Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 février 2021

Des groupes de surveillance ont exprimé leur inquiétude quant à l’opacité des liens de plusieurs personnes nommées au sein de l’administration Biden, rapporte ABC News (1).

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Le porte-parole de l’équipe Biden, Andrew Bates, a déclaré à ABC News que l’équipe Biden prévoit d’être « l’administration la plus rigoureuse de l’histoire américaine sur le plan éthique » et que chaque membre du cabinet se conformera à toutes les exigences de divulgation et à des règles éthiques strictes – y compris les récusations le cas échéant ».

Ça ne commence pas si bien que ça.

  • Le nouveau conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan, le candidat au poste de secrétaire aux anciens combattants Denis McDonough et le candidat au poste de directeur de la CIA William Burns ont travaillé pour Macro Advisory Partners, une société totalement opaque qui se sert de failles juridiques pour éviter de publier la liste de ses clients.

    Macro Advisory Partners ne divulgue pas le nom de ses clients, même si McDonough a divulgué les noms des siens : GlaxoSmithKline, PWC, MasterCard, Deutsche Telekom et Apple.
  • Wendy Sherman, qui est sur le point de devenir secrétaire d’État adjointe, était conseillère principale au sein du groupe Albright Stonebridge. Elle n’a pas identifié ses clients.
  • La nouvelle ambassadrice des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, a également travaillé pour Albright Stonebridge Group et a déclaré que ses clients étaient la Fondation Bill & Melinda Gates, Hilton, Amazon, Microsoft, et Endeavor Energy Holdings.
  • Le secrétaire d’État Tony Blinken a été l’un des fondateurs de WestExec, une autre firme qui ne publie pas le nom de ses clients, et a révélé l’identité de ses propres clients en décembre après avoir obtenu leur autorisation. Il s’agit notamment de Blackstone, Lazard, Pine Island Capital Partners, la Banque Royale du Canada, FedEx, Microsoft, AT&T, Boeing et Facebook. Il a l’intention de se séparer de la société.
  • L’attaché de presse de Biden était conseiller principal chez WestExec, et le choix de Biden pour la directrice du renseignement national, Avril Haines, y était directeur et consultant.
  • Ely Ratner, qui est le principal conseiller du Pentagone sur la Chine, était conseiller de la firme.
  • Avril Haines a déclaré que ses clients étaient JP Morgan, Microsoft et Open Philanthropy, elle même financée en partie par des dons de l’Open Society de George Soros (2).
  • Psaki et Ratner n’ont pas encore déposé de formulaires de divulgation, ce qui pose question.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://abcnews.go.com/US/watchdogs-concerned-biden-appointees-opaque-consulting-work/story?id=75563844
  2. https://www.openphilanthropy.org/giving/grants

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz