Publié par Gaia - Dreuz le 8 février 2021

Source : Lphinfo

Le député Ariel Kallner (Likoud), président du lobby parlementaire pour le combat contre la délégitimation d’Israël et l’antisémitisme, a révélé samedi soir que l’ONG anti-israélienne B’Tselem a reçu des fonds de pays étrangers afin de favoriser l’ingérence de la Cour pénale internationale dans les affaires israéliennes.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Il a fourni un chiffre de 290.000 euros versés par des pays européens pour aider B’Tselem à « prouver » que le système judiciaire israélien est « à la solde de l’occupation » et que dès lors, la CPI se doit d’intervenir. Pour Ariel Kellner, la décision annoncée par la CPI est la résultante directe de l’action subversive d’ONG qui entendent délégitimer Israël, notamment sur le terrain judiciaire, et qui pour cela perçoivent des fonds de pays étrangers se disant pourtant « amis d’Israël ».

Le député n’a même pas eu besoin de pousser plus loin pour prouver ses dires. Samedi soir, l’organisation arabes israélienne Adalah, financée par des pays étrangers et le New Israel Fund, a annoncé qu’à la suite de la décision de la CPI, elle va constituer des dossiers pour « prouver les crimes de guerre commis par Israël dans les territoires occupés ».

Ariel Kallner a exprimé sa détermination à agir sur le plan législatif dans la prochaine Knesset contre ces ingérences inacceptables de pays étrangers et a rappelé que sa proposition d’imposer très lourdement les fonds perçus par ces ONG avait été rejetée lors d’une législature passée non seulement à cause de l’opposition de la gauche mais aussi d’un certain Benny Begin.

Par ailleurs, l’Autorité Palestinienne, « modèle de respect des droits de l’homme », a qualifié la décision de la CPI de « victoire » et annoncé qu’elle collaborera avec toute enquête et formera des équipes de « spécialistes du droit » qui fourniront aux enquêteurs internationaux tous les éléments dont ils ont besoin. Pour le responsable des affaires étrangères de l’organisation terroriste, trois sujets seront à l’ordre du jour pour les enquêtes pour « crimes de guerre » : l’attitude de Tsahal vis-à-vis de Gaza, les conditions des terroristes détenus en Israël et les localités juives en Judée-Samarie…

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz