Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 février 2021

L’ancien directeur par intérim du renseignement national, Richard Grenell, a déclaré à Newsmax TV que l’ancien président est désormais le chef de facto du Parti républicain – maintenant et pour longtemps.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Les Démocrates ont tout fait pour détruire Donald Trump. Le procès en impeachment est une ridicule mascarade qui ne repose sur aucune autre preuve que les coupures de presse découpées dans le New York Times et le Washington Post, les deux quotidiens obcéssivement anti-Trump.

Une fois cette troisième tentative de destitution oubliée, la mesure de censure envisagée par le parti de la haine n’aura sans doute pas plus de soutien. Des procès en cascade n’auront pas plus d’effet : Trump en a vu d’autres et des pires, pendant sa présidence.

Trump est là, et pour longtemps. C’est ce que vient de rappeler le formidable ancien ambassadeur des États-Unis de Trump en Allemagne, Richard Grenell, un des plus brillants soutiens du président.

Je ne peux hélas que me contenter d’imaginer à quoi la présidence Trump aurait ressemblé s’il s’était mieux entouré. Il avait besoin d’hommes de la trempe d’un Grenell, à la Maison-Blanche et dans ses administrations clés, et au lieu de cela, il a accumulé les erreurs de castings : Rex Tillerson, Jeff Sessions, John Bolton, Reince Priebus, Anthony Scaramucci, John F. Kelly, James Comey, Christopher A. Wray, Gordon Sondland, et j’en oublie…

Richard Grenell a a déclaré dans l’émission « The Chris Salcedo Show » : « Je pense que le président Trump est à 100% le chef du Parti républicain ».

Qu’il décide de se présenter ou non [en 2024] – il m’a dit dans le passé qu’il allait certainement se présenter – je pense que la réalité est que nous n’avions jamais eu de chef du Parti Républicain qui ait obtenu le soutien des hispaniques, des noirs, des citadins, des femmes et des homosexuels. C’est un président qui a vraiment mis en place une incroyable coalition.

Et je pense que quiconque pense qu’il va simplement disparaître tranquillement se trompe complètement. Il va rester le chef du parti, et c’est lui qui décidera qui sera le candidat [du GOP] en 2024″.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

74
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz