, ils ont encore laissé des employés électoraux Démocrates dépouiller les bulletins de vote par anticipation sans que les observateurs Républicains soient juste à côté d’eux pour vérifier ce qu’ils faisaient. Encore.

Sauf erreur, ils n’ont pas même cherché à rencontrer le comité électoral pour s’assurer que le barrage des observateurs Républicains ne se reproduirait pas. Et ils n’ont pris aucune mesure pour l’éviter.

Sauf erreur, alors que le président Trump a noté qu’une fois encore le dépouillement s’est arrêté pendant plusieurs heures de manière suspecte pendant la nuit, personne chez les Républicains – dans un Etat dirigé par une majorité républicaine – ne s’est assuré de la présence de Républicains dans les salles où les dépouillements sont faits afin de savoir comment, pourquoi, à quelle fin, les dépouillements se sont arrêtés : même le président est dans le brouillard.

GOP de Georgie, quel GOP de Georgie ?

A supposer que la direction du parti Républicain, après la fuite au Washington Post de la conversation téléphonique entre le président Trump et le secrétaire d’Etat Raffensperger par ce dernier ou son entourage, ait soupçonné les dirigeants de l’Etat d’être corrompus, ils n’ont pas eux-mêmes pris l’initiative et organisé une riposte massive face au danger de fraude ?

Sauf erreur, ils n’ont pas rencontré les dirigeants des bureaux électoraux de chaque comté, recruté de multiples observateurs, obtenu des assurances que cette fois les observateurs seraient derrière chaque table, pu vérifier que les machines Dominion n’étaient pas connectées à internet, obtenu la sécurisation parfaite et vérifiable de tous les documents, bulletins, enveloppes afin de permettre un recomptage qui fasse sens.

Conclusion

Le peuple Républicain a parlé, les élus Républicains ont parlé. Le parti Républicain a parlé. Et j’ai un immense respect pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. L’enjeu était immense et les électeurs l’ont bien compris. Voilà mon analyse, dites-moi ce que vous en pensez.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

156
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz