Publié par Gaia - Dreuz le 17 janvier 2021

Source : Lechorepublicain

Le compagnon de Fadela Benrabia, la préfète d’Eure-et-Loir sur le départ, a été interpellé, en novembre, après un accident de la circulation et une course-poursuite avec la police, dans les Hauts-de-Seine. Ce policier circulait au volant d’une voiture de la préfecture d’Eure-et-Loir.

Un policier de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure), un service de renseignements, basé dans les Hauts-de-Seine, a été interpellé par d’autres policiers, jeudi 17 novembre, après un accident de la circulation survenu dans les Hauts-de-Seine, suivi d’une course-poursuite avec les forces de l’ordre, selon des sources concordantes.

Ce policier circulait au volant d’un véhicule appartenant à la préfecture d’Eure-et-Loir. Il se trouve être le compagnon de l’actuelle préfète d’Eure-et-Loir sur le départ, Fadela Benrabia.

Le véhicule de la préfecture d’Eure-et-Loir, un modèle semble-t-il assez modeste, a d’abord été impliqué dans un accident de la circulation survenu à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), dans lequel il y aurait eu des blessés, selon des sources policières.

Son conducteur aurait ensuite pris la fuite, traversant les communes de Courbevoie, Nanterre et Puteaux, avant qu’il ne soit arrêté à Rueil-Malmaison, indique une source judiciaire.

Poursuivi pour conduite sous l’emprise de l’alcool et des stupéfiants

Le conducteur a été interpellé, puis placé en garde à vue. Il a ensuite été présenté à un juge du tribunal de Nanterre. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme circulait sous l’emprise d’un état alcoolique.

Il est également poursuivi « pour conduite en ayant fait l’usage de stupéfiants, mise en danger par violation manifestement délibérée, et défaut de maîtrise », a précisé, ce mardi, le parquet de Nanterre.

« Cette histoire m’a profondément meurtrie »

Le conducteur est convoqué le 4 mai 2021, à 9 heures, devant la 11e chambre du tribunal judiciaire de Nanterre. Dans l’attente de son jugement, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de conduire.

Jointe ce mardi soir, par L’Écho Républicain, la préfète d’Eure-et-Loir a déclaré : « Je suis profondément désolée de cette affaire qui s’est déroulée dans un contexte privé. Cette histoire m’a profondément meurtrie ».

Fadela Benrabia ajoute : « Je tiens à dire que les frais liés aux dégâts matériels seront complètement pris à ma charge pour que la préfecture et l’État ne perdent rien. Quant à mon compagnon, les procédures suivent leur cours et j’entends respecter cela. »

Mercredi 6 janvier, le Conseil des ministres a acté le départ de la préfète de l’Eure-et-Loir, et la nomination dans le département de l’actuelle préfète de l’Ardèche, Françoise Souliman.

La veille, elle avait été reçue au ministère de l’Intérieur. Fadela Benrabia avait alors déclaré : « C’est pour des raisons personnelles que je quitte le département et que j’ai demandé au ministre de m’entendre sur le sujet et j’ai été particulièrement entendue. »

Elle avait été nommée préfète d’Eure-et-Loir, le 30 octobre 2019, succédant à Sophie Brocas.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

35
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz