Publié par Manuel Gomez le 31 janvier 2021

Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, et ils sont bien nombreux.

Par exemple, Mme Ursula von der Leyen, président de la Commission européenne, qui s’est rendue immédiatement auprès du dictateur turc Erdogan, dès qu’il a émis le souhait de prétendre à nouveau «faire partie de l’Union Européenne, comme il fait partie de l’OTAN, grâce aux plans géostratégiques des Etats-Unis toujours en vigueur contre la Russie, bien qu’elle ne soit plus l’URSS. 

Voici une prédiction du Cheikh Abu Taqi Al-Din Al-Dari faite le12 mars 2019, dans la mosquée Al-Aqsa et retransmise par «i Memri TV» :

«On dit qu’en 2050 les musulmans en France seront plus nombreux que les Français. Mais ce ne sont pas ces chiffres sur lesquels nous comptons pour faire de la France un pays islamique.

Nous comptons sur le fait que les musulmans doivent avoir un pays qui apportera l’Islam, ses conseils, sa lumière, son message et sa miséricorde, aux peuples de l’Occident, à travers le «jihad» pour l’amour d’Allah.

Quand les gens voient la justice, aux mains d’un pays qui leur apportera l’Islam à travers le djihad et pour l’amour d’Allah.

Il n’y a pas si longtemps, il y a seulement quatre cents ans, à l’époque de l’Empire Ottoman, les musulmans ont conquis la Pologne et l’Autriche. L’Etat islamique a atteint les murs de Vienne, la capitale de l’Autriche, et l’appel à la prière y a été récité.

Tous les pays de l’ex-URSS ont été placés sous les auspices de l’Etat islamique, les pays du Caucase et ceux qui les entourent.

Les Mongols musulmans ont dirigé la Chine jusqu’en 1644 après J.-C. et les musulmans ont conquis la Hongrie en 1526.

En 1586, l’Inde était gouvernée par l’Islam.

Tous ces événements laissent présager que la nation islamique est capable de retrouver son identité d’origine et de propager l’Islam, si Allah le veut !

Ainsi le règne de l’Islam se répandra dans le monde entier, et cela de l’une des trois manières suivantes : Conversion à l’Islam –Paiement de la taxe islamique de la «Jizya», ou bien nous demanderons l’aide d’Allah pour les combattre, jusqu’à ce que le monde entier soit soumis au règne de l’Islam.

Il s’agit bien de la confirmation des décisions suggérées en 1991 par l’Organisation dirigeante du Monde islamique, puis élaborées en 2000 et mises en application dès 2009 «pour une invasion pacifique de l’Occident», en totale coordination avec l’OCI (Organisation de la Conférence Islamique).

Il s’agit du document officiel de l’action islamique commune à mener en Occident sur les bases de la foi profonde en la doctrine islamique en corrélation avec la toute-puissance d’Allah lui conférant la lieutenance sur la Terre pour le peuple et la gérer.

L’engagement à respecter les commandements d’Allah et d’agir dans le cadre de la «charia».

Affirmer son attachement à l’identité islamique et à ses fondements et faire en sorte qu’elle soit l’objet d’une adhésion collective et rester fidèle à la lettre et à l’esprit de la voie sacrée par le Qoran, dans lequel le Suprême dit:«Telle est la voie de rectitude sur laquelle Allah place les humains dès leur naissance, sans qu’il y ait de substitution possible à la création d’Allah. Attachez-vous tous fermement au pacte d’Allah et ne vous divisez pas.»

De ces 120 pages, il apparaît que l’ennemi principal de l’islam actuel est la «mondialisation» et l’objectif majeur l’enseignement de la langue arabe car elle est la langue du Qoran et qu’elle doit se réaliser dans tous les domaines où se manifeste la culture islamique, j’ai extrait quelques phrases significatives qui vous permettront de comprendre le but réel recherché, l’objectif à atteindre, par cette stratégie mise au point et qui fonctionne parfaitement depuis des années :

  • Le concept d’intégration a une double interprétation : pour les pays occidentaux intégration est synonyme de fusion dans la civilisation du pays d’accueil. Pour les immigrés musulmans, l’intégration se limite au bénéfice des avantages sociaux (c’est bien vrai !) et n’est pas une rupture avec le pays d’origine. Il faut permettre aux immigrés de vivre selon leurs usages coutumiers. Conformément à leur civilisation et à leurs valeurs et les autoriser à prendre part à l’activité politique du pays.

    Ce n’est que lorsque les immigrés seront parvenus à des niveaux importants en économie, sciences, dans les domaines des Arts, de la culture, en sports, etc. qu’ils accéderont aux premières places et avoir leur rayonnement propre.
  • Le principe de la différence des civilisations : protection de l’identité de la civilisation musulmane contre les méfaits des courants idéologiques, culturels et politiques incompatibles avec l’identité musulmane.
  • Établissement d’une grille de référence des valeurs islamiques et orientation de l’action vers le sens de leurs protections contre l’aliénation.
  • Raffermir les valeurs de l’appartenance religieuse et civilisationnelle afin qu’elles ne soient pas dépassées par les idées nouvelles.
  • La présence islamique à l’extérieur du Monde islamique est l’un des axes importants de l’action à mener. Une part importante du budget des organisations concernées sera consacrée aux programmes et activités des musulmans en Occident, comme la construction des mosquées, écoles, etc. Il faut que ces organisations et institutions tiennent compte en priorité de la réalité culturelle, sociale et juridique de la vie des enfants des communautés et des minorités musulmanes en Occident et que, face aux affrontements constants et aux nombreux défis rencontrés, elles puissent opposer une grande résistance tout en restant farouchement attachées à leur identité culturelle et à leur authenticité islamique.
  • La volonté de l’Occident de vouloir imposer le modèle culturel unique et standard se heurtera à la culture islamique.
  • La préservation de l’identité musulmane exige une éducation islamique appropriée et saine, des programmes judicieusement élaborés ayant pour priorité la conscientisation, la culture, l’orientation et la protection sociale suivant la lettre et l’esprit de l’islam.

Nous constatons que la moyenne des naissances au sein des communautés musulmanes dépasse celle notée chez les Européens, qui a une tendance accentuée de décroissance. La croissance démographique chez les immigrés musulmans et les intentions de non-retour vers les pays d’origine, après la loi de 1974 sur l’immigration, ont engendré des générations successives qui n’ont pas émigré pour devenir des immigrés. Ainsi la présence islamique n’est plus passagère ni temporaire mais une réalité vivante et établie avec ses propres spécificités.

  • La présence de l’islam en Europe de demain est une réalité palpable appelée à s’y fixer durablement. Les racines de l’islam s’étendent profondément dans le sol de plusieurs régions de l’Occident qui ont déjà vécu des siècles sous sa conduite.

Les musulmans forment aujourd’hui un pan indissociable du tissu social européen. Ils ont la possibilité de s’autogérer et de prendre leurs affaires en main, et décider de leur présent et de leur avenir et de jouer leur rôle. Cela nous commande de mettre en œuvre une stratégie qui nous permettra de sauvegarder l’identité culturelle des musulmans en Occident et de corriger les défauts des tendances intellectuelles et doctrinaires qui nuisent à notre foi et à notre croyance en l’Islam.

  • La contradiction flagrante entre les déclarations officielles et les pratiques courantes, ajoutées aux nombreuses frustrations dont sont victimes les enfants d’immigrés, démontrent que nous sommes face à une identité sans référence, exposée à des bourrasques dangereuses susceptibles de la conduire vers la délinquance ou même vers le repli, l’isolement.(Et pourquoi pas le terrorisme !)
  • Orienter les médias islamiques de manière à les mettre au service des affaires de l’enfance musulmane selon la vision islamique de l’enfant.
  • Garantir une parfaite autonomie aux mosquées dans le respect de l’inviolabilité de leur mission religieuse et sociale par souci de sauvegarde de leur mission spirituelle sacrée.
  • Création d’un Fonds islamique qui aidera à financer des projets commerciaux à caractère islamique. Soutien financier et humain aux associations et institutions existantes chargées de veiller sur les affaires des musulmans en terre d’immigration et en coordination avec les organisations islamiques exerçant à l’extérieur du Monde islamique.
  • Appel aux hommes d’affaires et aux bienfaiteurs d’investir une part de leurs ressources dans les écoles privées, les mosquées et les centres islamiques.
  • L’islam connaît une expansion de plus en plus importante en Occident et il est devenu une réalité. Il a maintenant ses racines qui s’enfoncent de plus en plus profondément si bien qu’elles sont de plus en plus difficiles à arracher que ne le pensent certains. Cette expansion est irréversible et cette présence ne peut mener à bien sa noble mission que si elle est en parfaite harmonie avec l’essence et les objectifs de l’Islam, le prenant comme guide qui indique la voie et l’éclaire en appliquant à la lettre les versets du Qoran.
  • Les musulmans doivent redoubler d’efforts pour que les Européens aient une meilleure compréhension de l’islam et qu’ils puissent s’intégrer dans la Oumah islamique en Europe même et se nourrissent de ses nobles valeurs et de sa religion hautement clémente et indulgente.

Souvent les convertis occidentaux appartiennent à la classe intellectuelle, à l’élite, hommes de lettres et hommes de sciences. Même si leur nombre n’est pas grand leur influence est importante.

  • Si l’Occident veut faire fusionner l’islam dans son milieu alors la crise actuelle persistera encore longtemps car l’Occident ne peut émettre un jugement arbitraire à l’encontre d’une religion et une civilisation qui fait l’unanimité autour d’elle sur sa précieuse contribution à l’édification de la civilisation et du patrimoine de l’humanité.
  • Les censeurs de l’islam ne doivent pas ignorer que toutes les religions du monde ont leurs fous et leurs extrémistes.
  • Convaincre les autorités occidentales à suivre l’exemple de la Belgique, de l’Autriche, de la Hollande, de l’Espagne, de la région d’Alsace et de certains cantons d’Allemagne, d’intégrer des cours d’éducation islamique dans les programmes officiels et ceci en plus de la revendication d’insérer la langue arabe parmi les langues vivantes.
  • Exhorter les autorités des pays occidentaux à généraliser les activités éducatives sous conditions de coopérer avec les institutions islamiques et avec la commission supérieure de l’enseignement islamique pour déterminer les contenus culturels et incitations à l’éducation préscolaire en créant des crèches et des jardins d’enfants dans les établissements islamiques tenant compte que tout apprentissage pendant l’enfance sera à jamais ancré chez l’individu.
  • Appel aux États occidentaux de participer au financement des écoles islamiques réservées aux enfants des communautés musulmanes en occident.
  • Création d’une caisse islamique destinée à subventionner les écoles islamiques privées en coopération avec les associations caritatives installées en Europe.
  • Notre qualité de musulman fait que nos devoirs précèdent nos droits. La mosquée demeure l’outil le plus important car c’est l’espace le plus vaste, le plus accueillant et le plus influent au niveau populaire.
  • Rehaussement de l’action islamique pour qu’elle atteigne les objectifs espérés par les musulmans émigrés et agir dans le sens de l’intégration afin qu’elle soit positive en termes de l’islam dans la société non musulmane et productive dans le cadre des orientations islamiques et sûres de la fierté d’appartenir à l’Islam.
  • Accorder un soin particulier aux nouveaux convertis afin d’affermir leur conviction dans l’islam qu’ils viennent d’embrasser et leur permettre de s’intégrer facilement dans la Oumah et confier aux centres islamiques la mission d’accueillir les non-musulmans afin qu’ils connaissent et comprennent mieux l’islam et pour cela ouvrir la société civile locale et le grand public à l’occasion des fêtes et célébrations islamiques (N’est-ce pas ce que fait Mme Hidalgo!).
  • Appel aux institutions européennes, Conseil Européen et Parlement Européen, à soutenir les projets culturels et éducatifs des établissements islamiques.
  • Les institutions islamiques devront veiller à préparer des programmes télévisés destinés aux chaînes spatiales arabes et musulmanes captées en dehors du Monde islamique.Les chaînes étrangères et les programmes médiatiques occidentaux véhiculent la culture de la violence, du libertinage et de la délinquance et inculquent aux communautés musulmanes ces concepts et comportements culturels purement occidentaux. La culture occidentale imposée aux enfants musulmans vivant en Occident lui fait subir l’impact négatif des médias occidentaux. L’objectif inavoué des médias est de convaincre de la corrélation étroite entre l’Islam et la violence et fait développer une haine profonde à l’égard de la religion d’Allah et les enfants musulmans peuvent être atteints par les éclaboussures de ces courants anti-islamiques. Il est donc impératif de contrecarrer ces campagnes hostiles et d’appliquer un plan permettant de corriger l’image de l’Islam en le présentant dans son authenticité et sa pureté. Le réseau Internet permet de faire circuler les informations islamiques et de corriger les erreurs commises délibérément par ignorance de l’islam.

Il est nécessaire d’abandonner les moyens classiques au profit des techniques nouvelles, à savoir la diffusion par satellite, l’Internet, la tenue de conférences et de colloques, d’ateliers scientifiques et culturels, dans tous les pays occidentaux.

Créer des organismes et des cadres spécialisés sous la supervision de l’ISESCO qui veilleront à la gestion de l’action culturelle islamique en dehors du Monde musulman.

  • Les États occidentaux proposent des solutions, une politique commune et une stratégie européenne pour faire face à l’immigration islamique. Les immigrés musulmans ont le devoir de réagir contre cette attitude en défendant un plan commun pour sauvegarder la présence de l’Islam et y préserver son avenir. L’objectif est clair et précis : créer les conditions favorables qui leur permettraient de jouir de l’estime de leur environnement social et leur ouvrir la voie vers des postes à occuper et des fonctions dans les domaines économiques, culturels, politiques et médiatiques.
  • Une infrastructure sera mise en place afin de dynamiser et d’activer les rouages afin que la mission qui leur est impartie et les rôles qui leur sont fixés soient atteints rapidement et pour cela il est nécessaire qu’ils présentent une meilleure image d’eux-mêmes, de leur identité et de leur appartenance confessionnelle. Cette stratégie repose sur une vision future islamique et ses perspectives d’avenir.
  • Les effets de la crise économique ont enclenché une vague de racisme et de xénophobie contre les musulmans et malgré les appels de l’Union Européenne aucune mesure n’a été prise pour éradiquer ce phénomène. Les musulmans continuent à souffrir des humeurs racistes notamment dans l’exercice de leurs pratiques religieuses.
  • Les lois, les décrets, qui restreignent le séjour et les tentatives d’intégration, sans aucune considération par les pouvoirs publics pour les droits de l’homme et les principes d’égalité aggravent la situation. À cette hostilité évidente s’ajoute la progression de préjugés et de jugements nettement défavorables à l’Islam. Cette situation rend nécessaire et indispensable une stratégie qui permette aux communautés musulmanes de protéger leur originalité et leur identité.
  • Inutile de poursuivre n’est-ce-pas, ces textes sont clairs et précis et ils sont déjà appliqués dans nos pays progressivement et insidieusement, sous forme d’une acceptation «d’une religion musulmane de France» qui envisagerait «d’être compatible avec la république».

Toutes ces stratégies ne sont que les applications rigoureuses de la stratégie du plan élaboré par les Organisations islamistes mondiales.

Ne soyons pas assez stupides pour y croire une seule seconde, car ce sera le payer très cher !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

35
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz