Publié par Magali Marc le 15 février 2021

C’était une «Septimana Horribilis» (une semaine horrible) pour les Démocrates.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Le procès d’Impeachment au Sénat s’est terminé par l’acquittement de Donald Trump; le Lincoln Project (anti-Trump) est complètement démoli à cause des allégations de harcèlement sexuel par le co-fondateur John Weaver; la pétition pour rappeler le Gouverneur démocrate de la Californie, Gavin Newsom a atteint le nombre requis de signatures; le mensonge selon lequel Donald Trump aurait qualifié les émeutiers néo-nazis de « gens très bien » a été démystifié; et le Gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, est confronté à de graves critiques bipartisanes de la part des législateurs de l’État.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Gable Kaminsky, paru sur le site de The Federalist, le 14 février.

***********************

La semaine a été terrible, horrible, pas bonne du tout, très mauvaise pour le Parti Démocrate

Nous avons vu s’aggraver cinq catastrophes pour les Démocrates, en une seule semaine. Semaine difficile pour la gauche.

Le procès d’Impeachment au Sénat, présenté en guise de théâtre politique a été démoli; le groupe anti-Trump qui s’est nommé le Lincoln Project a implosé de nouveau lorsqu’il a été signalé que ses dirigeants étaient au courant des allégations de harcèlement sexuel concernant le co-fondateur John Weaver; et la pétition pour rappeler le Gouverneur démocrate de la Californie, Gavin Newsom, a atteint les 1,5 millions requis de signatures pour déclencher une élection visant à le remplacer.

Le mensonge selon lequel Donald Trump aurait qualifié les émeutiers néo-nazis meurtriers de « gens très bien » après l’émeute de Charlottesville (en 2017) a de nouveau été démystifié; et maintenant, le Gouverneur démocrate de l’État de New York, Andrew Cuomo, est confronté aux critiques bipartisanes de la part des législateurs de l’État après qu’une demande de liberté d’information (FOIA) ait montré que pas moins de 9 000 patients infectés par le coronavirus ont été envoyés dans des maisons de retraite sous sa directive, une décision qui a abouti à l’un des pires scénarios de la pandémie au pays.

1) Donald Trump, de nouveau acquitté

Samedi, l’ex-Président Donald Trump a été acquitté lors d’une procédure d’Impeachment pour la deuxième fois en deux ans, par 57 votes contre 43 au Sénat. C’est le résultat auquel tout le monde s’attendait depuis des semaines, et qui ne fait qu’ajouter au mépris sans fin et compulsif de la gauche pour le 45e président.

Si sept Républicains et deux indépendants ont voté en faveur de la destitution de Trump avec les Démocrates, il leur manquait 10 voix pour atteindre le nombre requis de 67.

Les partisans de l’Impeachment ont tenté de faire passer le narratif sans fondement selon lequel Trump aurait incité ses partisans à la violence au Capitole le 6 janvier, sans tenir compte du fait que selon le New York Times, l’émeute était déjà commencé 20 minutes avant le début de son discours.
L’Impeachment pourrait être terminé – on croise les doigts – à condition que les Démocrates au Congrès n’essayent pas de nouveau, de façon inconstitutionnelle. Mais la perpétuelle obsession anti-Trump de la gauche ne s’arrêtera pas pour autant. Les coches de Twitter ont eu du mal à suivre les nombreuses réactions de la nouvelle tant attendue, samedi.

2) Le Lincoln Project est complètement foutu

En janvier, le journaliste Ryan Girdusky a publié un article choc dans le magazine The American Conservative à propos de John Weaver, le co-fondateur du comité d’action politique (PAC) anti-Trump du Lincoln Project.

M. Girdusky s’est entretenu avec des dizaines de jeunes hommes qui ont dénoncé le harcèlement sexuel et l’inconduite de M. Weaver envers les jeunes conservateurs et ses abus de pouvoir. Une semaine après, Weaver a démissionné et a admis que les allégations étaient vraies.

Vendredi (le 12 février), Steve Schmidt, co-fondateur du Lincoln Project et ancien conseiller principal de la campagne présidentielle de John McCain en 2008, a également démissionné. Schmidt affirme avoir eu connaissance des fautes de Weaver et a fait cet aveu sur Twitter. Il a déclaré:

« Je démissionne de mon siège au conseil d’administration du Lincoln Project pour faire place à la nomination d’une femme au sein du conseil d’administration, première étape de la réforme et de la professionnalisation du Lincoln Project ».

Selon plusieurs employés du Lincoln Project, la direction du PAC a été informée de 10 des allégations contre Weaver en juin 2020. L’organisation a donc intentionnellement dissimulé ces informations.

Aujourd’hui, d’anciens employés du Lincoln Project ont demandé à être libérés immédiatement des accords de non-divulgation signés lorsque Weaver était dans l’entreprise, afin d’informer davantage le public en donnant plus de détails.

M. Schmidt a également fait l’objet d’un examen minutieux après s’être déchaîné sur Twitter et avoir publié de manière inappropriée des captures d’écran d’une conversation par message direct entre la cofondatrice Jennifer Horn et un journaliste de l’organisme de presse The 19th qui travaillait sur une histoire accablante concernant l’organisation anti-Trump.

3) Le rappel du gouverneur de la Californie est en marche

La pétition visant à rappeler le gouverneur de Californie Gavin Newsom a atteint 1 509 000 signatures vendredi (le 12 février), le minimum nécessaire pour mener à une élection spéciale. D’ici mars, l’effort de rappel doit avoir reçu 12 % des signatures de Californiens, qui seront ensuite examinées par le Secrétaire d’État de la Californie.

Le correspondant de l’Ouest de The Federalist, Tristan Justice, et le rédacteur Jordan Davidson ont animé la campagne de Rescue California, dirigée par Anne Dunsmore, sur l’émission transmise en baladodiffusion « The Federalist Radio Hour » vendredi.

« Il s’agit d’un mouvement citoyen, pas d’un mouvement politique », a déclaré Mme Dunsmore. « Nous poursuivons un processus politique pour régler le problème, c’est sûr, mais ce n’est pas un truc de Trump contre Biden ».

Comme discuté dans le podcast, l’intensification de l’effort de rappel survient après le confinement tyrannique que M. Newsom a institué en Californie tout au long de la pandémie du coronavirus, changeant sans cesse les objectifs.

M. Newsom a été photographié tandis qu’il était hypocritement en train de dîner au restaurant haut de gamme le French Laundry en décembre dernier, quelques jours après avoir mis brusquement un frein sur les plans de mise en œuvre de la réouverture de l’État et avoir institué de nouvelles règles de confinement.

Le Comité national républicain a fait don de 250 000 dollars aux efforts de rappel, car il semble de plus en plus probable que M. Newsom devra défendre très bientôt son règlement auprès des électeurs.

4) Le mensonge de Charlottesville est démystifié

Depuis les manifestations de Charlottesville, en Virginie, en août 2017, les Démocrates n’ont cessé prétendre que le Président Trump avait déclaré qu’il y avait des «gens bien» des deux côtés de la manifestation qui a mal tourné, en faisant référence aux Suprémacistes blancs.

Cette affirmation a été démentie à de nombreuses reprises par des sources médiatiques non partisanes, et a reçu à juste titre l’attention nationale qu’elle mérite, samedi, lors du procès de mise en accusation par l’avocat principal de la défense, David Schoen.

Après la diffusion du clip que les entreprises médiatiques avaient utilisé pour manipuler le public, M. Trump avait déclaré ce qui suit :

« Vous avez des gens, et je ne parle pas des néo-nazis et des nationalistes blancs, parce qu’ils devraient être totalement condamnés, mais vous aviez beaucoup de gens dans ce groupe autres que les néo-nazis et les nationalistes blancs..

Démolissant le mensonge des « bonnes gens de Charlottesville », Donald Trump Jr. avait tweeté :

« Assurez-vous de regarder tout cela de bout en bout et de voir si cela correspond aux vraies paroles de Donald Trump que les médias ont prétendu rapporter. (Je vous donne) un indice : c’est impossible Les médias d’aujourd’hui sont une honte ».

Voilà pour l’engouement de la gauche qui a traité Trump de raciste à cause de ce montage bâclé.

5) Le Gouverneur Cuomo finalement dénoncé de façon bipartisane

Ce que les médias conservateurs ont rapporté pendant des mois a enfin été admis par la gauche. Le Gouverneur Andrew Cuomo, a renvoyé jusqu’à 9 000 patients âgés infectés par le coronavirus dans des maisons de retraite, ce qui a entraîné un taux élevé de décès dans l’État de New York parmi les personnes âgées.

Vendredi, le principal assistant du Gouverneur Cuomo a publié une déclaration reconnaissant que le bureau a retardé la communication des données sur les décès par crainte qu’elles soient « utilisées contre nous ».

Une ordonnance du tribunal et un rapport du Procureur général de l’État de New York ont montré ces dernières semaines que le taux total de mortalité dans les maisons de retraite est un septième de tous les résidents vivant dans des maisons de retraite de l’État. Au total, 15 000 personnes sont mortes.

En août, le Président Trump avait dénoncé sur Twitter la mauvaise gestion de la pandémie par Andrew Cuomo :

« (l’agence Associated Press ) AP estime que le nombre réel de personnes tuées par Cuomo à cause de son incompétence est de 11 000, et non de 6 000 comme on le pensait au départ !».

Néanmoins, les gauchistes se sont rangés du côté de M. Cuomo et l’ont aidé à se couvrir, tout cela pour s’opposer au Méchant Homme Orange.

Aujourd’hui, les Démocrates se rendent compte de son incompétence.

Plusieurs sénateurs démocrates de l’État de New York ont signé une lettre commune pour priver Cuomo de ses pouvoirs d’urgence et une sénatrice de l’État, Jessica Ramos, a envoyé une lettre séparée.

« À un moment où nous avons le plus besoin que les New-Yorkais fassent confiance à leurs élus, le Gouverneur et son administration ont sciemment choisi de mentir et de faire de la politique avec la vie des New-Yorkais », a écrit Mme Ramos, le jour même où la délégation du Congrès du GOP de New York a envoyé une lettre demandant au ministère de la Justice d’enquêter sur l’obstruction à la justice dans l’enquête sur la maison de retraite bloquée par M. Cuomo.

Un Représentant républicain de l’État, Lee Zeldin a tweeté:

« Nouvelle : Une délégation de congressistes républicains de l’État de New York demande au Département de la Justice d’ouvir une enquête concernant l’obstruction à la justice du Gouverneur Cuomo et de son administration. Ils ont dissimulé les véritables conséquences de sa politique concernant les maisons de retraite et maintenant on rapporte qu’ils ont caché des informations pour bloquer une enquête du DOJ ! »

Nous avons assisté à l’aggravation de cinq catastrophes concernant les Démocrates. Toutes ont eu lieu en une semaine. On se demande seulement à quel point la situation va continuer d’empirer alors qu’il est impossible d’ignorer les mauvais résultats des confinements dus à la pandémie.

*Gabe Kaminsky est stagiaire à The Federalist, et étudiant à l’université de Pittsburgh. Ses travaux ont été publiés dans The Daily Wire, Townhall.com, The Washington Times, The American Conservative, RealClearPolitics, The Washington Examiner, et d’autres médias.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

  • https://thefederalist.com/2021/02/14/its-been-one-terrible-horrible-no-good-very-bad-week-for-the-democratic-party/

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz